IGC déclare qu'une étude de prévalence ne porte pas à se réjouir

25 Septembre, 2007, 22:49 BST de Interactive Gaming Council

VANCOUVER, Colombie-Britannique, September 25 /PRNewswire/ --

Alors qu'Interactive Gaming Council (IGC), comme tout défenseur de comportement de jeu responsable, est heureux de voir que le taux de problème de jeu en Grande-Bretagne n'a pas augmenté au cours des huit dernières années, nos membres sont engagés à déployer les dernières technologies et améliorer les procédures internes pour contribuer à la réduction d'un problème qui existe actuellement à la fois dans le jeu physique et le jeu en ligne.

Malgré la croissance de nouvelles formes de jeu, notamment le jeu et les paris en ligne, l'Etude de prévalence du jeu britannique 2007 (British Gambling Prevalence Survey 2007), publiée le 19 septembre, a montré peu de changements au niveau du nombre de joueurs à problème depuis la dernière enquête de 1999 (http://www.gamblingcommission.gov.uk/Client/detail.asp?contenuId=288). Actuellement, environ 0,6 pour cent des personnes âgées de 16 ans et plus jouent au point d'engendrer des conséquences négatives dans leur vie, le même pourcentage qu'en 1999.

<< Il s'agit d'une étude importante qui fournit des perspectives et repères précieux >>, a déclaré John FitzGerald, directeur d'IGC, << mais les résultats ne portent pas à se réjouir ou à relâcher nos programmes visant à pallier aux problèmes de jeu. Un seul joueur à problème c'est déjà trop, et IGC, ainsi que ses membres, continuera ses efforts visant à assurer que les joueurs sur Internet continuent de profiter de cette forme de divertissement d'une manière socialement responsable. >>

<< Les problèmes de jeu nuisent à la personne, à l'opérateur de jeu et au secteur en général. Heureusement, les technologies actuelles, combinées à un personnel bien formé, permettent aux opérateurs de sites de jeu interactif d'identifier les personnes susceptibles d'être victimes de jeu excessif et d'intervenir de façon efficace. Les membres d'IGC continueront à travailler avec les partenaires technologiques pour affiner et améliorer les outils assurant un environnement sûr et sécurisé pour les joueurs en tous lieux. >>

M. FitzGerald a fait remarquer que l'étude de prévalence a trouvé que seulement 6 pour cent de la population britannique a utilisé Internet pour jouer au cours de l'année dernière. << Cela montre qu'un petit pourcentage du marché total de jeu est basé sur Internet >>, a-t-il déclaré, << mais à mesure que ce pourcentage augmente dans les années à venir, particulièrement avec la légalisation de la publicité, les opérateurs de sites web de jeu devront être encore plus vigilants afin de mener leurs activités d'une manière socialement responsable. >>

Les membres d'IGC doivent respecter le Code de conduite et les directives de jeu responsable de l'organisation. Au cours de ses 11 ans d'existence, IGC a défendu une concession de licence et réglementation gouvernementale strictes du jeu interactif.

A propos d'IGC (http://www.igcouncil.org)

Formée en 1996, IGC est la principale association professionnelle du secteur du jeu interactif international, ses membres exploitant ou fournissant les services aux sites interactifs les plus réputés du World Wide Web. Basée au Canada, IGC promeut les initiatives qui abordent les divers et multiples défis et opportunités du secteur du jeu sur Internet afin d'assurer un environnement de jeu juste et responsable.

    
    Contacts :
    John K. FitzGerald, directeur, john.fitzgerald@igcouncil.org
     Téléphone : +1-416-207-3307
    Keith Furlong, directeur adjoint, keithf@igcouncil.org
     Téléphone : +1-732-687-0880

Site web : http://www.igcouncil.org

LA

SOURCE Interactive Gaming Council