IMERYS - Résultats Consolidés du 1er semestre 2008 - Progression du résultat courant net : 2,54 EUR par action, soit + 4,3 %

31 Juillet, 2008, 07:00 BST de Imerys

PARIS, July 31 /PRNewswire/ --

    
    - Bonne tenue du chiffre d'affaires : + 4,1 % et + 4,2 % à périmètre et
      changes comparables

    - Amélioration de la base de coûts fixes grâce aux restructurations
      engagées en 2007

    - Très forte hausse des coûts variables (énergie, transport, matières
      premières) et de nouvelles mesures de réduction des coûts

    - Progression du résultat courant net : 2,54 EUR par action, soit + 4,3 %

Mercredi 30 Juillet 2008, le Conseil d'Administration d'Imerys a examiné les comptes du Groupe pour le 1er semestre 2008, présentés par Gérard Buffière, Directeur Général.

    
    (en millions d'euros)     1er semestre 2008 1er semestre 2007 % variation
                                                                     courante

    Résultats consolidés

    Chiffre d'affaires                  1 774,1           1 704,9     + 4,1 %

    Résultat opérationnel courant(1)      236,2             242,9     - 2,8 %
    
    Résultat courant net, part            159,8             154,8     + 3,2 %
    du Groupe(2)

    Résultat net, part du Groupe          144,4             151,4     - 4,6 %

    Financement

    Cash flow opérationnel courant(3)     254,6             264,0     - 3,6 %

    Investissements comptabilisés        (114,1)           (138,2)   - 17,4 %

    Dette financière nette              1 616,1           1 280,7    + 26,2 %

    Données par action (nombre       62 811 118        63 446 107     - 1,0 %
    moyen pondéré)

    Résultat courant net, part             2,54 EUR          2,44 EUR + 4,3 %
    du Groupe(2)

    (1) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges
        opérationnels.

    (2) Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges
        opérationnels nets.

    (3) EBITDA moins impôts sur le résultat opérationnel courant.

Environnement

Au 1er semestre 2008, Imerys a évolué dans un environnement économique qui s'est progressivement durci. Si les marchés liés à l'équipement industriel mondial (réfractaires, abrasifs, graphite,...) sont restés très soutenus tout au long de la période, les marchés liés à la construction neuve (matériaux de construction, céramiques, minéraux de performance,...) ont été difficiles aux Etats-Unis et se sont dégradés au 2ème trimestre en Europe. Parallèlement, la hausse des prix de l'énergie s'est accélérée et l'inflation s'est progressivement généralisée à nombre d'autres facteurs de coûts importants pour le Groupe (transport, matières premières, notamment). La dépréciation du dollar américain s'est poursuivie.

Performances

Dans cet environnement, Imerys continue à démontrer sa capacité de résistance :

    
    - le chiffre d'affaires progresse de + 4,1 % par rapport à la même
      période de 2007. La croissance organique reste positivement orientée, à
      + 4,2 % à périmètre et changes comparables, malgré la situation
      dégradée de certains marchés finaux. Cette résistance s'explique
      notamment par la diversité des débouchés du Groupe et par la poursuite
      de son développement dans les économies émergentes, qui représentent
      maintenant 22 % des ventes (contre 18 % au 1er semestre 2007) ;

    - le résultat opérationnel courant est en léger repli (- 2,8 %), pénalisé
      par le fort impact des changes (- 7,0 %). A périmètre et changes
      comparables, il progresse de + 1,2 % grâce à la diminution des coûts
      fixes et aux hausses de prix, qui compensent l'importante inflation des
      coûts variables ;

    - le résultat courant net est en croissance de + 3,2 %, et de + 4,3 % par
      action.

Pour Gérard Buffière : "Les conditions économiques dans lesquelles s'est déroulé le premier semestre ont été particulièrement défavorables : accélération de l'inflation affectant notoirement nos coûts externes, monnaies mal orientées, net repli de certains marchés en fin de période.

Nous avons néanmoins poursuivi notre progression, grâce aux atouts spécifiques d'Imerys : diversité des marchés servis ; présence accrue dans les économies émergentes ; hausse nette des prix ayant compensé, à ce jour, l'impact de l'inflation des achats ; réduction des coûts industriels comme cela avait été annoncé. Les acquisitions réalisées en 2007 et 2008 permettent de mieux tirer profit des zones à forte croissance, même si elles ne contribuent pas encore à la hauteur de nos attentes.

Afin d'adapter le Groupe à un environnement économique qui se durcit, nous avons pris de nouvelles mesures de réduction de nos coûts, et de nouvelles hausses de prix seront mises en place partout où cela est possible. Toutes les équipes sont mobilisées pour atteindre en 2008 un résultat courant net aussi proche que possible de celui de 2007.

Au delà, je reste pleinement confiant dans la capacité d'Imerys et la détermination de tous à poursuivre, quelles que soient les circonstances, son développement et la croissance de ses performances."

Gouvernance

Le Conseil d'Administration, en sa séance du 30 juillet 2008, a coopté M. Amaury de Sèze (Vice-Chairman Europe de Power Corporation du Canada) comme nouvel administrateur d'Imerys pour une durée de deux ans, en remplacement de M. Paul Desmarais, Jr..

Commentaire detaillé des résultats du groupe

Le compte de résultat, le bilan et le tableau des flux de trésorerie consolidés figurent en annexe de ce communiqué.

Chiffre d'affaires en hausse de + 4,1 % (+ 4,2 % à périmètre et changes comparables)

Le chiffre d'affaires s'élève à 1 774,1 millions d'euros pour le 1er semestre 2008, en hausse de + 4,1 % par rapport à la même période de 2007 (+ 3,9 % au 1er trimestre ; + 4,3 % au 2ème).

L'évolution des ventes semestrielles intègre :

    
    - un impact de change très négatif (- 86,5 millions d'euros, soit -
      5,1%, dont - 4,5 % au 1er trimestre et - 5,7 % au 2ème), reflétant la
      dépréciation du dollar américain par rapport à l'euro (- 15,2 % par
      rapport au 1er semestre 2007) ;

    - l'effet net des variations de périmètre, pour + 85,0 millions d'euros
      (+ 5,0 %, dont + 5,1 % au 1er trimestre et + 4,8 % au 2ème)
      correspondant au solde de la contribution positive (+ 102,5 millions
      d'euros) des acquisitions réalisées depuis 2007 et de l'impact des
      cessions (- 17,5 millions d'euros) ;

A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires progresse donc de + 4,2 % (+ 3,2 % au 1er trimestre et + 5,1 % au 2ème). Cette évolution reflète l'amélioration du couple prix/mix produits de + 3,4 % (+ 3,6 % au 1er trimestre et + 3,2 % au 2ème), dans toutes les branches d'activité, et des volumes en légère hausse (+ 0,8 %).

Le chiffre d'affaires progresse fortement dans les économies émergentes(1) (+ 25 %), grâce à la contribution des acquisitions réalisées en 2007 et à une croissance organique soutenue. Avec 22 % des ventes du Groupe, ces zones représentent maintenant une part supérieure à celle de l'Amérique du Nord (18 %). En Europe de l'Ouest, les ventes du Groupe progressent légèrement.

Légère baisse du résultat opérationnel courant, de - 2,8 % (+ 1,2 % à périmètre et changes comparables)

Le résultat opérationnel courant, à 236,2 millions d'euros pour le 1er semestre 2008, s'effrite de - 2,8 % par rapport au 1er semestre 2007 (+ 3,6 % au 1er trimestre et - 8,1 % au 2ème) en raison :

    
    - du fort impact négatif des devises (- 17,0 millions d'euros, dont - 7,2
      millions d'euros au 1er trimestre et - 9,8 millions au 2ème), résultant
      de la dépréciation du dollar américain par rapport à l'euro et au real
      brésilien, cet impact étant essentiellement un effet de conversion ;

    - d'un effet périmètre net de + 7,3 millions d'euros (dont + 4,3 millions
      d'euros au 1er trimestre et + 3,0 millions au 2ème), inférieur aux
      attentes au cours de ce 1er semestre : la mise en place de certains
      plans d'intégration est plus lente que prévu, sans pour autant que soit
      remise en cause la profitabilité escomptée à terme.

A périmètre et changes comparables, le résultat opérationnel courant est en légère croissance (+ 1,2 %), la hausse des prix compensant l'inflation des coûts externes (énergie, matières premières, transport). Comme prévu, la base de coûts fixes et généraux s'améliore sensiblement, grâce notamment aux plans industriels lancés en 2007 et malgré son inflation naturelle. L'impact des volumes est légèrement défavorable.

La marge opérationnelle du Groupe est de 13,3 % (13,8 % à périmètre et changes comparables), contre 14,2 % en 2007.

Croissance du résultat courant net : + 3,2 %

Le résultat courant net, part du Groupe, à 159,8 millions d'euros au 1er semestre 2008, contre 154,8 millions d'euros pour la même période de 2007, croît de + 3,2 % (+ 6,4 % au 1er trimestre ; + 0,7 % au 2ème).

    
    - Le résultat financier s'élève à - 20,2 millions d'euros (- 29,0
      millions d'euros pour la même période de 2007). Il intègre des gains
      de 13 millions d'euros sur débouclement d'instruments financiers.

    - La charge d'impôts courante est stable (- 60,2 millions d'euros) avec
      un taux effectif d'impôt de 27,9 % (28,2 % au 1er semestre 2007).

A 2,54 euros contre 2,44 euros en 2007, le résultat courant net par action progresse de + 4,3 % sur le semestre, le nombre moyen pondéré d'actions en circulation étant en légère diminution, à 62 811 118 contre 63 446 107 au 1er semestre 2007.

Résultat net en légère baisse

Le résultat net, part du Groupe, à 144,4 millions d'euros au 1er semestre 2008, contre 151,4 millions d'euros pour la même période de 2007, intègre un montant de - 15,4 millions d'euros (net d'impôt) d'autres produits et charges, liés au coût des restructurations engagées au cours de la période (notamment dans les activités de kaolins aux Etats-Unis) et au règlement, au 1er trimestre, d'un litige avec un fournisseur. Au 1er semestre 2007, ce montant était de - 3,4 millions d'euros.

Cash flow et structure financière

Le cash flow opérationnel courant(2) est de 254,6 millions d'euros contre 264,0 millions d'euros au 1er semestre 2007. Il prend en compte :

    
    - un EBITDA(3) de 320,6 millions d'euros (332,4 millions d'euros au 1er
      semestre 2007) ;

    - un impôt notionnel sur le résultat opérationnel courant de - 65,8
      millions d'euros (- 68,4 millions au 1er semestre 2007).

Les investissements industriels représentent 121 % des amortissements(4) (contre 137 % au 1er semestre 2007), dont 60 millions d'euros ont été consacrés à la maintenance de l'outil de production et 54 millions d'euros à des projets de développement. Leur montant payé est de 141,6 millions d'euros (145,7 millions d'euros au 1er semestre 2007).

La variation du besoin en fonds de roulement opérationnel est négative de - 83,0 millions d'euros (- 64,2 millions d'euros au 1er semestre 2007), conformément à la saisonnalité des activités du Groupe.

    
    (1) Afrique, Amérique centrale et latine (y. c. Mexique), Asie-Pacifique
        (hors Japon/Australie), Europe de l'est, Moyen-Orient.

    (2) EBITDA moins impôts notionnels sur le résultat opérationnel courant.

    (3) Résultat opérationnel courant plus dotations aux amortissements et
        provisions.

    (4) Investissements comptabilisés divisés par dotations aux
        amortissements d'immobilisations.

Le cash flow libre opérationnel courant(1) s'établit à 38,5 millions d'euros (58,8 millions au 1er semestre 2007).

Après la prise en compte du résultat financier net d'impôts (- 14,6 millions d'euros après impôts, contre - 20,8 millions d'euros au 1er semestre 2007) et des autres éléments du besoin en fonds de roulement et éléments non monétaires, pour un total de - 37,3 millions d'euros contre + 0,5 million d'euros au 1er semestre 2007, le cash flow libre courant(2) est de - 13,4 millions d'euros (38,5 millions d'euros au 30 juin 2007).

    
    (1) Cash flow opérationnel courant moins investissements industriels
        payés et variation du besoin en fonds de roulement opérationnel.

    (2) Cash flow libre opérationnel courant moins résultat financier net
        d'impôts et variation des autres éléments du BFR et des éléments non
        monétaires (impôts différés et provisions financières).

L'impact sur la trésorerie des opérations de croissance externe, essentiellement l'acquisition d'Astron China, le 5 février 2008 est de - 119,8 millions d'euros (- 90,3 millions d'euros au 1er semestre 2007).

Enfin, Imerys a distribué 119,5 millions d'euros de dividendes le 13 mai 2008 (114,4 millions d'euros en 2007).

La dette financière nette consolidée est donc en hausse à 1 616,1 millions d'euros, contre 1 343,0 millions d'euros au 31 décembre 2007 et 1 280,7 millions d'euros au 30 juin 2007. Elle représente 101,9 % des fonds propres et 2,5 fois l'EBITDA (respectivement 77,4 % et 1,9 fois au 30 juin 2007).

Commentaires par branche d'activite

Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie

(33 % du chiffre d'affaires consolidé)

    
    (en millions d'euros)               1er       1er    Variation Variation
                                      semestre  semestre courante  à PCC(2)
                                        2008      2007

    Chiffre d'affaires                 595,5     520,4   + 14,4 %   + 8,8 %
    Résultat opérationnel courant(1)    74,4      74,4    + 0,0 %   + 4,8 %

    (1) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges
        opérationnels;
    (2) A périmètre et changes comparables.

    - Augmentation des ventes à périmètre et changes comparables, grâce à des
      marchés toujours dynamiques (équipements industriels)

    - Première contribution au résultat opérationnel courant des acquisitions
      réalisées depuis 2007 ; mise en place progressive des plans
      d'intégration

    - Hausse du couple prix/mix produits compensant la très forte inflation
      des coûts variables

Marchés

Au cours du 1er semestre, les marchés servis par la branche ont évolué de façon contrastée. Les marchés des Minéraux pour Réfractaires, des Minéraux Fondus (réfractaires et abrasifs, notamment) et du Graphite (énergie mobile, réfractai- res, ...) ont bénéficié, tout au long de la période, du dynamisme de l'équipement industriel mondial. En outre, les produits de l'activité Minéraux pour Réfractaires ont bénéficié de la moindre disponibilité de certaines matières premières chinoises auxquelles ils se sont substitués. Les marchés des Céramiques sont, en revanche, affectés par la crise du secteur de la construction en Amérique du Nord. Ils se sont également affaiblis en Europe, depuis la fin du 1er trimestre, du fait du ralentissement de l'activité de la construction neuve dans cette région.

Faits marquants

Afin d'accompagner la croissance de la demande pour ses produits réfractaires et abrasifs, la branche a engagé des investissements d'augmentation sélective de ses capacités de production. Ainsi, dans les Minéraux pour Réfractaires, un nouveau four de calcination pour chamottes est en construction dans l'usine d'Andersonville (Etats-Unis) et l'extension des capacités de fabrication d'andalousite à Yilong (Chine) est en cours. De même, dans les Minéraux Fondus, un nouveau four de fusion d'alumine a été installé sur le site de Treibacher Schleifmittel (Zschornewitz, Allemagne) ; il sera opérationnel dès le début du 2nd semestre.

L'amélioration de l'outil de production se poursuit. Dans les Minéraux pour Céramiques, l'optimisation des unités de feldspath, acquises en 2007 aux Etats-Unis est en cours. Des investissements destinés à améliorer l'efficacité énergétique des équipements de production de kaolin en Cornouailles (Royaume-Uni) ont été mis en place.

Les acquisitions réalisées en 2007, notamment UCM, ont contribué favorablement aux performances du Groupe. L'intégration d'Astron China, dont l'acquisition a été finalisée le 5 février 2008, est en cours.

Performances

Le chiffre d'affaires, à 595,5 millions d'euros pour le 1er semestre 2008, est en forte hausse de + 14,4 % par rapport à la même période de 2007. Cette évolution reflète :

    
    - un important effet de périmètre de + 60,2 millions d'euros, soit +
      11,6 %, prenant en compte la contribution des acquisitions(1) réalisées
      depuis 2007, nette de la cession des activités négoce de produits pour
      artisans céramistes ;

    - un impact de change de - 30,7 millions d'euros, soit - 5,9 %, résultant
      de la forte dépréciation du dollar américain.

A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires progresse donc de + 8,8 % sur la période (+ 6,3 % au 1er trimestre et + 11,1 % au 2ème), grâce à l'amélioration du couple prix/mix produits et à la croissance des volumes.

Le résultat opérationnel courant est de 74,4 millions d'euros au 1er semestre 2008, stable par rapport à la même période en 2007. Retraitée des effets de change (- 5,7 millions d'euros) et de périmètre (+ 2,1 millions d'euros), la performance opérationnelle de la branche augmente de + 3,6 millions d'euros. L'augmentation des prix a permis de compenser la très forte hausse de certains facteurs de coûts variables (énergie, matières premières, transport).

La marge opérationnelle s'établit à 12,5 % (13,8 % à périmètre et changes comparables), contre 14,3 % au 1er semestre 2007, reflétant l'intégration des sociétés acquises, et plus particulièrement d'Astron China (février 2008), dont la rentabilité est encore très inférieure à celle des autres activités de la branche. La mise en place de leurs plans d'intégration se déroule plus lentement que prévu. La rentabilité moyenne de ces acquisitions est donc appelée à progresser au cours des trimestres à venir.

Les investissements industriels se sont élevés à 34,2 millions d'euros, soit 113 % des amortissements, contre 29,5 millions d'euros en 2007.

Minéraux de Performance & Filtration

(15 % du chiffre d'affaires consolidé)

    
    (en millions d'euros)               1er       1er    Variation Variation
                                      semestre  semestre courante  à PCC(2)
                                        2008      2007

    Chiffre d'affaires                 268,5     292,0    - 8,1 %   - 0,9 %
    Résultat opérationnel courant(1)    29,2      26,3   + 10,8 %   + 8,9 %

    (1) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges
        opérationnels;
    (2) A périmètre et changes comparables.

    - Quasi stabilité des ventes à périmètre et changes comparables,
      malgré la baisse des marchés liés à la construction

    - Inflation des coûts variables compensée par les hausses de prix

    - Amélioration sensible des performances opérationnelles grâce
      aux actions de réduction des coûts

Marchés

Au cours du 1er semestre 2008, l'activité Minéraux de Performance (peinture, plastiques, adhésifs,...) a évolué sur des marchés difficiles : le repli s'est poursuivi en Amérique du Nord et un ralentissement est intervenu en Europe, particulièrement au 2ème trimestre, en raison de la baisse des marchés de la construction neuve (Royaume-Uni, notamment). Les marchés des Minéraux pour Filtration continuent, quant à eux, d'être globalement stables.

    
    (1) Baotou (Chine, février 2007), UCM Group PLC (Royaume-Uni, avril
        2007), Yilong (Chine, mai 2007), ZAF (Chine, juin 2007), Jumbo Mining
        (Inde, juin 2007), Vatutinsky (Ukraine, juillet 2007), The Feldspar
        Corporation (Etats-Unis, septembre 2007), Astron China (Chine,
        février 2008).

Faits marquants

Dans les Minéraux de Performance, le travail d'adaptation à la demande des capacités de production américaines se poursuit. En Europe, la réorganisation de la plateforme industrielle de production de kaolins, lancée en 2007, a permis la réduction de la base de coûts.

Dans l'activité Minéraux pour Filtration, le plan d'optimisation du dispositif industriel nord-américain touche à sa fin, avec la mise en service des nouveaux équipements sur son site de Lompoc (Californie, Etats-Unis). Le plein effet de ce plan sur les performances opérationnelles est attendu au 2nd semestre 2008.

En Argentine, l'acquisition de Perfiltra a permis au Groupe de compléter sa base de production dans cette zone géographique. Les investissements prévus ont été réalisés pour adapter l'outil de production et les performances sont d'ores et déjà supérieures aux attentes. L'intégration de Xinlong (Chine) a permis à la branche de devenir un acteur majeur du marché mondial de la vermiculite.

Performances

Le chiffre d'affaires, à 268,5 millions d'euros au 1er semestre 2008, est en diminution de - 8,1 % par rapport au 1er semestre 2007. Cette baisse prend en compte un impact de changes négatif de - 26,4 millions d'euros (- 9,0 %) et un impact périmètre(1) de + 5,6 millions d'euros (+ 1,9 %). A périmètre et changes comparables, les ventes sont stables (- 0,9 % sur le semestre dont : - 1,9 % au 1er trimestre et stables au 2ème). Des augmentations de prix ont été enregistrées dans chaque activité ; les volumes liés à la construction sont en baisse.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 29,2 millions d'euros (26,3 millions d'euros au 1er semestre 2007). Ce résultat intègre un effet périmètre de + 0,9 million d'euros et un effet de change défavorable de - 0,4 million d'euros. En excluant ces éléments, la performance opérationnelle de la branche s'améliore de + 2,4 millions d'euros. L'augmentation des prix et du mix produits a compensé l'augmentation des coûts variables (énergie, transport, ...). L'impact de la baisse des volumes a été largement couvert par l'amélioration des coûts fixes et généraux principalement dans les Minéraux de Performance mais également dans les Minéraux pour Filtration, où le plan d'optimisation du site de Lompoc a généré ses premières économies au 2ème trimestre.

La marge opérationnelle est en hausse, à 10,9 % (9,9 % à périmètre et changes comparables), contre 9,0 % sur la même période de 2007.

Les investissements industriels se sont élevés à 24,0 millions d'euros, soit 165 % des amortissements, contre 24,2 millions en 2007.

Pigments pour Papier

(22 % du chiffre d'affaires consolidé)

    
    (en millions d'euros)               1er       1er    Variation Variation
                                      semestre  semestre courante  à PCC(2)
                                        2008      2007

    Chiffre d'affaires                 388,6     400,1    - 2,9 %   + 3,9 %
    Résultat opérationnel courant(1)    31,9      44,1   - 27,7 %   - 7,0 %

    (1) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges
        opérationnels;
    (2) A périmètre et changes comparables.

    - Augmentation des ventes à périmètre et changes comparables,
      grâce à la bonne tenue de la demande en Asie

    - Diminution du résultat opérationnel courant à périmètre et
      changes comparables, liée à la très forte hausse des coûts variables,
      rendant a posteriori insuffisante la campagne de prix réalisée en
      début d'année ; amélioration de la base de coûts grâce au plan
      industriel lancé en 2007

    - Poursuite du développement dans les carbonates et réduction des
      capacités de production de kaolin aux Etats-Unis

    
    (1) Xinlong (Chine, mai 2007), Perfiltra (Argentine, mai 2007).

Marchés

La production mondiale de papiers d'impression et d'écriture est en légère hausse (+ 0,3 %) au 1er semestre 2008, toujours entraînée par le dynamisme du secteur en Asie-Pacifique (+ 5,0 %). La production en Amérique du Nord et en Europe est en revanche marquée par de nouvelles restructurations de l'outil industriel, avec des fermetures, temporaires ou définitives, de machines à papier.

Faits marquants

Les efforts d'optimisation de la base de coûts des kaolins pour papier se sont poursuivis. Après le transfert de la production de kaolin de couchage pour papier entre le Royaume-Uni et le Brésil, effectif début 2008, l'optimisation économique de cette nouvelle plateforme industrielle s'est achevée au cours du 2ème trimestre. Parallèlement, la décision a été prise de réduire les capacités de production de kaolin de l'unité américaine de Sandersville (Géorgie). Ce plan devrait être mis en oeuvre d'ici à fin août et s'accompagnera de la suppression d'environ 50 postes de travail.

Dans le même temps, le Groupe poursuit sa stratégie de développement dans les carbonates qui représentent désormais 55 % des volumes de ventes de la branche avec notamment 16 implantations en Asie. L'usine japonaise de Niigata et l'extension de celle de Kerinci en Indonésie, deux investissements réalisés au cours de l'année 2007, tournent à pleine capacité.

Performances

Le chiffre d'affaires, à 388,6 millions d'euros au 1er semestre 2008, est en diminution de - 2,9 % par rapport à la même période de 2007. Cette diminution s'explique par l'impact négatif de change de - 25,4 millions d'euros (- 6,3 %) et un effet périmètre de - 1,7 millions d'euros. A périmètre et changes comparables, les ventes sont en hausse de + 3,9 % sur la période (+ 3,9 % au 1er et au 2ème trimestre) : les volumes sont globalement en hausse (la vive croissance des carbonates en Asie neutralisant la baisse des volumes en Amérique du Nord) et les prix progressent.

Le résultat opérationnel courant s'élève à 31,9 millions d'euros au 1er semestre 2008 (44,1 millions d'euros au 1er semestre 2007). Ce résultat intègre un effet de change défavorable de - 9,2 millions d'euros, issu de la dépréciation du dollar américain vis à vis de l'euro (impact de conversion) et du real brésilien (impact de transaction). A périmètre et changes comparables, la performance opérationnelle de la branche est en baisse de - 3,1 millions d'euros : les hausses de prix négociées en fin d'année 2007 sont devenues insuffisantes pour compenser la très forte inflation des coûts variables (énergie, transport, ...). L'amélioration des coûts fixes est conforme aux attentes initiales.

La marge opérationnelle s'élève à 8,2 % (9,9 % à périmètre et changes comparables), contre 11,0 % sur la même période de 2007.

Les investissements industriels se sont élevés à 34,8 millions d'euros, soit 124 % des amortissements, contre 70,8 millions en 2007.

Matériaux & Monolithiques

(30 % du chiffre d'affaires consolidé)

    
    (en millions d'euros)               1er       1er    Variation Variation
                                      semestre  semestre courante  à PCC(2)
                                        2008      2007

    Chiffre d'affaires                 543,2     511,0    + 6,3 %   + 3,3 %
    Résultat opérationnel courant(1)   123,6     115,0    + 7,5 %   + 4,5 %

    (1) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges
        opérationnels;
    (2) A périmètre et changes comparables.

    - Augmentation des ventes à périmètre et changes comparables,
      grâce au dynamisme des marchés des réfractaires monolithiques et à la
      bonne résistance du segment de la brique en terre cuite en France

    - Progression du résultat opérationnel courant

    - Contribution positive des acquisitions réalisées en 2007

Marchés

Dans les Matériaux de Construction, le marché de la construction individuelle neuve en France est en net repli (- 12 % sur les douze derniers mois). Dans le segment de la tuile en terre cuite, la bonne tenue de la rénovation a permis de limiter les effets de la baisse de la construction individuelle neuve (- 3,5 % sur le marché de la tuile). Dans la brique de structure, les produits en terre cuite continuent de gagner des parts de marchés et progressent dans le tertiaire et le petit habitat collectif. Cette évolution permet de compenser la diminution de la construction neuve avec une progression de + 1,5 % au 1er semestre 2008 du marché de la brique en terre cuite.

Les marchés des Réfractaires Monolithiques ont été bien orientés avec une bonne tenue, dans toutes les zones géographiques, des secteurs de la sidérurgie, du verre, du ciment et de l'aluminium.

Faits marquants

Dans ce contexte, les efforts d'amélioration de la productivité se poursuivent dans les Matériaux de Construction. Les nouveaux équipements installés sur les lignes de production de l'usine de tuiles terre cuite de Saint-Germer-de-Fly (Oise) fonctionnent désormais à pleine capacité. Par ailleurs, des investissements d'amélioration de l'efficacité industrielle et de dégoulottage ont été réalisés sur le site de Sainte-Foy l'Argentière (Rhône).

Parallèlement, le programme d'investissement lancé en 2007 pour accompagner la forte croissance sur le secteur de la brique technique en terre cuite se poursuit en rythme avec la progression du marché. L'augmentation des capacités de production de briques rectifiées de l'usine de Gironde-sur-Dropt (Gironde) est réalisée et la montée en puissance de ces installations continue, conformément aux prévisions. Les nouveaux équipements de l'usine de La Boissière du Doré (Loire Atlantique) sont en cours d'installation et entreront en production au cours du 1er trimestre 2009.

Dans l'activité Réfractaires Monolithiques, le semestre a été marqué par l'intégration, conforme au plan d'acquisition, de ACE, leader indien de ce secteur. La croissance externe s'est poursuivie avec l'acquisition, le 30 avril 2008, de Svenska Silikaverken A.B (SVAB), producteur suédois de produits réfractaires monolithiques. Avec deux usines situées près de Stockholm, SVAB a réalisé, en 2007, un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros. Enfin, une nouvelle unité de production a démarré en Afrique du Sud, pour répondre à la demande croissante de réfractaires monolithiques dans ce pays.

Performances

A 543,2 millions d'euros, le chiffre d'affaires de la branche est en hausse de + 6,3 % au 1er semestre 2008 par rapport au 1er semestre 2007. Cette nouvelle progression tient compte d'un effet périmètre net de + 20,8 millions d'euros (+ 4,1 %), relatif aux acquisitions(1) nettes des cessions(2) et un impact de change de - 5,6 millions d'euros. A périmètre et changes comparables, les ventes sont en augmentation de + 3,3 % par rapport à la même période de l'exercice précédent (+ 3,0 % au 1er trimestre et + 3,6 % au 2ème). Cette croissance résulte de la hausse des prix de vente, qui compense la légère baisse des volumes de ventes enregistrée dans l'activité Matériaux de Construction.

Le résultat opérationnel courant est en hausse, à 123,6 millions d'euros, contre 115,0 millions d'euros au 1er semestre 2007. Retraité des effets de périmètre (+ 4,2 millions d'euros) et de change (- 0,8 millions d'euros), la performance opérationnelle de la branche augmente de + 5,2 millions d'euros. Les efforts réalisés pour augmenter le couple prix/mix ont plus que compensé l'impact négatif de certains facteurs de coûts (énergie, en France notamment, et coûts des matières premières pour les réfractaires monolithiques). L'effet de la baisse des volumes de vente des Matériaux de Construction a pu être contenu grâce aux actions énergiques d'amélioration de la productivité dans cette activité.

La marge opérationnelle progresse légèrement à 22,8 % (22,8 % à périmètre et changes comparables), contre 22,5 % sur la même période de 2007.

Les investissements industriels s'établissent à 20,4 millions d'euros, soit 98 % des amortissements, contre 15,0 millions d'euros en 2007.

Leader mondial de la Valorisation des Minéraux, Imerys est présent dans 47 pays avec plus de 260 implantations et a réalisé 3,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2007. A partir de minéraux qu'il extrait et transforme depuis ses réserves de qualité rare, le Groupe développe pour ses clients industriels des solutions qui améliorent leurs produits ou leurs processus de production. Ses produits trouvent de très nombreuses applications dans la vie quotidienne : bâtiment, produits d'hygiène, papiers, peintures, plastiques, céramiques, télécommunications, filtration de liquides alimentaires,...

    
    (1) B&B (Afrique du Sud, août 2007), ACE (Inde, septembre 2007) et SVAB
        (Suède, avril 2008).

    (2) Activités de briques et tuiles en terre cuite dans la péninsule
        ibérique (août 2007).

    
                        RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2008

    1. Eléments de chiffre d'affaires consolidé

    Variation du chiffre d'affaires      %         %         %          %
    consolidé                        variation   effet     effet    variation
                                      courante  périmètre  changes      à
                                                                    PCC(1)(1)

    Groupe Imerys                      + 4,1 %    + 5,0 %  - 5,1 %    + 4,2 %



    Variation trimestrielle à PCC(1)     T1 08      T2 08
    2008 vs 2007
                                       + 3,2 %    + 5,1 %

    Rappel 2007 vs 2006                  T1 07      T2 07    T3 07      T4 07

                                       + 4,3 %    + 4,5 %  + 3,8 %    + 4,1 %



    Evolution trimestrielle                         T1 08    T2 08    S1 2008

    Groupe Imerys - variation courante            + 3,9 %  + 4,3 %    + 4,1 %
    Groupe Imerys - variation à PCC(1), dont :    + 3,2 %  + 5,1 %    + 4,2 %
    Minéraux pour Céramiques, Réfractaires,       + 6,3 % + 11,1 %    + 8,8 %
    Abrasifs & Fonderie
    Minéraux de Performance & Filtration          - 1,9 %  + 0,0 %    - 0,9 %
    Pigments pour Papier                          + 3,9 %  + 3,9 %    + 3,9 %
    Matériaux & Monolithiques                     + 3,0 %  + 3,6 %    + 3,3 %



    Répartition du chiffre d'affaires par branche   S1 08    S1 07

    Minéraux pour Céramiques, Réfractaires,          33 %     30 %
    Abrasifs & Fonderie 
    Minéraux de Performance & Filtration             15 %     17 %
    Pigments pour Papier                             22 %     23 %
    Matériaux & Monolithiques                        30 %     30 %
    Total                                           100 %    100 %



    Répartition du chiffre d'affaires par           S1 08    S1 07
    destination géographique
    Europe de l'Ouest                                55 %     57 %
    - dont France                                    20 %     21 %
    Etats-Unis et Canada                             18 %     21 %
    Japon / Australie                                 5 %      4 %
    Pays émergents                                   22 %     18 %
    Total                                           100 %    100 %

    (1) PCC :Variation à périmètre et changes comparables.

2. Compte de résultat simplifié

    
    (en millions d'euros) T2 2008 T2 2007 Variation S1 2008 S1 2007 Variation

    Chiffre d'affaires      892,3   855,8   + 4,3 % 1 774,1 1 704,9   + 4,1 %
    Résultat opérationnel   121,1   131,9   - 8,1 %   236,2   242,9   - 2,8 %
    courant
    Résultat financier       (4,4)  (13,1)            (20,2)  (29,0)
    Impôts courants         (32,4)  (33,6)            (60,2)  (60,3)
    Minoritaires / mises      2,7     1,4               4,0     1,2
    en équivalence
    Résultat courant         87,0    86,5   + 0,6 %   159,8   154,8   + 3,2 %
    net(1)
    Autres produits et       (9,0)   (0,7)            (15,4)   (3,4)
    charges, nets
    Résultat net (1)         78,0    85,8   - 9,0 %   144,4   151,4   - 4,6 %

    (1) Part du Groupe

ANNEXE Imerys - Etats financiers résumés 30 juin 2008

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

    
    (millions d'euros)                                     30 juin   30 juin
                                                              2008      2007

    Produits des activités ordinaires                      1 774,1   1 704,9
    Matières premières et achats consommés                  (653,2)   (578,7)
    Charges externes                                        (440,1)   (431,0)
    Charges de personnel                                    (337,0)   (337,7)
    Impôts et taxes                                          (27,1)    (24,5)
    Amortissements et pertes de valeur                       (95,0)   (101,1)
    Autres produits et charges d'exploitation                 14,5      11,0
    Résultat opérationnel courant                            236,2     242,9
    Résultat sur cessions d'actifs                               -      (1,9)
    Pertes de valeur, restructurations et litiges            (22,8)     (1,8)
    Autres produits et charges opérationnels                 (22,8)     (3,7)
    Résultat opérationnel                                    213,4     239,3
    Résultats des placements                                   1,9       3,3
    Charge d'endettement financier brut                      (29,9)    (31,8)
    Charge d'endettement financier net                       (28,0)    (28,5)
    Autres produits financiers                               116,9       8,1
    Autres charges financières                              (109,1)     (8,6)
    Résultat financier                                       (20,2)    (29,0)
    Impôts sur le résultat                                   (52,8)    (60,0)
    Quote-part des résultats nets des entreprises associées    4,9       2,3
    Résultat net                                             145,3     152,6
    dont :
    Résultat net, part du Groupe                             144,4     151,4
    Résultat net, intérêts minoritaires                        0,9       1,2
    Résultat net, part du Groupe                             144,4     151,4
    dont 
    Résultat courant net, part du Groupe                     159,8     154,8
    Autres produits et charges opérationnels nets, part du   (15,4)     (3,4)
    Groupe
    (en euros)
    Résultat courant net par action                           2,54      2,44
    Résultat net par action                                   2,30      2,39
    Résultat net dilué par action                             2,30      2,38
    Taux de change moyen euro/USD                           1,5304    1,3288

    
                              Imerys - Etats financiers résumés 30 juin 2008

    BILAN CONSOLIDE

    ACTIF CONSOLIDE (millions d'euros)                     30 juin   30 juin
                                                              2008      2007

    Goodwill                                                 934,7     808,3
    Immobilisations incorporelles                             48,1      29,6
    Actifs miniers                                           377,9     431,6
    Immobilisations corporelles                            1 257,3   1 208,5
    Participations dans les entreprises associées             47,3      34,9
    Actifs financiers disponibles à la vente                   6,5      44,9
    Autres actifs financiers                                  14,0      12,3
    Autres créances                                           47,0      29,3
    Instruments dérivés actif                                  4,6       6,0
    Impôts différés actif                                     51,4      46,1
    Total actif non courant                                2 788,8   2 651,5
    Stocks                                                   530,4     505,6
    Créances clients                                         676,1     672,8
    Autres créances                                          151,8     137,5
    Instruments dérivés actif                                 13,5      (0,1)
    Valeurs mobilières de placement et autres actifs           6,5       3,5
    financiers
    Trésorerie et équivalents de trésorerie                  155,4     154,7
    Total actif courant                                    1 533,7   1 474,0
    TOTAL ACTIF CONSOLIDE                                  4 322,5   4 125,5

    PASSIF CONSOLIDE ET CAPITAUX PROPRES                   30 juin   30 juin 
                                                              2008      2007

    Capital                                                  126,3     126,7
    Primes                                                   132,6     158,9
    Réserves                                               1 163,3   1 201,0
    Résultat net                                             144,4    151,4
    Capitaux propres, part du Groupe                       1 566,6   1 638,0
    Intérêts minoritaires                                     19,0      16,8
    Capitaux propres                                       1 585,6   1 654,8
    Provisions pour avantages du personnel                   153,6     211,1
    Autres provisions                                        153,8     151,1
    Emprunts et dettes financières                           997,0   1 004,9
    Autres dettes                                             15,6      27,3
    Instruments dérivés passif                                25,1      21,6
    Impôts différés passif                                    56,2      58,0
    Total passif non courant                               1 401,3   1 474,0
    Autres provisions                                         15,8      23,6
    Dettes fournisseurs                                      323,8     296,3
    Impôts exigibles sur le résultat                          17,9      32,4
    Autres dettes                                            215,0     224,8
    Instruments dérivés passif                                 2,4       1,5
    Emprunts et dettes financières                           662,2     398,7
    Concours bancaires                                        98,5      19,4
    Total passif courant                                   1 335,6     996,7
    TOTAL PASSIF CONSOLIDE ET CAPITAUX PROPRES             4 322,5   4 125,5
    Dette financière nette                                 1 616,1   1 280,7
    Taux de change de clôture euro/USD                      1,5764    1,3505

    
                              Imerys - Etats financiers résumés 30 juin 2008

    TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

    (millions d'euros)                                     30 juin   30 juin
                                                              2008      2007
    Flux de trésorerie provenant des activités
    opérationnelles
    Flux de trésorerie générés par les opérations            209,5     243,1
    courantes
    Intérêts payés                                           (34,8)    (31,7)
    Impôts sur le résultat payés sur résultat opérationnel   (64,9)    (46,1)
    courant et résultat financier
    Dividendes reçus                                           2,0       2,1
    Flux de trésorerie généré par les autres produits et     (23,0)    (19,2)
    charges opérationnels
    Flux de trésorerie provenant des activités                88,8     148,2
    opérationnelles
    Flux de trésorerie provenant des activités
    d'investissement
    Acquisitions d'immobilisations corporelles et           (141,4)   (145,6)
    incorporelles
    Acquisitions de titres d'entités consolidées sous       (114,6)    (75,4)
    déduction de la trésorerie acquise
    Acquisitions d'actifs financiers disponibles à la            -         -
    vente
    Cessions d'immobilisations corporelles et                 14,3      14,0
    incorporelles
    Cessions de titres d'entités consolidées sous                -       0,7
    déduction de la trésorerie cédée
    Cessions d'actifs financiers disponibles à la vente        0,1         -
    Variation nette des immobilisations financières           (2,2)      3,1
    Intérêts encaissés                                         1,3       1,4
    Flux de trésorerie provenant des activités              (242,5)   (201,8)
    d'investissement
    Flux de trésorerie provenant des activités de
    financement
    Augmentation (réduction) de capital                        0,9         -
    Cessions (acquisitions) d'actions propres                (18,7)    (16,0)
    Dividendes versés aux actionnaires                      (119,0)   (114,2)
    Dividendes versés aux intérêts minoritaires               (0,5)     (0,2)
    Emission d'emprunts                                      337,8     500,1
    Remboursement d'emprunts                                 (13,4)   (383,3)
    Variation nette des autres dettes                        (42,4)     66,4
    Flux de trésorerie provenant des activités de            144,7      52,8
    financement
    Variation de la trésorerie et équivalents de              (9,0)     (0,8)
    trésorerie
    Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de       70,8     136,5
    l'exercice
    Variation de la trésorerie et équivalents de              (9,0)     (0,8)
    trésorerie
    Incidence de la variation des taux de change              (4,7)     (0,4)
    Incidence des changements de principes comptables         (0,2)        -
    Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de       56,9     135,3
    l'exercice
    Trésorerie et équivalents de trésorerie                  155,4     154,7
    Concours bancaires                                       (98,5)    (19,4)
    Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de       56,9     135,3
    l'exercice

    
    Relations Analystes/Investisseurs :
 
    Isabelle Biarnès - +33(0)1-49-55-63-91
    Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-23

    Contacts Presse :
    Isabelle Biarnès - +33(0)1-49-55-63-91 /66-55
    Matthieu Roquet-Montégon - +33(0)6-16-92-80-65

LA

SOURCE Imerys