Guyenne et Gascogne - Résultats semestriels 2004

22 Septembre, 2004, 10:14 BST de Guyenne et Gascogne

    
                                              Premier   Premier   Rappel
                                              semestre  semestre  année
                  En milliers d'euros         2004      2003      2003

    GUYENNE ET    Chiffre d'affaires HT       539 242   561 835   1 198 690
    GASCOGNE      Résultat d'exploitation      16 000    20 459      60 008   
    Comptes       Résultat net des sociétés     9 434    13 081      37 310       
    consolidés    intégrées                                            
                  Quote-part du résultat                                
                  Centros Comerciales Carrefour 5 249     4 009      13 114
                  Résultat net (part du groupe)14 683    17 090      50 424
                                               
                  Chiffre d'affaires          206 329   209 146     453 380  
    Guyenne et    Résultat d'exploitation       1 435       795       8 519
    Gascogne      Dividende Sogara             26 143    21 332      21 332                          
    Société mère  Résultat net après impôt     26 858    21 338      26 549
             
                  Chiffre d'affaires HT       665 862   705 471   1 490 922
    Sogara        Résultat d'exploitation      29 238    39 480     103 140          
                  Résultat net après impôt     17 572    26 180      63 782    
                                                                           
    Centros       Chiffre d'affaires HT     4 012 459 3 678 528   8 071 161
    Commerciales  Résultat d'exploitation     121 797   114 050     351 830
    Carrefour     Résultat net après impôt    129 181    98 058     323 532
    (Espagne)    

BAYONNE, France, September 22 /PRNewswire/ --

La politique volontariste de baisse des prix mise en place au premier semestre 2004 pour enrayer l'érosion du chiffre d'affaires des hypermarchés en France se traduit mécaniquement, à court terme, par une diminution sensible de la marge commerciale, avec un impact direct sur la rentabilité nette (-14%) malgré l'amélioration continue des coûts de distribution.

La bonne résistance de la société mère et la poursuite des performances de l'Espagne n'ont pas suffi à compenser << l'effet prix >>, particulièrement sensible dans les hypermarchés de très grande taille de la filiale Sogara qui avait atteint un niveau de résultat d'exploitation exceptionnellement élevé au 30 juin 2003 (5,6% de marge opérationnelle).

Le second semestre devrait commencer à refléter l'impact de cette nouvelle politique de discount offensive et du programme d'agrandissement de plusieurs magasins.

A ce jour, l'investissement dans les prix est en grande partie réalisé ; il va nous permettre d'assurer un meilleur positionnement commercial et de préparer l'avenir. Néanmoins, les conséquences financières immédiates nous amènent, par prudence, à réactualiser nos objectifs en envisageant un résultat annuel consolidé en retrait par rapport à l'exercice précédent.

SOCIETE MERE : bonne performance de l'exploitation

La légère baisse du chiffre d'affaires n'empêche pas la société mère de poursuivre l'amélioration de son résultat d'exploitation pour se rapprocher des normes du secteur. Bien que cette progression ne soit traditionnellement pas extrapolable à l'ensemble de l'année, le résultat d'exploitation de l'exercice 2004 devrait s'inscrire en sensible augmentation et le résultat net bénéficiera, par ailleurs, de la forte croissance du dividende reçu de Sogara.

SOGARA : impact mécanique des baisses de prix

Les très grands hypermarchés (11 000 m2 en moyenne) de la filiale Sogara se révèlent actuellement plus sensibles aux difficultés conjoncturelles. C'est pourquoi un effort particulier a été consenti pour améliorer leur positionnement prix afin de renforcer l'attractivité du réseau et regagner des parts de marché. L'objectif est de compenser la baisse de marge commerciale par des économies de coût de distribution et une reprise du chiffre d'affaires qui devrait intervenir assez vite car les hypermarchés de Sogara sont maintenant numéro 1 ou numéro 2 en prix sur leur zone de chalandise.

De plus, après des bénéfices qui avaient atteint un niveau exceptionnellement élevé au premier semestre 2003, Sogara souffre d'un comparatif défavorable, notamment sur le plan du résultat financier et du résultat exceptionnel (plus values de cession des centres autos notamment).

CENTROS COMERCIALES CARREFOUR : une contribution de plus en plus substantielle

La forte croissance des hypermarchés espagnols traduit la poursuite de l'expansion mais, surtout, elle témoigne de l'efficacité de la politique tarifaire agressive mise en place depuis deux ans.

Au 30 juin 2004, de nouvelles cessions immobilières sont venues accentuer la très importante progression du résultat net de Carrefour Espagne dont la contribution au bénéfice consolidé semestriel de Guyenne et Gascogne s'élève maintenant à près de 36%.

PERSPECTIVES : prudence mais détermination

Le groupe Guyenne et Gascogne confirme sa volonté de développer sa compétitivité et ses parts de marché en prolongeant ses efforts de baisse de prix.

De ce fait, le résultat consolidé attendu pour l'exercice 2004 devrait s'inscrire en retrait par rapport à 2003, sans remettre en cause le programme d'expansion en cours ni la politique de dividende historiquement favorable aux actionnaires.

Publication du chiffre d'affaires T3 : le 14 octobre 2004

Code ISIN : FR 0000120289 - Capitalisation : environ 640 M euros

LA

SOURCE Guyenne et Gascogne