GARY SPRATLING, AVOCAT PRINCIPAL CHARGÉ DE LA LÉGISLATION ANTITRUST AU U.S. JUSTICE DEPARTMENT DEVIENT ASSOCIÉ DE GIBSON, DUNN & CRUTCHER LLP

04 Février , 2000, 06:01 GMT de Gibson, Dunn & Crutcher LLP

<div> <P> San Francisco - Le 14 f&amp;#233;vrier, Gary Spratling, qui est sous-procureur g&amp;#233;n&amp;#233;ral adjoint (Deputy Assistant Attorney General) au sein de l'Antitrust Division du U.S. Department of Justice, se joindra au cabinet Gibson, Dunn &amp; Crutcher LLP &amp;#224; titre d'associ&amp;#233; et de copr&amp;#233;sident de l'Antitrust Practice Group, bas&amp;#233; au bureau de San Francisco. </P> <P> Lors d'une c&amp;#233;r&amp;#233;monie d'adieu organis&amp;#233;e pour M. Spratling, le sous-procureur g&amp;#233;n&amp;#233;ral (Assistant Attorney General) Joel I. Klein a d&amp;#233;clar&amp;#233;: &amp;quot;Les efforts d'application de la loi qu'a d&amp;#233;ploy&amp;#233; Gary Spratling au nom des entreprises et des consommateurs sont sans &amp;#233;gal et ont litt&amp;#233;ralement chang&amp;#233; le monde.&amp;quot; </P> <P> On doit &amp;#224; M. Spratling un grand nombre des r&amp;#233;cents succ&amp;#232;s de l'Antitrust Division, notamment des amendes records de 100 millions de dollars &amp;#224; l'encontre d'Archer Daniels Midland, de 225 millions &amp;#224; l'encontre de BASF AG et de 500 millions &amp;#224; l'encontre de F. Hoffman-LaRoche (qui constitue l'amende la plus &amp;#233;lev&amp;#233;e jamais impos&amp;#233;e &amp;#224; une entreprise am&amp;#233;ricaine). En tant qu'adjoint de l'Assistant Attorney General Klein, M. Spratling assurait la liaison entre la division et les autorit&amp;#233;s &amp;#233;trang&amp;#232;res &amp;#224; propos des poursuites engag&amp;#233;es contre les cartels internationaux, supervisait toutes les affaires criminelles et donnait des conseils juridiques &amp;#224; propos de dossiers li&amp;#233;s ou non &amp;#224; des fusions. </P> <P> &amp;quot;Gary Spratling est connu dans les cercles antitrust nationaux et internationaux comme un avocat antitrust hors pair, et aussi comme un chef-n&amp;#233;, a d&amp;#233;clar&amp;#233; Wesley G. Howell, associ&amp;#233; directeur de Gibson, Dunn &amp; Crutcher. Etant donn&amp;#233; que les poursuites criminelles li&amp;#233;es aux lois antitrust se multiplient et sont de plus en plus complexes, son exp&amp;#233;rience sera tr&amp;#232;s pr&amp;#233;cieuse pour nos clients. Nous sommes particuli&amp;#232;rement fiers que Jim Loftis, autre avocat antitrust d'exp&amp;#233;rience, se soit &amp;#233;galement joint &amp;#224; la division antitrust de notre cabinet, r&amp;#233;put&amp;#233;e sur la sc&amp;#232;ne internationale.&amp;quot; En 1998, Forbes Magazine qualifiait M. Spratling de &amp;quot;meilleur procureur antitrust du pays&amp;quot; et le d&amp;#233;crivait dans le m&amp;#234;me article comme un des avocats antitrust les plus influents &amp;#224; Washington. </P> <P> Reconnu dans le monde entier comme l'expert des politiques criminelles antitrust et de leur application au Department of Justice, M. Spratling a re&amp;#231;u : un U.S. Attorney General's Award For Extraordinary Contributions to the Protection of Our Free Market Economy [prix du procureur g&amp;#233;n&amp;#233;ral pour la contribution exceptionnelle &amp;#224; la protection de l'&amp;#233;conomie de libre march&amp;#233;] (c'est la seule et unique fois que ce prix a &amp;#233;t&amp;#233; d&amp;#233;cern&amp;#233;); des prix reconnaissant son rendement d&amp;#233;cern&amp;#233;s par les pr&amp;#233;sidents George Bush et Bill Clinton; et le prix Antitrust Lawyer of the Year d&amp;#233;cern&amp;#233; par la California Bar Association. </P> <P> M. Spratling est consid&amp;#233;r&amp;#233; depuis longtemps dans le monde entier comme le porte-parole du U.S. Department en ce qui concerne la politique criminelle antitrust et son application. Il a &amp;#233;tabli des liens avec un nombre incalculable d'homologues &amp;#233;trangers travaillant pour des organismes d'application des lois antitrust et a r&amp;#233;cemment pr&amp;#233;sid&amp;#233; un atelier international consacr&amp;#233; &amp;#224; la r&amp;#233;glementation des cartels, auquel ont particip&amp;#233; des repr&amp;#233;sentants des organismes susmentionn&amp;#233;s provenant de 30 pays. A la fin de 1999, il a &amp;#233;t&amp;#233; honor&amp;#233; par le procureur g&amp;#233;n&amp;#233;ral des Etats-Unis (US Attorney General) pour avoir &amp;#233;t&amp;#233; &amp;#224; l'origine du mouvement global des organismes antitrust de la plan&amp;#232;te vers une application plus ferme de la loi. </P> <P> M. Spratling est bachelier &amp;#232;s sciences et poss&amp;#232;de un MBA de la University of California de Berkeley; il a en outre obtenu un dipl&amp;#244;me en droit avec mention de la University of San Francisco, o&amp;#249; il &amp;#233;tait membre du Law Review. Il a commenc&amp;#233; sa carri&amp;#232;re au bureau de San Francisco de l'Antitrust Division il y a 28 ans, a &amp;#233;t&amp;#233; promu chef du bureau, puis nomm&amp;#233; Deputy Assistant Attorney General en 1995. </P> <P> M. Spratling fait souvent des pr&amp;#233;sentations lors de conf&amp;#233;rences et de symposiums nationaux et internationaux importants consacr&amp;#233;es &amp;#224; la r&amp;#233;glementation des questions antitrust, et a prononc&amp;#233; des discours devant des organisations gouvernementales comme l'OCDE, l'UE et de nombreuses associations d'avocats &amp;#233;trangers. </P> <P> Apr&amp;#232;s avoir repr&amp;#233;sent&amp;#233; avec succ&amp;#232;s la ligue majeure de base-ball devant la Cour supr&amp;#234;me des Etats-Unis dans un dossier qui appuyait l'immunit&amp;#233; antitrust dont b&amp;#233;n&amp;#233;ficie le base-ball, le cabinet Gibson, Dunn a &amp;#233;t&amp;#233; consid&amp;#233;r&amp;#233; comme l'un des sp&amp;#233;cialistes des poursuites antitrust. Plus de 40 des avocats du cabinet travaillent dans ce domaine. Ils couvrent un grand nombre de secteurs d'activit&amp;#233; : grande exp&amp;#233;rience des proc&amp;#232;s; conseils &amp;#224; des clients engag&amp;#233;s dans des op&amp;#233;rations de fusion et d'acquisition, des coentreprises ou des alliances strat&amp;#233;giques; respect de la l&amp;#233;gislation antitrust; poursuites au civil et au criminel; actions collectives; questions li&amp;#233;es &amp;#224; la l&amp;#233;gislation internationale antitrust; probl&amp;#232;mes relevant de la comp&amp;#233;tence de la FTC, notamment les lois in&amp;#233;quitables et trompeuses; et tous les aspects des poursuites et des examens en appel des Etats et du gouvernement f&amp;#233;d&amp;#233;ral en mati&amp;#232;re de concurrence. </P> <P> R&amp;#233;cemment, lors d'un proc&amp;#232;s devant jury, le groupe a d&amp;#233;fendu avec succ&amp;#232;s Hewlett-Packard, accus&amp;#233;e d'&amp;#234;tre une entreprise monopolistique. Il a d&amp;#233;fendu la soci&amp;#233;t&amp;#233; Intel, contre laquelle la FTC avait port&amp;#233; la m&amp;#234;me accusation, repr&amp;#233;sente actuellement American Airlines pour les m&amp;#234;mes accusations, et a r&amp;#233;cemment d&amp;#233;fendu des compagnies dans pratiquement tous les secteurs et &amp;#224; propos d'une grande vari&amp;#233;t&amp;#233; de questions de droit: Excite(at)Home, AKZO Nobel, Heineken USA, Northrop-Grumman, Novartis, Merrill Lynch, Schlumberger et Union Carbide. </P> <P> Dirig&amp;#233;s par Robert Cooper et Daniel Swanson sur la c&amp;#244;te ouest et par Michael Denger sur la c&amp;#244;t&amp;#233; est, les membres de l'&amp;#233;quipe antitrust de Gibson, Dunn sont des chefs de file reconnus dans leur domaine et participent &amp;#224; la plupart des activit&amp;#233;s des &amp;#233;tablissements d'enseignement et du barreau aux Etats-Unis et &amp;#224; l'&amp;#233;tranger. </P> <P> Gibson, Dunn &amp; Crutcher LLP emploie plus de 700 avocats dans douze bureaux situ&amp;#233;s &amp;#224; Century City, Dallas, Denver, Londres, Los Angeles, New York, Orange County, Palo Alto, Paris, San Francisco, San Diego et Washington, D.C. Les bureaux de la r&amp;#233;gion de la baie de San Francisco, o&amp;#249; M. Spratling sera bas&amp;#233;, emploient plus de 60 avocats. </div> <div> <P> San Francisco - Le 14 f&amp;#233;vrier, Gary Spratling, qui est sous-procureur g&amp;#233;n&amp;#233;ral adjoint (Deputy Assistant Attorney General) au sein de l'Antitrust Division du U.S. Department of Justice, se joindra au cabinet Gibson, Dunn &amp; Crutcher LLP &amp;#224; titre d'associ&amp;#233; et de copr&amp;#233;sident de l'Antitrust Practice Group, bas&amp;#233; au bureau de San Francisco. </P> <P> Lors d'une c&amp;#233;r&amp;#233;monie d'adieu organis&amp;#233;e pour M. Spratling, le sous-procureur g&amp;#233;n&amp;#233;ral (Assistant Attorney General) Joel I. Klein a d&amp;#233;clar&amp;#233;: &amp;quot;Les efforts d'application de la loi qu'a d&amp;#233;ploy&amp;#233; Gary Spratling au nom des entreprises et des consommateurs sont sans &amp;#233;gal et ont litt&amp;#233;ralement chang&amp;#233; le monde.&amp;quot; </P> <P> On doit &amp;#224; M. Spratling un grand nombre des r&amp;#233;cents succ&amp;#232;s de l'Antitrust Division, notamment des amendes records de 100 millions de dollars &amp;#224; l'encontre d'Archer Daniels Midland, de 225 millions &amp;#224; l'encontre de BASF AG et de 500 millions &amp;#224; l'encontre de F. Hoffman-LaRoche (qui constitue l'amende la plus &amp;#233;lev&amp;#233;e jamais impos&amp;#233;e &amp;#224; une entreprise am&amp;#233;ricaine). En tant qu'adjoint de l'Assistant Attorney General Klein, M. Spratling assurait la liaison entre la division et les autorit&amp;#233;s &amp;#233;trang&amp;#232;res &amp;#224; propos des poursuites engag&amp;#233;es contre les cartels internationaux, supervisait toutes les affaires criminelles et donnait des conseils juridiques &amp;#224; propos de dossiers li&amp;#233;s ou non &amp;#224; des fusions. </P> <P> &amp;quot;Gary Spratling est connu dans les cercles antitrust nationaux et internationaux comme un avocat antitrust hors pair, et aussi comme un chef-n&amp;#233;, a d&amp;#233;clar&amp;#233; Wesley G. Howell, associ&amp;#233; directeur de Gibson, Dunn &amp; Crutcher. Etant donn&amp;#233; que les poursuites criminelles li&amp;#233;es aux lois antitrust se multiplient et sont de plus en plus complexes, son exp&amp;#233;rience sera tr&amp;#232;s pr&amp;#233;cieuse pour nos clients. Nous sommes particuli&amp;#232;rement fiers que Jim Loftis, autre avocat antitrust d'exp&amp;#233;rience, se soit &amp;#233;galement joint &amp;#224; la division antitrust de notre cabinet, r&amp;#233;put&amp;#233;e sur la sc&amp;#232;ne internationale.&amp;quot; En 1998, Forbes Magazine qualifiait M. Spratling de &amp;quot;meilleur procureur antitrust du pays&amp;quot; et le d&amp;#233;crivait dans le m&amp;#234;me article comme un des avocats antitrust les plus influents &amp;#224; Washington. </P> <P> Reconnu dans le monde entier comme l'expert des politiques criminelles antitrust et de leur application au Department of Justice, M. Spratling a re&amp;#231;u : un U.S. Attorney General's Award For Extraordinary Contributions to the Protection of Our Free Market Economy [prix du procureur g&amp;#233;n&amp;#233;ral pour la contribution exceptionnelle &amp;#224; la protection de l'&amp;#233;conomie de libre march&amp;#233;] (c'est la seule et unique fois que ce prix a &amp;#233;t&amp;#233; d&amp;#233;cern&amp;#233;); des prix reconnaissant son rendement d&amp;#233;cern&amp;#233;s par les pr&amp;#233;sidents George Bush et Bill Clinton; et le prix Antitrust Lawyer of the Year d&amp;#233;cern&amp;#233; par la California Bar Association. </P> <P> M. Spratling est consid&amp;#233;r&amp;#233; depuis longtemps dans le monde entier comme le porte-parole du U.S. Department en ce qui concerne la politique criminelle antitrust et son application. Il a &amp;#233;tabli des liens avec un nombre incalculable d'homologues &amp;#233;trangers travaillant pour des organismes d'application des lois antitrust et a r&amp;#233;cemment pr&amp;#233;sid&amp;#233; un atelier international consacr&amp;#233; &amp;#224; la r&amp;#233;glementation des cartels, auquel ont particip&amp;#233; des repr&amp;#233;sentants des organismes susmentionn&amp;#233;s provenant de 30 pays. A la fin de 1999, il a &amp;#233;t&amp;#233; honor&amp;#233; par le procureur g&amp;#233;n&amp;#233;ral des Etats-Unis (US Attorney General) pour avoir &amp;#233;t&amp;#233; &amp;#224; l'origine du mouvement global des organismes antitrust de la plan&amp;#232;te vers une application plus ferme de la loi. </P> <P> M. Spratling est bachelier &amp;#232;s sciences et poss&amp;#232;de un MBA de la University of California de Berkeley; il a en outre obtenu un dipl&amp;#244;me en droit avec mention de la University of San Francisco, o&amp;#249; il &amp;#233;tait membre du Law Review. Il a commenc&amp;#233; sa carri&amp;#232;re au bureau de San Francisco de l'Antitrust Division il y a 28 ans, a &amp;#233;t&amp;#233; promu chef du bureau, puis nomm&amp;#233; Deputy Assistant Attorney General en 1995. </P> <P> M. Spratling fait souvent des pr&amp;#233;sentations lors de conf&amp;#233;rences et de symposiums nationaux et internationaux importants consacr&amp;#233;es &amp;#224; la r&amp;#233;glementation des questions antitrust, et a prononc&amp;#233; des discours devant des organisations gouvernementales comme l'OCDE, l'UE et de nombreuses associations d'avocats &amp;#233;trangers. </P> <P> Apr&amp;#232;s avoir repr&amp;#233;sent&amp;#233; avec succ&amp;#232;s la ligue majeure de base-ball devant la Cour supr&amp;#234;me des Etats-Unis dans un dossier qui appuyait l'immunit&amp;#233; antitrust dont b&amp;#233;n&amp;#233;ficie le base-ball, le cabinet Gibson, Dunn a &amp;#233;t&amp;#233; consid&amp;#233;r&amp;#233; comme l'un des sp&amp;#233;cialistes des poursuites antitrust. Plus de 40 des avocats du cabinet travaillent dans ce domaine. Ils couvrent un grand nombre de secteurs d'activit&amp;#233; : grande exp&amp;#233;rience des proc&amp;#232;s; conseils &amp;#224; des clients engag&amp;#233;s dans des op&amp;#233;rations de fusion et d'acquisition, des coentreprises ou des alliances strat&amp;#233;giques; respect de la l&amp;#233;gislation antitrust; poursuites au civil et au criminel; actions collectives; questions li&amp;#233;es &amp;#224; la l&amp;#233;gislation internationale antitrust; probl&amp;#232;mes relevant de la comp&amp;#233;tence de la FTC, notamment les lois in&amp;#233;quitables et trompeuses; et tous les aspects des poursuites et des examens en appel des Etats et du gouvernement f&amp;#233;d&amp;#233;ral en mati&amp;#232;re de concurrence. </P> <P> R&amp;#233;cemment, lors d'un proc&amp;#232;s devant jury, le groupe a d&amp;#233;fendu avec succ&amp;#232;s Hewlett-Packard, accus&amp;#233;e d'&amp;#234;tre une entreprise monopolistique. Il a d&amp;#233;fendu la soci&amp;#233;t&amp;#233; Intel, contre laquelle la FTC avait port&amp;#233; la m&amp;#234;me accusation, repr&amp;#233;sente actuellement American Airlines pour les m&amp;#234;mes accusations, et a r&amp;#233;cemment d&amp;#233;fendu des compagnies dans pratiquement tous les secteurs et &amp;#224; propos d'une grande vari&amp;#233;t&amp;#233; de questions de droit: Excite(at)Home, AKZO Nobel, Heineken USA, Northrop-Grumman, Novartis, Merrill Lynch, Schlumberger et Union Carbide. </P> <P> Dirig&amp;#233;s par Robert Cooper et Daniel Swanson sur la c&amp;#244;te ouest et par Michael Denger sur la c&amp;#244;t&amp;#233; est, les membres de l'&amp;#233;quipe antitrust de Gibson, Dunn sont des chefs de file reconnus dans leur domaine et participent &amp;#224; la plupart des activit&amp;#233;s des &amp;#233;tablissements d'enseignement et du barreau aux Etats-Unis et &amp;#224; l'&amp;#233;tranger. </P> <P> Gibson, Dunn &amp; Crutcher LLP emploie plus de 700 avocats dans douze bureaux situ&amp;#233;s &amp;#224; Century City, Dallas, Denver, Londres, Los Angeles, New York, Orange County, Palo Alto, Paris, San Francisco, San Diego et Washington, D.C. Les bureaux de la r&amp;#233;gion de la baie de San Francisco, o&amp;#249; M. Spratling sera bas&amp;#233;, emploient plus de 60 avocats. </div>