Jusqu'à 17 % de la population européenne pourrait souffrir d'une forme d'allergie alimentaire

10 Juin, 2014, 08:30 BST de EAACI

COPENHAGUE, Danemark, June 10, 2014 /PRNewswire/ --

Les allergies alimentaires et l'anaphylaxie continuent d'être des sujets d'actualité pour les patients et les professionnels de santé, bien que 6 à 17 % des Européens souffrent d'une forme d'allergie alimentaire, selon des témoignages personnels.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20140609/690604 )

Le manque de compréhension des allergies alimentaires, leur impact sur la qualité de vie, leur coût et la faible sensibilisation aux conséquences potentiellement mortelles d'une réaction allergique sévère comme l'anaphylaxie sont autant de raisons qui ont incité l'Académie européenne d'allergologie et d'immunologie clinique (EAACI) à promouvoir des directives sans précédent en Europe sur le thème des allergies alimentaires et de l'anaphylaxie.

Présentées à l'occasion du congrès annuel de l'EAACI, ces nouvelles directives ont été rédigées par plus de 70 experts du monde entier, avec la participation directe de toutes les sections de l'EAACI (pédiatrie, immunologie, dermatologie, asthmatologie, soins primaires, etc.). 21 organisations de patients internationales y ont également contribué, ainsi que des sociétés scientifiques européennes spécialisées dans la gastroentérologie pédiatrique, l'hépatologie et la nutrition (ESPGHAN) et la médecine d'urgence (EuSEM), avec le concours de l'Association pour la formation des enseignants en Europe (ATEE).

Allergies alimentaires les plus répandues  

Ces directives concluent que la fréquence des allergies alimentaires est plus élevée chez les enfants que chez les adultes, et plus importante dans le nord-ouest de l'Europe que dans le sud. Elles soutiennent également le fait que leur prévalence pourrait augmenter, bien que leur incidence semble stable dans le temps.

Il n'existait auparavant aucune estimation fiable de la prévalence de ces allergies. Après un examen systématique de près de soixante études et méta-analyses, les experts ayant participé à l'élaboration de ces directives en sont arrivés à la conclusion que la prévalence de l'allergie au lait de vache en Europe s'élève à 6 %, par rapport à 3,6 % pour le blé, 2,5 % pour les œufs, 0,4 % pour les arachides, 1,3 % pour les fruits, 2,2 % pour le poisson et 1,3 % pour les fruits de mer, selon des témoignages personnels au sujet des allergies alimentaires.

L'anaphylaxie : potentiellement mortelle  

La prévalence de l'anaphylaxie est estimée à 0,3 %. Il s'agit d'une réaction d'hypersensibilité sévère généralisée ou systémique, potentiellement mortelle et caractérisée par une évolution rapide et une association avec des problèmes respiratoires ou circulatoires, ainsi qu'avec une altération de la peau et des muqueuses.

Selon les directives, son incidence annuelle est comprise entre 1,5 et 8 cas pour 100 000 personnes. Ses principaux déclencheurs sont la nourriture, les médicaments et les piqûres d'insectes, mais l'élément inducteur n'est pas identifié dans 20 % des cas.

RÉFÉRENCES  

Toutes les données proviennent des Directives de l'EAACI. Allergies alimentaires et anaphylaxie. Académie européenne d'allergologie et d'immunologie clinique (EAACI) 2014

Hill+Knowlton Strategies
Ana Sánchez / Noelia García
ana.sanchez@hkstrategies.com
Noelia.garciatrillas@hkstrategies.com
Tél. : +34-93-410-82-63
EAACI
Macarena Guillamón
Siège de l'EAACI
Hagenholzstrasse 111 3rd Floor
8050 Zurich - Suisse
Tél. : +41-44-205-55-32
Portable : +41-79-892-82-25
macarena.guillamon@eaaci.org
http://www.eaaci.org

LA

SOURCE EAACI