Journée mondiale contre le sepsis le 13 septembre 2014 : décès dus au virus Ebola en Afrique de l'Ouest et 8 millions de décès causés par des sepsis chaque année dans le monde - Un appel à l'action

11 Septembre, 2014, 07:00 BST de World Sepsis Day Head Office

LONDRES et JENA, Allemagne, September 11, 2014 /PRNewswire/ --

Éviter les infections et lutter contre le sepsis pour sauver 800 000 vies chaque année 

L'épidémie du virus Ebola qui sévit actuellement a atteint une ampleur sans précédent. La Global Sepsis Alliance (Alliance mondiale pour la lutte contre la septicémie) soutient l'appel lancé par la Directeur générale de l'OMS, Mme Chan, soulignant la nécessité d'une plus grande implication de la part de la communauté internationale. Le virus Ebola compte parmi les centaines d'agents pathogènes pouvant causer un sepsis mortel. Le sepsis, souvent appelé « empoisonnement du sang », est généralement le dernier stade des infections aiguës. Il peut être associé à une septicémie (germes dans le sang). Le sepsis nécessite la prise immédiate d'un traitement spécifique pour lutter contre la défaillance circulatoire et les défaillances d' organe. Le sepsis est la raison principale expliquant pourquoi les infections sont la deuxième cause de décès dans le monde. 66 % des décès d'enfants de moins de cinq ans sont dus à un sepsis et il s'agit de l'une des principales causes de décès maternels. Le sepsis est une menace croissante à l'échelle internationale. Les centres américains de contrôle et prévention des maladies ont indiqué que les cas de sepsis ont augmenté aux États-Unis de 621 000 en 2000 à 1 141 000 en 2008 (http://www.cdc.gov/sepsis/basic/qa.html).

Au moins 10 à 15 % des décès dus au sepsis sont évitables avec : la vaccination, des mesures d'hygiène, une détection précoce et des mesures thérapeutiques immédiates. Les hôpitaux et les établissements de santé doivent déployer tous les moyens qui sont en leur possession pour éliminer les infections nosocomiales. Toutefois, près de 50 % des cas de sepsis sont contractés en dehors du milieu hospitalier. Des efforts visant à améliorer la reconnaissance, le diagnostic et le traitement du sepsis doivent ainsi être entrepris par les services d'urgence, les cabinets des médecins et les centres de soins d'urgence. Un sepsis peut être suspecté si les symptômes suivants se manifestent : fièvre, frissons, altération de l'état mental, essoufflement, chute de la tension artérielle et fréquence cardiaque élevée.

Nous appelons les gouvernements du monde entier à évaluer les réponses de leur système de santé en cas de sepsis et à prendre des mesures pour réduire l'impact de cette maladie mortelle. Il faut mettre en place des plans d'action nationaux avec financement de campagnes de sensibilisation et de travaux de recherche sur le sepsis de la même ampleur que celle qui a permis à la lutte mondiale contre le SIDA de rencontrer un tel succès.

Pour tout complément d'information   : http://www.world-sepsis-day.org 

Contact :Jean Carlet, docteur en médecine, jeancarlet@gmail.com, +33672921842

LA

SOURCE World Sepsis Day Head Office