FONDATION DIGESTSCIENCE : Deux appels à projets : un en 2009 et un en 2011, déjà des résultats prometteurs

23 Mars, 2011, 08:00 GMT de Fondation DigestScience

LOOS, France, March 23, 2011 /PRNewswire/ -- La Fondation Digestscience s'est engagée dès sa création en 2008 à développer la recherche au service des maladies digestives :

1. 2009/2010 : Premiers pas en thérapie cellulaire pour la maladie de Crohn

La Fondation DigestScience a financé un premier programme de recherche pour développer une nouvelle stratégie thérapeutique appelée thérapie cellulaire adaptée à la maladie de Crohn. Un an plus tard, l'équipe néerlandaise du Professeur Daniel Hommes à Leiden publie dans la revue européenne de gastroentérologie GUT les premiers résultats.

Cette étude clinique de phase I a été réalisée chez 9 malades atteints de maladie de Crohn active, sévère, résistante au traitement conventionnel. Tous ces patients ont eu une aspiration de 100 ml de moelle osseuse sous anesthésie locale permettant la culture, l'isolement et la purification de cellules stromales mésenchymateuses. Plusieurs millions de ces cellules ont ensuite été réinjectées, et ce en 2 fois, à une semaine d'intervalle (J0 et J7), par voie intraveineuse pour les malades par autogreffe.

Cette thérapie cellulaire a été bien tolérée, sans effet indésirable notable pendant la durée de l'étude de 14 semaines. Une réponse clinique était observée chez 3/9 patients et une cicatrisation des lésions coliques chez 2/9 patients.

Cette étude importante et prometteuse, montre la bonne tolérance et la faisabilité de la thérapie cellulaire autologue au cours de la maladie de Crohn.

Pour la première fois, il est clairement démontré que les cellules stromales mésenchymateuses issues de la moelle osseuse de malades atteints de maladie de Crohn ont les mêmes propriétés morphologiques et fonctionnelles que celles isolées à partir de donneurs sains. Cette découverte a des conséquences essentielles, elle montre que la maladie n'affecte pas ces cellules dans la moelle osseuse et justifie, ainsi la possibilité de réaliser des autogreffes.

Il reste à évaluer l'effet thérapeutique de ces cellules au cours de la maladie de Crohn, en effet. Cette étude dont les buts étaient d'évaluer la faisabilité et la tolérance de la thérapie cellulaire ne permet pas de répondre à cette question. Cependant les résultats sont encourageants puisque 30% des patients avec maladie de Crohn sévère réfractaire aux traitements conventionnels ont une amélioration clinique de leur maladie et 2/9 une cicatrisation des lésions coliques. Et ces cellules stromales mésenchymateuses conservent leur capacité à se multiplier malgré les traitements immunosuppresseurs utilisés au cours de la maladie de Crohn (azathioprine, methotrexate, anti-TNF) et ont même un effet synergique anti-inflammatoire avec ces derniers.

C'est dont un 1er pas encourageant vers l'utilisation de la thérapie cellulaire au cours de la maladie de Crohn. D'autres résultats issus de ce programme financé par DigestScience sont attendus très prochainement. Le groupe de Daniel Hommes a notamment présenté début mars à Dublin au congrès Européen sur les maladies inflammatoires intestinales l'intérêt de << préparer >> ces cellules stromales mésenchymateuses en les traitant avec de l'IFN avant leur réinjection pour augmenter ainsi leurs capacités thérapeutiques.

2. 2010/2011 : étude des interactions entre bactériophages et bactéries au niveau de la flore intestinale

Le Conseil Scientifique Européen de la Fondation DigestScience a lancé ce nouvel appel d'offre en octobre 2010 pour un montant de 500 000EUR. Le projet sélectionné est celui d'un team international, qui a séduit par son originalité, la qualité et l'expertise scientifique des différentes équipes impliquées et les débouchés thérapeutiques, diagnostiques et prophylactiques potentiels. Ce choix place la Fondation DigestScience au coeur de l'innovation scientifique.

- Un projet de recherche innovant débouchant sur de nombreuses applications et des premiers résultats début 2012.

Les bactériophages et leur utilisation comme traitement anti-bactérien ont été découverts il y a plus d'un siècle. Rapidement << délaissés >> au profit des antibiotiques, leur intérêt rejaillit non seulement devant les problèmes croissants liés à la résistance aux antibiotiques, mais aussi en raison de leur mode d'action très ciblé vers un pathogène déterminé respectant ainsi l'équilibre de la flore.

Les bactériophages sont des virus exclusivement dirigés contre les bactéries. Entité biologique la plus nombreuse (10 puissance 31) de la planète, ces phages jouent un rôle primordial dans les équilibres microbiens. Au niveau digestif, ces interactions sont à ce jour méconnues.

Avec cette initiative, DigestScience soutient un projet d'envergure sur la compréhension et le rôle des bactériophages au niveau de la flore intestinale.

- L'équipe lauréate, quatre experts mondiaux en synergie

    
    1. Laurent Debarbieux, Institut Pasteur, département de
       microbiologie, Paris
    2. Arlette Darfeuille-Michaud, Université d'Auvergne,
       Clermont-Ferrand
    3. Mzia Kutateladze, G.Eliava Institute of Bacteriophages,
       Microbiology and Virology (IBMV), Tbilissi, Géorgie.
    4. Christel Neut, Laboratoire de Bactériologie Clinique,
       Faculté de Pharmacie, Lille

Pour en savoir plus

La Fondation DigestScience

Initiée par des scientifiques et des médecins, soutenue par de grands industriels de l'agroalimentaire et de la pharmacie, DigestScience Présidée par le Pr. Pierre Desreumaux, est la première fondation de recherche reconnue d'utilité publique en France consacrée aux maladies digestives et à la nutrition. Elle est située sur le Pôle Eurasanté à Lille.

Soutenue par les associations de malades, DigestScience finance directement les programmes de recherche internationaux les plus innovants, pour améliorer la santé des patients atteints de maladies digestives.

Les pathologies visées par Digestscience sont les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (MICI), la maladie coeliaque et la colopathie fonctionnelle. Sont également concernés la nutrition et ses effets sur notre santé.

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin regroupent la Maladie de Crohn et la Rectocolite hémorragique. D'origine encore mal connue, elles résultent d'une anomalie de la réponse immunitaire de l'intestin vis-à-vis de composants de la flore bactérienne chez des sujets génétiquement prédisposés. Elles touchent environ 200 000 personnes en France.

5 000 à 6 000 nouveaux cas sont détectés par an, dont plus de 10% sont des enfants.

Les signes de la maladie débutent majoritairement entre 20 et 40 ans. Malgré leur fréquence, elles restent largement méconnues, voire taboues.

Avec des symptômes souvent gênants voire honteux (diarrhées régulières, difficulté à contrôler ses selles, douleurs abdominales...), ces maladies chroniques bouleversent et entravent la vie scolaire, professionnelle, familiale et amoureuse.

Les traitements actuellement proposés permettent d'améliorer la qualité de vie de la majorité des patients, mais pas de guérir la maladie.

Site internet: http://www.digestscience.com

    
    Contacts Presse
    Fondation DigestScience
    Dr Bernadette Lemaire, Directrice
    Stéphanie Lagny, Assistante
    Tél: +33(0)3-20-96-81-26 / Fax: +33(0)3-20-96-86-62
    E-mail : contact@digestscience.com
    http://www.digestscience.com

LA

SOURCE Fondation DigestScience