Johnson Controls est la seule entreprise à avoir développé deux systèmes d'appuie-tête protégeant des traumatismes cervicaux et adaptés à tous les segments de véhicules

04 Août , 2010, 11:52 BST de Johnson Controls Automotive Experience

BURSCHEID, Allemagne, August 4, 2010 /PRNewswire/ --

- Les appuie-tête riACT à coût avantageux protègent efficacement des traumatismes cervicaux

Chaque année, à l'échelle européenne, plus d'un million d'automobilistes subissent des lésions des vertèbres cervicales lors de collisions à basse vitesse. Ce syndrome cervical, appelé également traumatisme cervical, qui cause des douleurs différant selon les individus et demande une longue phase de guérison, génère également des coûts considérables. Les spécialistes estiment que le traitement médical des syndromes cervicaux dus à des accidents dévore jusqu'à dix milliards d'euros par an en Europe et nettement plus de 600 millions d'euros en Allemagne. Johnson Controls a démarré tôt le développement de systèmes d'appuie-tête permettant d'éviter les lésions de vertèbres cervicales ou d'atténuer à ce niveau les séquelles des collisions arrière. Fabricant d'habitacles de véhicules et de dispositifs électroniques pour automobiles, l'entreprise, qui opère sur le plan international, est ainsi aujourd'hui le seul fournisseur à même d'offrir à l'industrie automobile, sous le nom de riACT, deux solutions en termes d'appuie-tête actifs.

Les appuie-tête riACT actifs minimisent le risque de traumatismes cervicaux Des études indépendantes montrent que les systèmes de protection adéquats réduisent de plus de 50 % le risque de blessures de longue durée causées par les traumatismes cervicaux tout en diminuant d'un tiers le risque de lésion des vertèbres cervicales. À titre d'instrument efficace permettant d'éviter les syndromes cervicaux interviennent les appuie-tête intelligents tels que les riACT de Johnson Controls. Ils soutiennent puissamment la tête lors d'une collision arrière, empêchant ainsi la sollicitation excessive des vertèbres cervicales. << De plus, l'effet protecteur reste également maintenu si l'automobiliste, pour des raisons de confort, a choisi un écart trop important entre l'appuie-tête et l'arrière de la tête. Car, en cas de collision, notre système riACT rétablit l'écart adéquat en quelques fractions de seconde >>, explique le Dr Alexander Hasler, soulignant ainsi les atouts des appuie-têtes actifs développés par Johnson Controls.

Le principe de fonctionnement des appuie-tête riACT consiste en ce que le coussin se presse contre l'arrière de la tête en cas de collision arrière, ceci indépendamment du réglage choisi, de sorte que le rejet relatif de la tête en arrière et le coup de fouet qui s'ensuit soient évités ou tout au moins fortement atténués. << À cet effet, nous avons développé un mécanisme télescopique intelligent basé sur un mouvement de vissage et placé entre le coussin et l'arrière de l'appuie-tête. Ce mécanisme relie ces deux éléments. Il est, selon le modèle, soit précontraint par un ressort, soit entraîné par les passagers eux-mêmes >>, explique le Dr Alexander Hasler, pour décrire l'élément central de la technologie riACT. Le coussin se règle horizontalement sur une course de jusqu'à 54 millimètres. Ainsi, chaque conducteur a la possibilité de choisir l'écart entre coussin et arrière de la tête qui lui semble le plus agréable.

En cas de choc arrière, il importe que le coussin se presse le plus vite possible contre l'arrière de la tête pour soutenir la tête et éviter son rejet en arrière, cause fréquente de blessures. Et le Dr Alexander Hasler d'ajouter : << L'appuie-tête requiert donc un signal de déclenchement. C'est la manière dont ce signal est donné qui fait la différence entre notre système riACT réactif et notre système riACT pro-actif.

Système riACT réactif : le mouvement du corps signale la collision Le système d'appuie-tête réactif reçoit du corps l'ordre de se déclencher. Il sert pour ainsi dire de détecteur de collision : si, en cas de collision arrière, il est pressé contre la partie inférieure du dossier du siège, cette pression de surface active un actuateur mécanique intégré au dossier et qui, à son tour, serre un câble sous gaine. Ce dernier passe à travers le dossier jusqu'à l'appuie-tête et entraîne le mécanisme télescopique intégré. << Environ 50 millisecondes après le début de la collision ou 25 millisecondes après l'actuation, le coussin de l'appuie-tête se trouve en position finale, suffisamment tôt en tous cas pour que ce système riACT puisse déployer intégralement son efficacité >>, sait le Dr Alexander Hasler, qui a effectué des tests internes confirmant les tests de collisions de l'Euro NCAP (European New Car Assessment Programme). Cet organisme indépendant a attribué à l'effet protecteur de ce système riACT actif dans tous les véhicules testés la meilleure note : avec 3,7 de 4 points, la cotation la plus élevée qui n'ait jamais été donnée.

Système riACT pro-actif : déclenchement par capteur de choc Pendant que le système réactif réagit au mouvement dynamique du corps lors de la collision, l'appuie-tête pro-actif riACT se sert des informations fournies par les capteurs de chocs en cas d'alerte, capteurs qui commandent également les rétracteurs de ceintures de sécurité et autres systèmes de retenue du véhicule. Ces capteurs signalent directement à une petite unité pyrotechnique intégrée à l'appuie-tête le dépassement de la valeur seuil prédéfinie en termes d'accélération. L'unité pyrotechnique est logée dans l'unité de déverrouillage qui, en cas normal, bloque le mécanisme télescopique précontraint. Par l'allumage de la charge pyrotechnique nuisible à la santé, le boulon sort de sa position initiale et l'appuie-tête se met immédiatement en position sécurité. Ceci se passant indépendamment du mouvement du corps, Johnson Controls appelle ce système riACT << pro-actif >>. << Certains composants mécaniques n'étant plus nécessaires, et le capteur de chocs recevant plus rapidement l'information, l'appuie-tête pro-actif arrive en position finale env. 25 millisecondes après le signal de collision >>, explique le Dr Alexander Hasler.

<< De par sa commande externe, l'appuie-tête pro-actif dispose d'un potentiel de protection accru par rapport à l'appuie-tête réactif lorsque la position du passager dans le siège, son poids ou sa taille divergent fortement de la norme.

Ce potentiel de protection accru génère un surplus de coût que les fabricants de véhicules acceptent plutôt dans les véhicules de classe moyenne et au-delà >>, dit Detlef Jürss, Vice President Engineering Seating, Interieurs & Systems Europe chez Johnson Controls Automotive Experience. Et Jürss de continuer : << Toutefois, nous nous efforçons, par notre technologie riACT, d'offrir également un gain en termes de sécurité pour les acheteurs de petits véhicules bon marché. Aussi avons-nous développé le système réactif pour les millions de véhicules des classes moins onéreuses. De par le monde, parmi les automobiles immatriculées, les petits véhicules compacts sont les plus nombreux. C'est pourquoi ce gain de sécurité profite à un nombre particulièrement important d'usagers de la route, contribuant ainsi à réaliser des milliards d'euros d'économie dans le secteur de la santé.

Des photos sont disponibles sous forme numérique sous http://www.johnsoncontrols.fr/media.

Johnson Controls Automotive Experience est l'un des leaders mondiaux dans les domaines des sièges, des systèmes de plafonnier, des panneaux de porte, des tableaux de bord et des systèmes électroniques intérieurs pour l'automobile. Nous aidons tous les plus grands constructeurs automobiles à différencier leurs véhicules grâce à nos produits, à nos technologies et nos capacités avancées de fabrication. Avec plus de 200 usines dans le monde entier, nous nous trouvons là où nos clients ont besoin de nous. Qu'il s'agisse de composants simples ou de systèmes intérieurs complets, les propriétaires de plus de 200 millions de véhicules ont déjà pu apprécier tout le confort et le style de nos produits.

    
    Pour de plus amples informations, n'hésitez pas à nous contacter :

    Johnson Controls GmbH
    Automotive Experience
    Industriestrasse 20-30
    51399 Burscheid
    Astrid Schafmeister
    Tél. : +49(0)21-74-65-31-89
    Fax: +49(0)21-74-65-32-19
    E-mail : astrid.schafmeister@jci.com

LA

SOURCE Johnson Controls Automotive Experience