ETABLIR DE NOUVEAUX STANDARDS - LA CHARTE OLAM DU BIEN-ETRE : VECTEUR DE PROSPERITE GRACE A SES PRINCIPES DIRECTEURS

24 Mai, 2013, 08:00 BST de Olam

LONDRES, May 24, 2013 /PRNewswire/ --

 

Des prêts de micro-finance à taux zéro, s'élevant à 118,6 millions USD ont permis à plus de 300 000 planteurs d'obtenir des primes de 13,9 millions USD.  

Faits marquants de la Charte Olam du Bien-Etre en 2013[1]

  • Hausse de 388% du nombre de planteurs concernés par la COBE ces trois dernières années, portant le nombre de personnes à 313 476
  • 118,6 millions USD de prêts de micro-finance à taux zéro consentis à 313 476 exploitants agricoles
  • Des revenus de 267,2 millions USD générés par les planteurs COBE
  • 200 000 tonnes de produits commercialisés grâce à des chaînes de valeur durables, issues d'exploitations agricoles totalisant plus de 500 000 hectares
  • Des primes à la qualité de 13,9 millions USD (en hausse de 67% par rapport à 2012 : 8,3 millions)
  • 19,2% des planteurs COBE sont des femmes
  • 73% des planteurs COBE possèdent un téléphone portable à utilisation professionnelle
  • Des programmes de sensibilisation au VIH/SIDA, touchant 99 681 personnes au cours des trois dernières années

Olam, un des leaders mondiaux de la gestion intégrée des chaînes d'approvisionnement et de la transformation de produits agricoles et alimentaires, annonce aujourd'hui les résultats de la troisième année de la Charte Olam du Bien-Etre. Cette charte, qui encadre et quantifie les efforts de la société en matière de création de richesse, de protection sociale et de préservation de l'environnement, est basée sur le principe de la valeur partagée pour les planteurs, les clients, les ONG et, au final, les actionnaires.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20130522/614170 )

Les petits exploitants agricoles, produisant les nombreuses matières premières achetées par Olam, sont situés dans des pays émergents ; ils exploitent en général des terres dont la superficie est inférieure à 3 hectares et ont un accès limité aux fertilisants, aux semis, à l'éducation, à la formation professionnelle ou encore au crédit pour leurs investissements.

« Ce n'est qu'en créant de la valeur pour les planteurs et en permettant aux communautés agricoles de prospérer que nous pourrons assurer la sécurité et la qualité des récoltes à long-terme » précise Sunny Verghese, Directeur Général du Groupe et Président d'Olam. « Notre volonté, qui est de permettre aux planteurs de devenir des partenaires commerciaux solides, fait partie intégrante de notre business model. Nous pouvons ainsi bâtir des chaînes d'approvisionnement durables et commercialiser des volumes importants de produits de qualité, disposant de la traçabilité requise par nos clients. L'entreprise gagne ainsi en compétitivité, et sa performance globale en sort renforcée ».

La COBE est fondée sur huit principes directeurs visant à obtenir des changements exhaustifs et à long-terme dans les domaines d'intervention suivants : financement, intensification des rendements, accès au marché, qualité de la production, investissement social, pratiques de travail, impact environnemental et traçabilité.  Ces principes sont établis en ligne avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies afin de maximiser leur impact et leur intégration. Pour obtenir le statut Charte Olam du Bien-Etre, les projets doivent respecter chacun des huit principes de la Charte. Parmi les nombreuses initiatives de développement durable menées par Olam dans le cadre de ses différentes activités, 20 programmes ont obtenu le statut COBE en 2013.

Les principaux événements de 2013 :

Commercialisation de la production des petits exploitants : 118,6 millions USD octroyés aux planteurs sous forme de prêts micro-finance à taux zéro

Grâce à des investissements destinés à renforcer la qualité et le rendement, Olam permet aux planteurs de devenir de réels partenaires commerciaux dans la chaîne d'approvisionnement, et donc de générer de la croissance et des bénéfices au profit des producteurs eux-mêmes et du groupe.  

  • Préfinancement à taux zéro : 118,6 millions USD consentis en prêts de court et long-terme destinés à financer la récolte, les achats et les investissements (en hausse de 86% par rapport à 2012 : 63,8 millions)
  • Apport d'intrants agricoles : 19,1 millions USD investis pour former et assister les planteurs (en hausse de 34% par rapport à 2012 : 14,3 millions)
  • Formation des planteurs : 3,8 millions USD investis dans 5 583 journées de formation
  • 13,9 millions USD versés en primes à la qualité (en hausse de 67% par rapport à 2012 : 8,3 millions)
  • 19,2% des planteurs COBE sont des femmes ; or ces dernières rencontrent généralement des difficultés à obtenir du crédit
  • Exemple d'optimisation des rendements[2] :

Planteurs de Côte d'Ivoire, Olam et Blommer (CIFOB) : les intrants et programmes de formation ont permis d'augmenter les rendements de 34% (de 484 kg/ha à 650 kg/ha)

Intégration des innovations technologiques aux activités agricoles : 73% des planteurs COBE possèdent des téléphones portables

La technologie mobile permet de compenser la faiblesse de l'infrastructure locale en reliant les planteurs avec les marchés mondiaux et en leur permettant de partager des informations sur les récoltes, d'accéder aux cours du marché et de recevoir leurs rémunérations :

  • 73% des planteurs COBE sont désormais équipés d'un téléphone mobile
  • Cartographie GPS de 37 682 plantations - optimise leur profil économique et social et renforce l'accès des planteurs aux différents services et intrants  

Avantages sociaux renforcés : 1,6 millions USD investis dans des projets de développement communautaires en 2013, permettant de poursuivre les programmes lancés au cours des trois dernières années  

En travaillant aux côtés de partenaires spécialisés, Olam participe à améliorer l'accès aux programmes sanitaires, à l'éducation et au développement de compétences  - y compris en gestion d'entreprise. Ce soutien encourage le développement à long-terme de projets entrepreneuriaux financièrement autonomes.

Résultats obtenus entre 2010 et 2013 :

  • Programmes à long-terme de sensibilisation, de tests et de conseils sur le virus VIH/ SIDA : 99 681 bénéficiaires
  • Etablissements médicaux : construction de 3 centres de soins, d'une maternité et d'un laboratoire médical
  • 3 142 vaccins
  • Accès aux soins de base : 12 035 bénéficiaires
  • Soutien financier à l'éducation : 1 200 bénéficiaires, dont 200 femmes
  • Ecoles et fournitures scolaires : construction de 2 écoles, rénovation de 14 écoles et fournitures distribuées à 20 979 élèves  

Pionniers des « prochaines pratiques » en matière d'impact environnemental  

Olam gère son empreinte environnementale globale en renforçant l'usage de pratiques agricoles durables, notamment la gestion des ressources en eau, et en travaillant avec les planteurs afin d'intensifier la production sur les terres existantes. En Côte d'Ivoire, par exemple, Olam a encouragé la production de noix de cajou issues du développement durable par un processus de certification : 3 183 planteurs ont ainsi reçu une certification d'agriculture biologique portant sur 17 014 hectares et 7 780 tonnes de noix de cajou brutes bio.

Des partenariats pour un changement durable

637 collaborateurs d'Olam travaillent directement avec les communautés agricoles afin d'assurer que les initiatives COBE, représentant un investissement de 7,7 millions USD, sont correctement déployées et mises en œuvre sur le terrain.

De nombreux programmes sont réalisés en partenariat étroit avec des organismes publics, privés ou des ONG ; cette collaboration est essentielle pour mener de front une multitude de programmes et contribue, par ailleurs, à pérenniser ces avancées dans le domaine social et économique.

Ces partenaires comprennent notamment : Blommer Chocolate, CAFÉ, Control Union, COSTCO, Nestlé, la Fondation Bill & Melinda Gates, BMZ, USAID, la Fondation Douwe Egberts, GIZ, Greater Capital, Rainforest Alliance, UTZ, Fairtrade, Soil Association, Better Cotton Initiative, ACDI/VOCA, Winrock, Solidaridad, TechnoServe, IDH, 4C et le Bureau Veritas.

Chris Brett, Directeur de la Responsabilité d'Entreprise et du Développement Durable conclut ainsi : « Des données statistiques rigoureuses montrent qu'en trois ans, les pratiques de développement durable, sous l'égide des principes COBE, ont facilité le développement des petites exploitations et ont réellement profité aux communautés agricoles. De plus en plus, la Charte Olam du Bien-Etre est perçue par nos clients et autres parties prenantes comme un cadre définissant les chaînes d'approvisionnement durables de petits exploitants. Nous nous engageons à maintenir cette dynamique, à étendre la portée des initiatives et à les répliquer, tout en innovant et en travaillant avec nos partenaires afin de mettre en place de nouveaux standards et de continuer à créer de la valeur pour tous ».

Une répartition plus précise des résultats de la COBE en 2013, par différents pôles d'activité, est présentée ici.

La COBE a récemment reçu le Prix du Développement Durable du Guardian (Guardian Sustainable Business Award) pour son impact positif sur la Société. La Charte a également été récompensée dans le cadre des Africa Investor Awards ; à cette occasion, Olam a reçu les Prix du Leadership en Investissement Durable en Afrique (Leadership in Sustainable Investment in Africa Award.)

Notes aux éditeurs

[1] Les résultats de 2013 sont basés sur une période d'avril 2012 à mars 2013 (ne correspondant pas à une année fiscale)

[2] Tous les projets ne sont pas à des stades d'avancement permettant de faire des comparaisons précises concernant les récoltes, au regard de facteurs exogènes

A propos de la Charte Olam du Bien-Etre

Depuis 24 ans, Olam a fondé son activité sur la collaboration avec les communautés de petits exploitants agricoles. Les pratiques de développement durable de la société s'appuient sur cette expérience et débutent dès les premiers maillons de la chaîne de valeur, auprès des 3,5 millions producteurs, répartis à travers le monde. Ces efforts sont déclinés dans la Charte Olam du Bien-Etre (COBE), lancée en 2010 - un cadre formalisé, destiné à améliorer la viabilité économique et les conditions de vie de 800 000 producteurs vivant proche des seuils de pauvreté, d'ici 2020.

La COBE se compose de 8 principes, dont l'objectif est d'améliorer les conditions économiques, sociales et environnementales de chaque producteur concerné :  

  • Financement : prêts à taux zéro, à court et à long-terme, destinés à financer la production des récoltes, les achats et les investissements
  • Intensification des rendements : investissements dans la formation et dans les intrants agricoles
  • Accès au marché : engagement sur des prix équitables
  • Qualité : inciter à la production de qualité en optimisant la création de valeur pour les planteurs et les clients
  • Investissement social : renforcer l'accès à la santé, à l'éducation et améliorer les infrastructures dans les milieux ruraux
  • Pratiques de travail : éduquer sur les problématiques de travail des enfants, d'égalité des sexes et de sécurité
  • Impact environnemental : optimisation de notre empreinte environnementale globale
  • Traçabilité : suivi des produits à la source

A propos d'Olam International

Olam International est un acteur de premier plan dans la gestion intégrée des chaînes d'approvisionnement et de la transformation de produits agricoles et alimentaires. Par le biais de ses 16 plateformes, elle fournit des produits variés à plus de 12 300 clients à travers le monde. Implantée dans 65 pays, avec des activités d'approvisionnement et de transformation dans la plupart des principaux pays producteurs, Olam s'est positionnée comme un leader dans de nombreux secteurs, y compris la noix de cajou, les épices et produits déshydratés, le cacao, le café, le riz, le coton et le bois. Olam International, dont le siège est à Singapour et qui est cotée depuis le 11 février 2005 sur le SGX-ST, s'y classe actuellement parmi les 50 plus grandes capitalisations boursières. A ce titre, Olam International est représentée dans les indices boursiers Straits Times Index (STI), MSCI Singapore Free, S&P Agribusiness Index et le DAX Global Agribusiness Index. Olam est la seule société à Singapour à avoir été citée en 2009, 2010 et 2012 dans le Forbes Asia Fabulous 50, la liste annuelle des 50 grandes sociétés les plus rentables de la zone. Olam est également la première et la seule société de Singapour à avoir été nominée en 2009 par Hewitt Associates, le groupe RBL et Fortune parmi les « Global Top Companies for Leaders » et les « Top Companies for Leaders » dans la zone Asie Pacifique. Consulter le site http://www.olamonline.com pour obtenir plus d'informations sur le groupe.

 


LA

SOURCE Olam