Janssen, filiale pharmaceutique du groupe Johnson & Johnson, annonce un programme de don de médicaments, premier du genre, en faveur d'enfants ayant reçu un traitement contre le VIH

09 Décembre , 2013, 17:27 GMT de Janssen

- Les ministères de la Santé d'Afrique sub-saharienne sont invités à soumettre une Déclaration d'intérêt en vue de participer à un nouvel effort

- Le programme de don fera partie d'une initiative plus large visant à sensibiliser et à agir

LE CAP, Afrique du Sud, 9 décembre 2013 /PRNewswire/ -- Janssen, filiale pharmaceutique du groupe Johnson & Johnson, a annoncé aujourd'hui un programme de don de traitements du VIH pédiatrique, premier du genre, dont le but est d'améliorer l'accès aux médicaments contre le VIH approuvés de la société pour les enfants et adolescents ne bénéficiant pas de traitement contre le VIH en Afrique sub-saharienne. Lors d'un symposium intitulé When Children Need HIV Treatment Beyond First-Line: How Can We All Respond? (Lorsque les enfants ont besoin d'un traitement contre le VIH au-delà de la première ligne : comment pouvons-nous tous répondre ?) qui a eu lieu lors de la 17ème conférence internationale sur le SIDA et les MST en Afrique (ICASA), les ministères de la Santé (MdS) d'Afrique sub-saharienne ont été invités à soumettre une Déclaration d'intérêt officielle pour participer au programme caritatif de don de traitements contre le VIH pédiatrique.

Via ce programme, Janssen fera don de lots de ses médicaments contre le VIH, PREZISTA® (darunavir) et INTELENCE® (étravirine), dont des formulations adaptées aux enfants, à des pays éligibles possédant la capacité clinique et la volonté d'offrir un traitement contre le VIH pédiatrique de deuxième et de troisième ligne. Chaque enfant inscrit recevra des médicaments contre le VIH donnés par Janssen tant qu'il en aura besoin jusqu'à l'âge de 19 ans, il passera ensuite au programme national contre le VIH destiné aux adultes ou à un autre programme national contre le VIH désigné afin de poursuivre le traitement.

Le programme de don a pour but d'être une première étape dans le cadre d'un effort de collaboration plus large visant à accroître la sensibilisation, inciter à l'action et faire progresser le savoir au sujet du traitement du VIH pédiatrique de deuxième et de troisième lignes en Afrique sub-saharienne. Janssen travaille en collaboration avec l'Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation, le Partnership for Supply Chain Management (PFSCM) et MAP International afin d'optimiser l'impact et la portée de cette initiative.

« Le programme de don entre dans le cadre de notre engagement de longue date visant à aider les personnes atteintes du VIH et à améliorer l'accès à nos médicaments pour ceux qui en ont besoin. Seulement un tiers des 3 millions d'enfants atteints du VIH bénéficient de médicaments à ce jour et, parmi ceux qui reçoivent un traitement, un nombre faible mais croissant subit des échecs du traitement contre le VIH et a besoin de nouvelles options de traitement », a déclaré Paul Stoffels, M.D., Directeur scientifique chez Johnson & Johnson et Président Monde de Janssen. « Nous espérons que ce programme de don novateur constitue une première étape qui conduira à davantage de collaboration en Afrique sub-saharienne en faveur des enfants subissant un échec de traitement du VIH. Notre vision est que ces enfants reçoivent le traitement contre le VIH et les soins dont ils ont besoin pour rester en bonne santé et qu'ils grandissent pour devenir de jeunes adultes productifs et en bonne santé. »

Le traitement du VIH pédiatrique reste largement négligé en Afrique sub-saharienne. Pouvoir relever le défi que représentent les enfants ayant reçu un traitement contre le VIH requiert un effort complet pour aider à guider les pays dans la fourniture des soins nécessaires et appropriés pour cette tranche négligée de la population. Cela implique d'améliorer la compréhension du problème, d'étendre les directives de traitement nationales au-delà de la première ligne, d'augmenter la capacité de soins de santé pour le traitement et le suivi du VIH pédiatrique et de s'assurer que la disponibilité des médicaments contre le VIH  administrés en association reste une priorité.

La période de soumission de la Déclaration d'intérêt par les MdS des pays en vue de participer à l'initiative de don de médicaments court du 15 janvier au 14 février 2014. Un comité d'examen tiers, indépendant, composé d'experts internationaux du VIH pédiatrique examinera toutes les candidatures afin de déterminer l'éligibilité du pays à recevoir la donation. Les pays approuvés seront annoncés en mars 2014. Les pays souhaitant de plus amples informations ou soumettre une Déclaration d'intérêt doivent visiter : www.pedaids.org/treatmentdonation.

À propos de Janssen, filiale pharmaceutique du groupe Johnson & Johnson
Chez Janssen, nous nous employons à répondre et à satisfaire aux besoins médicaux insatisfaits les plus importants de notre époque dans des domaines tels que l'oncologie (par ex. le myélome multiple et le cancer de la prostate), l'immunologie (par ex. la polyarthrite rhumatoïde, l'affection abdominale inflammatoire et le psoriasis), les neurosciences (par ex. la schizophrénie, la démence et la douleur), les maladies infectieuses (par ex. le SIDA/VIH, l'hépatite C et la tuberculose) ainsi que les maladies cardiovasculaires et métaboliques (par ex. le diabète).

Animés par notre engagement envers les patients, nous développons des solutions de soins de santé durables et intégrées en travaillant en collaboration avec les acteurs du secteur des soins de santé, sur la base de partenariats reposant sur la confiance et la transparence. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.janssen.com.

À propos de Johnson & Johnson
Prendre soin de l'humanité... une personne à la fois, tel est le principe qui inspire et unit les employés de Johnson & Johnson. Nous soutenons la recherche et la science en apportant des idées, des produits et des services novateurs qui favorisent la santé et le bien-être des individus. Johnson & Johnson compte environ 128 700 employés et plus de 275 sociétés en exploitation qui collaborent avec des partenaires du secteur de la santé afin de toucher, au quotidien, la vie de plus d'un milliard de personnes à travers le monde.

(Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Il est conseillé au lecteur de ne pas placer une confiance excessive dans ces énoncés prospectifs. Ces énoncés sont fondés sur les attentes actuelles par rapport à des événements futurs. Si les suppositions sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si des risques ou incertitudes inconnus se matérialisent, les résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes et projections de Johnson & Johnson ou de sa filiale pharmaceutique Janssen. Les risques et incertitudes incluent, sans toutefois s'y limiter, les conditions générales dans le secteur et la concurrence ; les facteurs économiques tels que les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change ; les progrès technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par nos concurrents ; les défis inhérents au développement de nouveaux produits, dont l'obtention d'autorisations réglementaires ; les défis liés aux brevets ; l'impact des regroupements d'entreprises ; les évolutions du comportement et des habitudes d'achat ou les difficultés financières des acheteurs de produits et de services de soins de santé ; les modifications des lois et réglementations gouvernementales ainsi que les réformes en matière de soins de santé aux niveaux domestique et international ; les tendances envers la maîtrise des coûts des soins de santé ; ainsi que la vérification renforcée du secteur des soins de santé par les agences gouvernementales. Une liste et une description plus détaillées de ces risques, incertitudes et autres facteurs peut être consultée dans la présentation 99 du rapport annuel de Johnson & Johnson sur formulaire 10-K pour l'exercice clos au 30 décembre 2012. Des copies de ce formulaire 10-K, ainsi que des documents déposés ultérieurement, sont disponible en ligne sur www.sec.gov, www.jnj.com ou sur demande auprès de Johnson & Johnson. Ni Johnson & Johnson ni sa filiale pharmaceutique Janssen n'assume l'obligation de mettre à jour un quelconque énoncé prospectif suite à de nouvelles informations ou à des événements ou développements futurs).

LA

SOURCE Janssen



Liens connexes

http://www.janssen.com