Epco Builders Limited, former l'avenir du Kenya avec des coffrages

20 Février , 2014, 01:31 GMT de Wall-Ties & Forms, Inc.

 

NAIROBI, Kenya, 20 février 2014 /PRNewswire/ -- En tant qu'ingénieur du bâtiment de longue date, monsieur Ramji Varsani comprend l'importance de la précision et de l'intégrité structurelle. Et en tant que fervent chef d'entreprise, monsieur Varsani croit passionnément au dicton « Prends soin des petites choses, les grandes choses suivront ».

(Photo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20140219/CG67097)

D'après ce vétéran Kényan de la construction, l'imprécision et le gaspillage des matériaux de construction sont deux des pires ennemis de l'industrie du bâtiment. Il parle en connaissance de cause, car son entreprise, Epco Builders Limited, dont le siège se trouve à Nairobi, a construit des milliers de bâtiments commerciaux et résidentiels au Kenya au cours des 36 dernières années, en dépit des nombreux défis qui se sont présentés en chemin.

Lorsqu'en novembre 2004 une équipe de Wall-Ties & Forms, Inc. (WTF) lui a présenté la technologie de construction en béton coulé sur place s'appuyant sur des coffrages en aluminium de la société américaine, monsieur Varsani avait recherché depuis quelques temps des moyens plus rentables de produire ses projets.

« Je l'ai immédiatement reconnue comme une technologie qui pourrait être avantageuse pour notre travail de construction », déclare le directeur général d'Epco Builders Limited, une des plus grandes et fructueuses sociétés de construction de l'Afrique de l'Est.

Il ajoute : « La technologie de coffrage permet de gagner du temps si elle est planifiée et appliquée correctement. C'est simplement une des meilleures technologies disponibles. »

Monsieur Varsani s'appuie sur une expérience étendue, ayant jusqu'à présent terminé deux projets de construction de logements de masse à Nairobi en utilisant la technologie de coffrage rapide de béton de WTF.

Sur le premier projet, 315 logements à prix modique destinés aux employés du ministère du Logement, Epco a utilisé le système de construction à poteaux et à poutres de WTF qui permet d'ériger des superstructures plus rapidement que la plupart, sinon tous, les systèmes de coffrage conventionnels.

Ce projet de logement du gouvernement kényan avait été commencé début 2010 en utilisant des méthodes de construction à poteaux et à poutres traditionnelles. La construction de chaque immeuble prenait longtemps, la construction d'un niveau de 600 mètres carrés de sept appartements prenant un mois.

Et, comme chaque immeuble possédait cinq niveaux, la construction de l'immeuble entier de 35 appartements prendrait au moins cinq mois. Vingt semaines.

Lorsqu'Epco a finalement reçu l'équipement de coffrage à poteaux et à poutres en aluminium de Wall-Ties & Forms, la vitesse de construction est passée à un maximum de 2 semaines par niveau. Un immeuble entier de 35 appartements en dix semaines.

Le système avait en fait doublé la cadence de production. « Nous aimions beaucoup l'équipement. C'était un système de coffrage parfait », déclare monsieur Varsani.

Le deuxième projet de logement entrepris par Epco utilisant la technologie WTF se trouvait dans le quartier de Langata de Nairobi. Le projet est un sujet de conversation important pour les initiés des cercles de construction du Kenya. Epco a décidé alors de s'écarter de la méthode de construction à poteaux et à poutres. La décision fut prise de construire la structure entière en béton coulé sur place. Cela impliquait de couler simultanément les murs et les plafonds.

Sur ce projet, Epco a déployé deux ensembles d'équipement de construction tout béton de WTF, permettant de couler deux appartements complets tous les quatre jours et de terminer un immeuble de huit appartements de quatre pièces en cycles de 16 jours. Epco a terminé les structures de 116 appartements à prix modéré, 15 immeubles sur 4 niveaux (RdC+3), dans le temps record de 10 mois, en commençant en février 2012.

La construction de l'enveloppe d'un tel immeuble prendrait normalement au moins cinq mois à l'aide des méthodes traditionnelles utilisant des briques et du mortier. La construction d'un même bâtiment en quatre semaines est tout simplement phénoménale.

Ce projet était un développement privé d'Epco et la plupart des appartements ont été vendus sur le marché libre alors que le reste hébergera des membres de la direction de la société.

« Je dois admettre que j'ai été très satisfait de la technologie utilisée sur notre projet de Langata. Même les acheteurs étaient ravis des appartements », révèle le patron d'Epco. « Le p     roduit final était vraiment un des meilleurs. »

Epco Builders Limited voulait tout d'abord utiliser le coffrage en aluminium de WTF en 2006 sur un projet du gouvernement du Kenya visant à moderniser des logements insalubres situés à Kibera, Nairobi. Mais les responsables du projet pensaient que la technologie ne nécessitait pas suffisamment de main-d'œuvre. Epco a donc construit les 660 appartements de deux pièces avec des briques et du mortier et utilisé un coffrage traditionnel sur les superstructures.

Se remémorant le projet de 2006, monsieur Varsani déclare qu'il n'est pas vrai que la technologie WTF diminue les possibilités d'emploi.

« À l'époque, j'avais exprimé mon point de vue au gouvernement, en indiquant que cette technologie, plutôt que de ne pas utiliser la main-d'œuvre suffisante, nous permettrait de produire davantage de logements, de gagner du temps et d'employer toujours le même nombre de gens que lorsque nous utilisons des méthodes de construction conventionnelles. »

Le Programme des Nations unies pour les établissements humains (PNUEH) estime que près de 50 % de la population de Nairobi vit dans des logements insalubres comme à Kibera, le plus grand bidonville de la région.

« Nairobi, la capitale du Kenya, possède certains des bidonvilles les plus denses, insalubres et dangereux du monde. Près de la moitié de la population de la ville vit dans plus de 100 bidonvilles et habitats spontanés dans les limites de la ville, avec peu ou pas d'accès à de l'eau salubre et à des installations sanitaires. Les conditions de logement dans les bidonvilles sont déplorables et la plupart des résidents ne possèdent pas de bail ferme sous quelque forme que ce soit », déclare l'agence des Nations unies.

D'après la propre admission du gouvernement, les Kényans nécessitent 210 000 unités de logement par an mais seulement 50 000 sont construites chaque année.

Il existe en conséquence un besoin critique d'adopter des méthodes plus rapides pour développer des logements de qualité, telles que la technologie de construction rapide utilisée par Epco Builders Limited.

En plus de la vitesse, la technologie de coffrage se distingue également pas ses caractéristiques de précision. Les portes, fenêtres et tous les autres dispositifs sont produits hors site et tiennent précisément dans les ouvertures désignées, sans nécessiter d'ajustements structurels.

Monsieur Varsani admet que la technologie aide le constructeur à « atteindre une précision de 100 % » dans le rendu des caractéristiques architecturales et le formage des membres structurels.

« Le coffrage offre un produit très propre », ajoute-t-il. Il permet au constructeur de faire des économies sur les activités exigeant une grande quantité de matériaux et de main-d'œuvre, comme le plâtrage. « Ce que vous obtenez après le retrait du coffrage a presque l'aspect du produit fini. »

La technologie de coffrage offre encore un autre avantage, déclare monsieur Varsani, en ce qu'elle n'entraîne « aucun gaspillage » des matériaux de construction. « Le système est le meilleur en termes de contrôle de toutes les activités du site », déclare-t-il.

Epco a construit environ 5 000 unités de logement au Kenya depuis sa fondation en 1977. Tout bien considéré, monsieur Varsani compte construire des milliers d'autres logements au cours des 10 prochaines années.

La prévoyance dont il a fait preuve en investissant dans deux ensembles complets de coffrage d'appartement tout béton démontre qu'il a une longueur d'avance. Le coffrage en aluminium WTF est garanti pour 1 000 utilisations. Le projet de Langata en comptait juste 60. Il suffira simplement à Epco de déplacer son coffrage en aluminium sur le site de son prochain projet de logement de moyenne densité.

Auteur : Ngugi Mbugua, e-mail : Ngugi2@wallties.com

Wall-Ties & Forms, Inc.   http://www.wallties.com

 

LA

SOURCE Wall-Ties & Forms, Inc.



Liens connexes

http://www.wallties.com