Far East Energy Confirme une Augmentation des Ventes de Gaz et Met À Jour les Niveaux de Production et les Processus Stratégiques

24 Juin, 2014, 21:23 BST de Far East Energy Corporation

HOUSTON, 24 juin 2014 /PRNewswire/ -- Far East Energy Corporation (OTCBB : FEEC), la société cotée américaine qui exploite le contrat de partage de la production (PSC) du gaz de houille, soit méthane de houille (MH) du bloc de Shouyang dans la province du Shanxi, en République populaire de Chine, est heureuse de mettre les investisseurs à jour sur la production et ses processus stratégiques.

Opérations
La production de gaz a atteint 1,93 million de pieds cubes par jour (54 650 m³/j), en se stabilisant à ce niveau au cours des deux derniers mois. La production de gaz de houille avec le contrat de partage de la production du bloc de Shouyang a atteint en moyenne 1,93 million de pieds cubes par jour en mai 2014, comparativement à 2,1 millions de pieds cubes par jour (59 465 m³/j) en avril et 2,2 millions de pieds cubes par jour (62 300 m³/j) en mars. Jusqu'à présent, juin 2014, la production était en moyenne de 1,93 millions de pieds cubes par jour.

Comme la société l'a déjà mentionné, la campagne de forage qui s'est achevée en fin d'année dernière avait pour but de produire les puits à un rythme modéré afin de maximiser la zone de désorption autour de chaque puits de forage, et de maximiser également la production totale du champ. Après avoir vu sa production augmenter de près de 300 % depuis le mois de novembre dernier et avoir maintenu ce niveau général de production pendant près de cinq mois jusqu'à présent, la société est satisfaite des résultats du programme de forage.

Dans le cadre de l'analyse des résultats du programme de forage de l'année 2013, on a identifié certains puits qui devaient être stratégiquement fermés, et au cours du deuxième trimestre, 41 puits au total ont été fermés pour l'une des deux raisons suivantes :

Tout d'abord, 12 puits ont été fermés dans la zone B, la zone d'évaluation / exploration de la société. Les puits fermés dans cette zone ont déjà fourni des données d'essai suffisantes et ne contribuent pas encore à la vente de gaz en raison de leur emplacement, puisqu'ils ne sont toujours pas connectés au système de collecte de gaz.

Par ailleurs, 29 puits ont été fermés dans la zone A, la zone de production / commercialisation de gaz de la société. Dans ce groupement de puits, il y a un sous-groupe qui se trouve à l'extérieur de la principale structure de l'activité d'assèchement. Ces puits ont de bonnes finitions et ont démontré leur importante capacité d'assèchement. Toutefois, en raison de leur emplacement, ils ne contribuent pas de façon significative à l'assèchement de la structure principale, ne vont pas produire de gaz pendant un certain temps et ne sont pas liés à la ligne de commercialisation. Ces puits seront à nouveau productifs quand le modèle se développera dans leur voisinage immédiat. Parallèlement à l'expansion du développement, le système de collecte et de commercialisation sera étendu pour accepter les ventes de gaz provenant de ces puits.

L'autre sous-ensemble de puits fermés au sein de la zone A est constitué par les puits moins performants de la campagne de forage et de fracturation de l'année 2011. Ces puits faisaient partie d'une campagne de fracturation au gel qui s'est avérée inefficace par la suite en raison des caractéristiques de notre gisement de charbon. Il est prévu que ces puits fassent l'objet de travaux de réparation qui mettront en œuvre une nouvelle fracturation utilisant des formulations différentes et adéquates d'agents de soutènements, de fluide et de taux.

La fermeture de ces groupes de puits cadre avec les plans opérationnels et financiers de la société, puisque les zones desservies par les puits ne contribuent pas à la production des ventes de base, mais engagent encore des charges d'exploitation. Par conséquent, la fermeture de ces puits explique la légère baisse des chiffres de production moyenne quotidienne observée au cours des mois derniers. Toutefois, dans le même temps les volumes de ventes quotidiennes de gaz ont continué à augmenter tous les mois, en mai et en juin.

« Les niveaux de production des ventes ont continué à augmenter, la commercialisation et la livraison de la production s'effectuant en conformité avec les termes de l'accord de vente de gaz de la société. La fermeture de ces puits ciblés va permettre de réduire considérablement nos coûts d'exploitation sans réduire pour autant nos ventes. Tandis que nous poursuivons le plein développement de Shouyang, nous continuons à rendre les opérations plus efficaces », a déclaré le PDG Michael McElwrath.

Période d'interdiction
La société est toujours engagée dans des discussions avec des tierces parties et travaille en étroite collaboration avec ses conseillers financiers afin d'évaluer et de négocier un résultat qui pourrait se traduire par une amodiation ou par une vente pure et simple de la société. En raison de ces discussions, la société a décrété une période d'interdiction pendant laquelle la direction et les initiés sont empêchés de négocier les actions de la société. Cela va permettre aux membres du conseil d'administration de prendre en considération un ou plusieurs évènements matériels susceptibles de n'être connus pour l'instant que par les dirigeants et / ou quelques cadres supérieurs. La société mettra un terme à la période d'interdiction quand les évènements le justifieront.

La société est consciente de ce que ses actionnaires et les investissements ont fait pour elle, et elle s'engage à conseiller les actionnaires aux moments opportuns au fil de l'évolution de la situation.

Far East Energy Corporation

Basée à Houston, Texas, et disposant de bureaux à Pékin, en Chine, Far East Energy Corporation se consacre à l'exploration et au développement du gaz de houille en Chine.

Les énoncés du présent communiqué tels que les intentions, les souhaits, les estimations, les croyances, les anticipations, les attentes et les prévisions sur l'avenir de Far East Energy Corporation et de sa direction constituent des énoncés prospectifs au sens de l'article 27A du Securities Act de 1933, dans sa version modifiée, et de l'article 21E de la loi Securities Exchange Act de 1934, dans sa version modifiée. Il est important de noter que de tels énoncés prospectifs n'apportent aucune garantie sur les performances futures et impliquent un nombre de risques et incertitudes, notamment le fait que l'amendement du PSC peut ne pas entrer en application ou que l'entrée en vigueur peut ne pas être dans les mêmes termes que ceux convenus au préalable par les parties. Les résultats réels sont susceptibles de différer matériellement de ceux projetés dans ces énoncés prospectifs. Parmi les facteurs susceptibles de créer une différence matérielle entre les résultats réels et ceux prévus dans ces énoncés prospectifs, on trouve : le caractère préliminaire des données relatives aux puits, notamment en ce qui concerne leur perméabilité et leur teneur en gaz ; nous ne pouvons pas garantir le volume de gaz finalement produit par nos puits et vendu ; le fait que les programmes de forage et de stimulation par fracturation puissent ne pas être en mesure d'accroître les volumes de gaz ; compte tenu des limitations du droit chinois, nous sommes susceptibles de n'obtenir que des droits limités pour l'application de l'accord de ventes de gaz entre Shanxi Province Guoxin Energy Development Group Limited et China United Coalbed Methane Corporation, dont nous sommes bénéficiaire formel ; les puits supplémentaires pourraient ne pas être forés ou s'ils le sont, ils pourraient ne pas l'être dans les délais impartis ; les gazoducs supplémentaires et les systèmes de collecte nécessaires au transport de notre gaz pourraient ne pas être construits, ou leur construction pourrait subir des retards, ou leurs tracés pourraient diverger de ceux prévus ; les entreprises exploitant le gazoduc et les entreprises de distribution de gaz naturel comprimé locales pourraient refuser d'acheter ou de prendre notre gaz ou nous pourrions ne pas pouvoir faire appliquer nos droits en vertu des accords finaux avec les exploitants des gazoducs ; les conflits avec les opérations minières de charbon ou la coordination de nos activités d'exploration et de production avec les activités minières pourraient affecter négativement ou ajouter des coûts considérables à nos opérations ; notre manque d'antécédents opérationnels ; une gestion limitée et potentiellement inadéquate de nos ressources monétaires ; les risques et les incertitudes associés à l'exploitation, au développement et à la production du gaz de houille ; notre incapacité à extraire ou à vendre tout ou partie substantielle de nos réserves et autres ressources ; nous pourrions ne pas remplir les conditions de cotations de nos actions dans une bourse des valeurs ; les expropriations et autres risques associés aux opérations dans les pays étrangers ; les bouleversements des marchés financiers ayant une incidence sur la collecte de fonds ; les questions touchant l'industrie de l'énergie dans son ensemble ; le manque de disponibilité des biens et services relatifs aux champs de pétrole et de gaz ; les risques environnementaux ; les risques associés au forage et à la production ; les changements de législations ou de réglementations affectant nos opérations ainsi que les autres risques décrits dans notre rapport annuel (formulaire 10-K), dans nos rapports trimestriels (formulaire 10-Q), et dans les autres documents déposés ultérieurement auprès de la Securities and Exchange Commission. 

LA

SOURCE Far East Energy Corporation



Liens connexes

http://www.fareastenergy.com