Grâce à Aegate™ l'Italie est prête à démarrer un projet visant à controler la sécurité de tous les médicaments au moment de leur distribution

26 Novembre, 2014, 14:31 GMT de Aegate

AREZZO, Italie, November 26, 2014 /PRNewswire/ --

La Falsified Medicine Directive impose aux 28 Etats membres de s'aligner aux nouvelles réglementations. L'Italie pourrait devenir le modèle à suivre.  

L'Italie joue un rôle prépondérant dans le secteur pharmaceutique au sein de l'Europe. L'Italie fait partie des premiers pays en Europe à avoir introduit un code sérialisé unique sur ses médicaments (appelé «Bollino» en Italie) afin d'appuyer efficacement la lutte contre les médicaments contrefaits, et  plus largement, afin d'élaborer une solution d'authentification simple et fiable pour toutes les spécialités pharmaceutiques.

Le ministère italien de la Santé et tous les principaux acteurs du secteur au travers de l'Europe collaborent activement à la création d'un système anti-contrefaçon qui soit efficace et sans danger pour les consommateurs. La directive 2011/62/UE impose la présence d'un code sérialisé unique pour l'authentification des médicaments à leur point de distribution.

L'Italie a non seulement participé à la conception de cette directive, mais est désormais prêt à la mettre en pratique. Aegate, le leader dans l'authentification de produits pharmaceutiques au travers de l'Europe, est présent en Italie depuis 7 ans et collabore avec les institutions publiques pour permettre le contrôle en temps réel du code barre unique à son point de distribution.

La société a développé un service de protection capable d'authentifier les produits pharmaceutiques au moment précis où ils sont scannés. Ceci implique la reconnaissance du code unique dans un intervalle de 250 millisecondes.

L'objectif principal du service Aegate est de garantir la meilleure sécurité aux patients en les protégeant des produits suspects, rappelés ou périmés. Il représente un instrument efficace permettant d'apporter les meilleures garanties aux pharmaciens et aux  laboratoires pharmaceutiques.

Grâce à la perspective d'un protocole d'accord entre le ministère de la Santé et la société européenne, le projet est dans sa phase  finale ce qui permettra au système Aegate, qui est déjà intégré dans 90% des pharmacies italiennes, d'accéder à la base de données nationale afin de contrôler et d'authentifier les médicaments en temps réel.

La Fédération Italienne des Associations de Représentation des secteurs Scientifiques et Pharmaceutiques (FEDAIISF) affirme que le marché mondial des médicaments contrefaits et trafiqués  représente un marché noir variant entre 50 et 200 milliards d'euros ; il s'agit d'un marché énorme qui a des conséquences désastreuses, non seulement sur  l'économie, mais également, et c'est crucial, des conséquences néfastes sur la santé des patients. Cette fédération a estimé que près de 200 000 décès dans le monde sont directement attribuables aux médicaments contrefaits (certaines estimations évaluent le nombre de décès à 1 million).

La conclusion d'un accord entre le ministère de la Santé italien et Aegate™ serait la clé permettant à l'Italie de s'aligner aux exigences de la directive et ferait de l'Italie le modèle européen en matière de pharmacovigilance et de lutte contre les médicaments contrefaits.

En accord avec la législation européenne, la collaboration entre le ministère et Aegate permettra d'offrir à toutes les parties responsables de la fabrication et de la distribution des médicaments, un système d'identification et d'authentification efficace.

L'objectif futur sera d'étendre le modèle à travers l'Europe.

Mark De Simone, PDG de Aegate™, a discuté de la possibilité de la mise en œuvre d'un tel protocole avec les Autorités Nationales au cours du 9e Health Care Risk Management Forum  à Arezzo. Il s'agit de l'événement italien le plus prestigieux dans ce secteur.

"Au cours des 10 dernières années Aegate™ a délivré des services de pointe permettant aux patients de bénéficier de la plus haute sécurité pour leurs médicaments. ". «Nous avons investi plus de 65 millions d'euros en propriété intellectuelle afin de développer des systèmes hautement sécurisés permettant aujourd'hui de vérifier l'authentification de plus de 200 000 médicaments par heure et ceci en temps réel. Grâce à la perspective d'une coopération avec le ministère, nous espérons développer un canal de communication favorisant  la sécurité des consommateurs en reliant les deux extrémités de la chaîne de fabrication et de distribution des médicaments aux pharmaciens, médecins et hôpitaux à travers le monde »".

Pour plus d'informations, visitez le http://www.aegate.fr

Informations de contact médias:

Graham Smith
Commercial Director Aegate Ltd
Cambridge Technology Centre
Melbourn SG8 6DP UK
T: +44-1763-268160
M: +44-7785-748970


LA

SOURCE Aegate