Genomic Health annonce la présentation de trois études d'Oncotype DX® pour les cancers du sein et du côlon lors du Congrès de l'European Society for Medical Oncology 2012

28 Septembre, 2012, 07:00 BST de Genomic Health

REDWOOD CITY, Californie, et VIENNE, Autriche, September 28, 2012 /PRNewswire/ --

Une grande étude prospective valide l'utilisation du test Oncotype DX pour le cancer du côlon de stades II et III et identifie des gènes pouvant indiquer l'efficacité de l'oxaliplatine

Les résultats d'études réalisées en Europe et au Mexique confirment une nouvelle fois l'impact du test Oncotype DX pour guider les décisions de traitement chez les patients souffrant d'un cancer du sein invasif

Genomic Health, Inc. (Nasdaq : GHDX) a annoncé aujourd'hui la présentation de données soutenant l'utilisation étendue des tests Oncotype DX® en vue de l'optimisation des décisions de traitement pour les patients souffrant d'un cancer du sein ou du côlon à divers stades de la maladie. Ces nouvelles données confirment la capacité du test du cancer du côlon Oncotype DX à prédire le risque de récidive chez les patients souffrant d'un cancer du côlon de stade II ou III, tandis que des analyses d'exploration ont identifié 16 gènes étroitement associés aux bienfaits du traitement à base d'oxaliplatine. En outre, deux études confirment une nouvelle fois l'utilité clinique du test du cancer du sein Oncotype DX dans la prise de décisions de traitement chez les femmes souffrant d'un cancer du sein invasif en stade précoce.  

Les résultats de l'étude sont actuellement présentés au Congrès de l'European Society for Medical Oncology (ESMO - Société européenne pour l'oncologie médicale) 2012 se déroulant du 28 septembre au 2 octobre à Vienne, en Autriche.  

« Une médicine personnalisée requiert une évaluation précise de la biologie tumorale de chaque patient », a déclaré Christer Svedman, directeur des affaires médicales pour l'Europe chez Genomic Health. « Ces nouvelles données s'ajoutent à un vaste ensemble de preuves démontrant que le test Oncotype DX est un outil important permettant de prendre des décisions mieux informées pour les patients souffrant d'un cancer du côlon ou du sein en stade précoce à l'échelle mondiale. »

Cancer du côlon : les conclusions donnent une troisième étude prospective fructueuse du test du cancer du côlon Oncotype DX chez les patients souffrant d'une maladie de stade II, et une première étude de validation chez les patients souffrant d'une maladie de stade III ; identification de gènes pouvant prédire les bienfaits de l'oxaliplatine pour les patients

Une grande étude de validation indépendante impliquant 892 patients démontre que les résultats du Score de récidive du cancer du côlon Oncotype DX (Oncotype DX Colon Cancer Recurrence Score®) prédisent un risque de récidive, une survie sans maladie et une survie globale chez les patients souffrant d'un cancer du côlon de stade II ou III recevant une chimiothérapie adjuvante dans l'essai clinique randomisé majeur NSABP C-07. L'étude indique aussi que l'évaluation des risques avec l'essai de Score de récidive permet une meilleure discrimination des bienfaits absolus attendus de l'ajout d'oxaliplatine à la chimiothérapie adjuvante par 5FU.  

En outre, à titre de composante exploratoire de cette étude, les chercheurs ont analysé 735 gènes et en ont identifié 16 comme étant prédictifs d'un bienfait de l'oxaliplatine, restreignant les gènes et voies spécifiques associés à la sensibilité ou à la résistance à l'oxaliplatine lorsqu'ajoutée à une chimiothérapie adjuvante à base de 5-fluorouracile. La société utilisera ces résultats positifs pour développer un algorithme et un processus de laboratoire quantitatif standardisé avec pour projet d'amorcer une étude de validation en 2013.

« Le Score de récidive nous a montré qu'il existe une continuité biologique dans le cancer du côlon par rapport à l'obtention d'un bon ou mauvais classement, et comprendre où se situe le patient dans ce continuum aidera les patients souffrant d'un cancer du côlon de stades II et III à prendre des décisions plus informées concernant les thérapies adjuvantes », a déclaré le Dr. Michael O'Connell, chercheur principal et président associé du National Surgical Adjuvant Breast and Bowel Project (NSABP). « La découverte de nouveaux gènes est prometteuse pour le développement d'un test génomique qui bénéficierait à une plus grande population de patients de stades II et III en offrant une meilleure compréhension des bienfaits de l'oxaliplatine. »

La présentation à base d'affiches et de discussions intitulée « The 12-gene Colon Cancer Recurrence Score (RS) Predicts Recurrence in Stage II and III Colon cancer Patients Treated with 5FU/LV (FU) and 5FU/LV + Oxaliplatin (FU+Ox): Validation in NSABP C-07 » (Le Score de récidive (RS) du cancer du côlon sur la base de 12 gènes prédit la récidive chez les patients souffrant d'un cancer du côlon de stade II ou III traités avec de la 5FU/LV (FU) et de la 5FU/LV + oxaliplatine (FU+Ox) : validation dans l'essai NSABP C-07) (Synthèse clinique n° 523PD) aura lieu le 29 septembre de 13h à 14h dans le Hall C.

Cancer du sein : des preuves de plus en plus nombreuses continuent de renforcer l'impact du test Oncotype DX sur les décisions de traitement chez les patientes souffrant d'un cancer du sein invasif en stade précoce

« Un test génomique révèle la biologie tumorale personnelle d'un patient, permettant de prendre des décisions de traitement plus informées », a déclaré Simon Holt, titulaire des qualifications MA, MB, BChir et FRCS, et chirurgien mammaire en chef, appartenant au Hywel Dda Health Board, Pays de Galles, Royaume-Uni. « Oncotype DX est le seul essai multigènes cliniquement validé à s'être avéré prédictif de bienfaits pour le traitement de chimiothérapie, et ces nouvelles données renforcent le rôle important que peut jouer ce test en vue d'améliorer la qualité des soins des patientes souffrant d'un cancer du sein. »

  • Une méta-analyse de quatre études prospectives réalisées au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Espagne incluant 565 patientes souffrant d'un cancer du sein avec récepteurs aux œstrogènes et sans envahissement ganglionnaire a montré qu'en fonction de la connaissance du résultat du Score de récidive, 48 % des patientes auxquelles on avait initialement recommandé une chimiothérapie se sont vues conseiller de l'omettre, et 18 % des patientes auxquelles on avait d'abord conseillé un traitement hormonal seul se sont vues conseiller d'y ajouter une chimiothérapie. Ces résultats démontrent une nouvelle fois que l'utilisation du test Oncotype DX est associée à une modification significative des décisions de traitement et à une réduction globale de l'utilisation de la chimiothérapie dans les pays européens étudiés, indépendamment des traditions de traitement locales.

    La présentation à base d'affiches et de discussions intitulée « Meta-analysis of Prospective European Studies Assessing the Impact of Using the 21-Gene Recurrence Score Assay on Clinical Decision Making in Women with ER-positive, HER2-negative Early Stage Breast Cancer » (Méta-analyse d'études prospectives européennes évaluant l'impact de l'utilisation du Score de récidive sur la base de 21 gènes sur la prise de décisions cliniques chez les femmes souffrant d'un cancer du sein en stade précoce avec RE positifs et sans HER2) (Synthèse clinique n° 252PD) aura lieu le 29 septembre de 13h à 14h, dans le Hall G.
  • Les résultats de la première étude de l'impact sur la décision de traitement du test du cancer du sein Oncotype DX au Mexique ont démontré que chez 96 patientes ayant réalisé le test dans un cadre hospitalier public, la connaissance du résultat du Score de récidive a modifié les recommandations de traitement des médecins pour 32 % des patientes souffrant d'un cancer du sein invasif en stade précoce. Cette étude a démontré que, selon le résultat du Score de récidive, 46 % des patientes auxquelles on avait initialement recommandé une chimiothérapie se sont vues conseiller d'omettre la chimiothérapie et d'opter pour un traitement hormonal seul, et 16 % des patientes auxquelles on avait recommandé un traitement hormonal seul se sont vues conseiller d'ajouter la chimiothérapie à leur régime de traitement. Ces résultats suggèrent que l'utilisation du test Oncotype DX dans le système de santé publique mexicain a un impact sur les recommandations de traitements adjuvants et pourrait réduire la nécessité et l'utilisation de la chimiothérapie.

    La présentation d'affiches intitulée « A study of the impact of the 21-gene breast cancer assay on the use of adjuvant chemotherapy in women with breast cancer in a Mexican public hospital » (Étude de l'impact de l'essai du test du cancer du sein sur la base de 21 gènes sur l'utilisation d'une chimiothérapie adjuvante chez les femmes souffrant d'un cancer du sein dans un hôpital public du Mexique) (Synthèse clinique n° 289P) aura lieu le 1er octobre de 13h à 14h, dans le Hall XL.

À propos de Genomic Health

Genomic Health, Inc. (NASDAQ : GHDX) est une société mondiale de santé fournissant des informations génomiques exploitables afin de personnaliser les décisions de santé génomique. Le test du cancer du sein Oncotype DX®, produit phare de la société, a été présenté pour prédire les avantages que pourrait avoir une chimiothérapie ainsi que la récidive du cancer du sein et il a été démontré qu'il prédisait la probabilité de récidive du carcinome canalaire in situ (CCIS). Outre ce test largement adopté, Genomic Health fournit également le test du cancer du côlon Oncotype DX, premier test d'expression multigènes développé pour l'évaluation du risque de récidive chez les patients souffrant d'une maladie de stade II ou III. Au 30 juin 2012, plus de 10 000 médecins de plus de 65 pays avaient commandé plus de 295 000 tests Oncotype DX. Genomic Health possède un pipeline solide centré sur le développement de tests visant à optimiser le traitement des cancers des cellules rénales et de la prostate, outre des décisions de traitement additionnelles concernant les cancers du sein et du côlon. La société est basée à Redwood City, en Californie, et son siège européen est basé à Genève, en Suisse. Pour tout complément d'information, rendez-vous à l'adresse http://www.GenomicHealth.com. Pour en savoir plus sur les tests Oncotype DX, veuillez consulter les sites http://www.OncotypeDX.com et http://www.mybreastcancertreatment.org.

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs en vertu du Private Securities Litigation Reform Act de 1995, y compris des énoncés liés à la capacité des tests de la société à optimiser le traitement du cancer chez les patients souffrant d'un cancer du sein ou du côlon ; la capacité du Score de récidive du test du cancer du sein Oncotype DX à affecter les décisions de traitement dans un cadre clinique ; la capacité du test de cancer du côlon Oncotype DX à personnaliser les décisions de traitement du cancer pour les patients souffrant d'un cancer du côlon de stade II ou III traités avec de l'oxaliplatine ; le potentiel des tests de la Société de changer les pratiques médicales ; l'applicabilité des résultats de l'étude à la pratique clinique ; les calendriers et résultats des futures études ; la spécialisation du pipeline de produits de la société, la capacité de la société à développer des tests additionnels à l'avenir et la capacité de tout test potentiel pouvant être développé par la société à optimiser le traitement du cancer. Les énoncés prospectifs sont soumis à des risques et incertitudes susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats réels et les attentes de la société. Les résultats rapportés ne devront donc pas être considérés comme une indication de réalisations futures. Ces risques et incertitudes incluent, sans s'y limiter : l'applicabilité des résultats d'étude clinique aux issues réelles ; les risques et incertitudes associés à de possibles règlementations supplémentaires concernant nos tests aux États-Unis et à l'étranger ; les risques associés à la commercialisation de produits actuels et futurs ; les risques associés à la concurrence ; les risques et retards potentiels associés à ces études ; les coûts ou retards imprévus dans les efforts de recherche et de développement ; et les autres risques stipulés dans les dossiers déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission, y compris les risques exposés dans le Rapport trimestriel de la société sur Formulaire 10-Q pour le trimestre clos au 30 juin 2012. Ces énoncés prospectifs ne sont valables qu'à la date du présent communiqué. Genomic Health renonce à toute obligation d'actualiser ces énoncés prospectifs.

REMARQUE : Le logo de Genomic Health, Oncotype, Oncotype DX, Recurrence Score, et DCIS Score sont des marques commerciales ou des marques commerciales déposées de Genomic Health, Inc.

Toutes les autres marques commerciales et de service appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Contacts  :
Investisseurs :
Dean Schorno
Genomic Health
+1-650-569-2281
investors@genomichealth.com


Médias :
Victoria Steiner
Genomic Health
+1-415-370-5804
media@genomichealth.com


 

LA

SOURCE Genomic Health