Kaalbye Shipping International demande instamment que les rapports inexacts accusant la compagnie de transport maritime d'acheminer des cargaisons vers la Syrie et de désactiver le transpondeur des cargos fassent l'objet d'une rectification

01 Avril, 2014, 21:34 BST de Kaalbye Shipping International

--  Après avoir revendiqué des rectifications au Washington Post, la compagnie de transport maritime sous contrat avec le gouvernement américain demande à tous les médias qui ont véhiculé de fausses informations de publier également des rectifications  --

 

ODESSA, Ukraine, 1 avril 2014  /PRNewswire/ -- Kaalbye Shipping International a appelé les médias et autres organismes à rectifier les rapports inexacts qui portent à tort de graves accusations contre la compagnie, dont l'expédition de marchandises vers la Syrie et la désactivation des systèmes de transpondeur des cargos. Kaalbye avait déjà obtenu gain de cause par une rectification du Washington Post en date du 6 février 2014 déclarant que la publication « donnait des détails erronés sur les opérations d'un cargo ukrainien exposées dans un article sur l'aide militaire à la Syrie ».

Les affirmations inexactes dans l'article initial du Washington Post datant de septembre 2013 étaient en grande partie fondées sur de fausses déclarations formulées dans un rapport du C4ADS, un groupe de réflexion basé à Washington. En dépit de la rectification du Washington Post, le C4ADS n'a émis aucun démenti à ce jour. Le rapport initial du C4ADS a affirmé à tort que Kaalbye avait désactivé le système de transpondeur en 2013 pendant la traversée du Ocean Fortune de la Méditerranée orientale et que ce cargo exploité par Kaalbye avait fait escale dans des ports syriens au cours de ce voyage. En outre, le C4ADS a signalé à tort que le système de transpondeur de Kaalbye n'était pas opérationnel pendant un voyage au Venezuela en 2012, et a incongrûment écrit que l'Ukrainien Vadim Alperin est un partenaire commercial de Kaalbye. Le Washington Post, se faisant l'écho de l'analyse inexacte du C4ADS, a relayé cette information erronée dans l'article initial datant de septembre 2013, mais a publié une rectification inhabituelle en reconnaissant l'inexactitude de la déclaration. Malheureusement, d'autres publications n'ont pas rectifié leurs fausses informations, lesquelles ont inutilement sali le nom de Kaalbye et porté préjudice aux relations commerciales.

Boris Kogan, fondateur de Kaalbye Shipping International, a déclaré : « Malgré la réputation, la fiabilité, la sécurité et le sérieux de Kaalbye, la réputation de l'entreprise est encore entachée en raison de ces informations inexactes. Kaalbye a démontré son engagement vis-à-vis du strict respect du droit maritime international et a remporté la confiance du gouvernement américain à travers des contrats de transport maritime de fusées de la NASA et de navires de la Marine américaine. Il est donc très regrettable que la réputation de Kaalbye et les relations commerciales aient été menacées par des affirmations inexactes et sans fondement. J'exhorte tous les médias et organismes qui ont imputé à Kaalbye des comportements incorrects en termes de niveau de sécurité et de respect du droit international à suivre l'exemple du Washington Post, et à se rétracter ou rectifier immédiatement ».  

L'intégralité de la rectification de l'article du 6 février 2014 faite par le Washington Post est la suivante :

« Les versions précédentes de cet article, y compris l'édition papier du Washington Post du 8 septembre 2013, ont décrit à tort des détails sur le fonctionnement d'un cargo ukrainien exposé dans un article sur l'aide militaire à la Syrie. Les informations fournies par le responsable du cargo Ocean Fortune - que le Washington Post a ensuite vérifiées par des sources indépendantes - confirment que le transpondeur automatisé du cargo fonctionnait normalement pendant une longue traversée de la Méditerranée orientale, début 2013. Une analyse des données fournies par des tiers indique que le navire, géré par Kaalbye Shipping International Ltd, n'a pas fait d'escale dans des ports syriens pendant le voyage. Le Post a également confirmé à travers des informations fournies par des tiers que les transpondeurs automatiques des cargos de Kaalbye fonctionnaient normalement pendant les traversées d'aller et retour au Venezuela en 2012. Par ailleurs, l'article affirmait de façon erronée que l'armateur ukrainien Vadim Alperin est un partenaire commercial de Kaalbye. »

À propos de Kaalbye Shipping International
Kaalbye Shipping est une compagnie de transport maritime expérimentée qui respecte le droit international et national en vigueur, les règlements et les politiques de sécurité. Elle jouit d'une excellente réputation de fiabilité et de professionnalisme. Cette réputation a remporté la confiance du commandement du transport maritime militaire de la Marine américaine qui, sous la houlette de Kaalbye, a acheminé un bâtiment de lutte contre les mines au Japon en 2009 et une embarcation de sécurité côtière jusqu'à Chypre en 2012. Kaalbye a également participé à plusieurs reprises au transfert d'éléments impliqués dans le système Sea Launch par le biais des affréteurs Energia Logistics Ltd. En outre, Kaalbye a régulièrement transporté des fusées de la NASA pour Orbital Sciences Corporation. Le chargement de ces fusées a été réalisé sous la supervision de représentants américains dans le port d'Oktiabrsk.

Les bateaux de la flotte de transport de Kaalbye et leurs spécifications sont affichés sur le site Web de Kaalbye (http://www.kaalbye-group.com/fleet.html). 

Pour plus d'informations, veuillez visiter le site : http://www.kaalbye-group.com.

Pour plus d'informations : Darren Spinck, Global Strategic Communications Group (+1-202-669-4418/ Darren@gscgrouppr.com)

LA

SOURCE Kaalbye Shipping International