Henry Kissinger soutient l'adhésion de l'Ukraine à l'UE lors d'une visite à Kiev

26 Juin, 2012, 18:21 BST de Ukraine Foreign Affairs

KIEV, Ukraine, June 26, 2012 /PRNewswire/ --

Lors d'une réunion lundi avec le président ukrainien Viktor Yanukovych, l'ancien Secrétaire d'État américain Henry Kissinger a salué les efforts déployés par l'Ukraine pour accueillir le Championnat d'Europe de football et déclaré qu'il soutenait la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne.

M. Yanukovych et M. Kissinger ont discuté des progrès réalisés par l'Ukraine dans un contexte de crise économique mondiale et de défis internationaux. Ils ont tout deux convenu que l'avenir de l'Ukraine repose sur l'Europe tout en soulignant l'importance de conserver de bonnes relations avec la Russie.

« Je suis un fervent partisan d'une Ukraine indépendante », a déclaré M. Kissinger avant d'ajouter : « Je pense que l'Ukraine devrait intégrer l'UE tout en continuant d'entretenir de bonnes relations avec la Russie. »

Henry Kissinger a toutefois précisé qu'il n'était pas « favorable à l'adhésion de l'Ukraine à l'ONU », une position également soutenue par M. Yanukovych.

Au cours de la réunion, M. Yanukovych et M. Kissinger ont également abordé les relations entre l'Ukraine et les États-Unis ainsi que le train de réformes mises en place par l'Ukraine dans le cadre de son intégration à l'Europe.

L'Ukraine a fait part de sa volonté d'inscrire son avenir au sein de l'Europe. La signature d'un accord commercial préférentiel avec l'UE permettrait à l'Ukraine d'assouplir ses relations économiques avec l'ancien bloc soviétique mais exige de Kiev l'adoption de nouvelles lois pour assurer sa conformité avec les règles de l'UE.

Des progrès ont été réalisés en Ukraine avec notamment les récentes réformes électorales approuvées au Parlement par les députés de la majorité présidentielle et les représentants de l'opposition. Ces réformes ont été saluées par la Commission de Venise du Conseil de l'Europe, organe consultatif du Conseil sur les questions constitutionnelles.

Désireux de renforcer sa démocratie et d'assurer le respect de l'État de droit, le pays revoit actuellement son système judiciaire et juridique afin de le moderniser et de le rendre compatible avec les normes européennes et internationales.

M. Kissinger s'est rendu en Ukraine dans le cadre du championnat de football européen EURO 2012. Au cours de sa visite, il a souligné la riche histoire du pays et son important potentiel.

« Un pays fort d'une aussi grande histoire mérite un avenir digne », a souligné Henry Kissinger.

LA

SOURCE Ukraine Foreign Affairs