Europe non conforme aux propres normes de qualité de l'eau

02 Avril, 2013, 12:35 BST de Hach Lange

LONDRES, April 2, 2013 /PRNewswire/ --



BRUXELLES, FAIT PARTIE DES 6 311 VILLES, QUI NE SONT PAS CONFORMES AUX NORMES EUROPÉENNES SUR LA QUALITÉ DE L'EAU

LES AMENDES POUR LES PAYS EN CAUSE VONT JUSQU'À 1 MILLIARD D'EURO À L'ANNÉE

LA SANTÉ DES CITOYENS ET LES ÉCOSYSTEMES AQUATIQUES EN PÉRIL

L'eau de plus de 6 000 villes à travers l'Europe n'est pas conforme aux normes environnementales européennes, mettant en danger la santé de millions de personnes et entrainant les contribuables à payer des amendes allant jusqu'à 1 milliard'€ à l'année, comme le démontre une nouvelle étude.

La ville de Bruxelles elle-même, port d'attache de la Commission Européenne, fait partie des 6 311 villes qui ne sont pas conformes aux normes.

Victor Bostinaru, un Eurodéputé Roumain, qui a présenté les résultats de cette étude lors d'une réunion hier de l'UE (le 26 Mars), a dit :  « Ce rapport démontre l'immensité du problème qui existe à travers les 27 états membres de l'UE ».  La qualité de l'eau dans de nombreux pays doit être améliorée et des fonds doivent être trouvés pour rendre cela possible - à commencer par la ville de Bruxelles elle même, où se trouvent les institutions de l'Union européenne.

« Étant donné que nous sommes prêts à engager des milliards d'euros d'investissement pour des projets d'infrastructure, grâce au Fonds de Cohésion de l'Union européenne, il est impératif d'exiger des améliorations pour les villes, régions et pays en cause ».

« Chaque pays se doit de débloquer des fonds pour répondre aux normes minimum de la qualité de l'eau, qui doivent être respectées en Europe ».

"Investir dans de meilleurs systèmes de traitement de l'eau permettra de préserver la santé publique, protéger les écosystèmes délicats, économiser de l'énergie, réduire l'utilisation de produits chimiques, soutenir l'industrie et également fournir des emplois."

Lance Reisman, Président d'Hach Lange, l'un des premiers fournisseurs mondiaux d'instrumentation pour l'optimisation du traitement et du contrôle qualité de l'eau, a déclaré :  "Il est clair que certains endroits d'Europe ont des problématiques qui doivent être résolues, mais la bonne nouvelle est que des solutions sont facilement disponibles.

"Notre expérience acquise en travaillant à travers l'Europe a démontré que l'investissement apporte des avantages considérables."

Hach Lange a été invité à la présentation du rapport de Mr Bostinaru en qualité d'expert incontestable en analyse sur l'eau européenne.

Les recherches ont démontré que quelques unes des destinations touristiques les plus populaires du continent ne sont pas totalement en conformité avec les lois européennes concernant la qualité de l'eau, notamment Pise en Italie, Halkidiki en Grèce, Balaton en Hongrie et Ayia Napa à Chypre.

Les capitales où l'eau n'est pas aux normes, comprennent les villes de Bucarest (Roumanie), Sofia (Bulgarie), Madrid (Espagne), Budapest (Hongrie) et Rome (Italie).

Les cinq pays les plus en cause sont :

La Roumanie : 2.476 défaillances
L'Espagne : 1.148
La Bulgarie : 901
La Hongrie : 631
L'Italie : 443

Les chercheurs ont examiné les données officielles européennes pour la première fois, démontrant les villes qui ne respectent pas la directive relative au Traitement des Eaux Urbaines Résiduaires, un texte de loi qui a été rédigé dans les années 1990 dans le but d'améliorer les normes sur la qualité de l'eau.  La directive s'applique à la collecte, au traitement et au rejet des déchets de l'eau industrielle et domestique.

Le Fonds de Cohésion de l'Union européenne a été créé en 1994 afin de fournir des fonds aux projets environnementaux et d'infrastructures.  Les décisions au sujet de sa dernière gestion des dépenses sont attendues d'ici quelques mois.

Pour voir la liste complète des zones non conformes aux normes, vous pouvez vous rendre sur : http://speedy.sh/nrddB/waterreport.pdf

NOTES AUX ÉDITEURS

En Octobre 2011, une amende journalière de 1.248€ a été imposée au Luxembourg en raison de sa non-conformité avec la législation concernant la qualité de l'eau, car quatre zones ne respectaient pas la loi européenne portant sur la qualité de l'eau. Il a été décidé du montant de l'amende à payer par le Luxembourg suite à une décision précédente de la Cour de Justice européenne qui a imposé une amende journalière de 62.000€ à la Belgique car 114 zones ne répondaient pas à la directive relative au Traitement des Eaux Urbaines Résiduaires. 

Par conséquent, l'amende moyenne journalière est de 479.50€.  La recherche démontre que 6.311 zones ne sont pas en conformité, et de ce fait le montant total des amendes journalières potentielles pour les contribuables à travers l'Europe s'élèverait à 3.026.124€, ce qui représente plus d'1.104 milliards d'€.

Calcul : (1.248€ / 4 = 416€) + (62.000€ / 114 = 543€) / 2 = 479,5€ x 6.311 = 3.026.124€

L'étude a été dirigée par Victor Bostinaru, Eurodéputé.

Les données proviennent des sources officielles de l'Union Européenne : la Commission Européenne et l'Agence Européenne pour l'Environnement.

Cependant, rien ne démontre que les données ont été rédigées de cette manière.

LA

SOURCE Hach Lange