La Bank of America affiche des bénéfices de 3,76 milliards de dollars au troisième trimestre, soit 0,91 dollar par action

15 Octobre, 2004, 12:32 BST de Bank of America

CHARLOTTE, Caroline du Nord, October 15 /PRNewswire/ --

- Le déploiement de la marque se poursuit avec succès dans le Nord-est

- La transition suite à la fusion avec Fleet est conforme aux prévisions

- La tendance à la hausse des transactions avec la clientèle privée se poursuit

La Bank of America Corporation a aujourd'hui annoncé des bénéfices de 3,76 milliards de dollars pour le troisième trimestre, soit 0,91 dollar par action (diluée), contre 2,92 milliards de dollars un an auparavant, soit 0,96 dollar par action. En raison des règles comptables d'achat, les résultats annuels n'incluent pas les répercussions de l'acquisition le 1er avril 2004 de la société FleetBoston Financial Corporation.

Le rendement du capital-action ordinaire s'est élevé à 15,56 % au troisième trimestre.

Outre l'impact de Fleet, la hausse des bénéfices nets de la société est due à l'accélération constante des transactions avec la clientèle privée, aux économies d'échelle liées à la fusion, à des dépenses de provision moins importantes et aux plus-values réalisées sur la vente d'obligations.

Les bénéfices du troisième trimestre incluent 221 millions de dollars avant impôt de charges liées à la fusion et aux restructurations, entraînant une baisse des bénéfices de 0,4 dollar par action. 156 millions de dollars sont à rattacher à la fusion avec Fleet et 65 millions de dollars à la rupture liée à l'initiative de l'infrastructure annoncée la semaine dernière.

Au cours des neuf premiers mois de cette année, les bénéfices de la Bank of America se sont élevés à 10,29 milliards de dollars, soit 2,76 dollars par action, contre 8,08 milliards de dollars un an plus tôt, soit 2,65 dollars par action.

<< La croissance commerciale reste soutenue >>, indique le président directeur général, Kenneth D. Lewis. << Nos résultats prouvent que nous attirons de plus en plus de clients et que nous renforçons nos relations clientèles existantes dans l'ensemble de la franchise. Cela est évident si l'on considère la croissance des comptes client et de l'utilisation de la carte, la meilleure pénétration du marché des produits bancaires d'entreprise ainsi que le développement important des relations du Premier Banking. Nous sommes également particulièrement satisfaits des progrès réalisés suite à l'intégration de Fleet car nous réalisons, voire dépassons les objectifs annoncés à l'automne dernier >>.

<< Nous commençons à exploiter les richesses du Nord-est. La part de marché de GCIB augmente dans des gammes de produits clés et devrait encore se renforcer grâce à l'investissement de plus de 600 millions de dollars que nous réalisons dans cette entreprise. Les commerciaux observent des tendances à la hausse positives et l'activité client demeure notre cheval de labour >>.

    
    Faits marquants de la fusion avec Fleet au cours ce trimestre
    - La société a ouvert 87 000 nouveaux comptes chèques client ce trimestre
      dans l'ancienne franchise Fleet, ce qui représente plus du double du
      trimestre précédent, avec 42 000 comptes chèques clients ouverts.

    - Dans le Nord-est, la société a ouvert 81 000 nouveaux comptes d'épargne
      client, contre 37 000 le trimestre précédent.

    - Chaque associé a vendu environ 12 produits par jour dans les six
      nouveaux centres bancaires de Manhattan, soit deux fois plus que la 
      moyenne enregistrée dans l'ensemble de la franchise.

    - 399 responsables bancaires de clients Premier ont été embauchés, à
      savoir 50 % en Nouvelle-Angleterre et 50 % dans la région de New York.

    - A ce jour, 621 centres bancaires Fleet ont été renommés, soit plus d'un
      tiers de l'ensemble des centres.

    - Témoignant de la proximité du réseau national, les clients de la <<
      traditionnelle >> Bank of America et de Fleet ont commencé à réaliser 
      des volumes de plus en plus importants de transactions dans la zone de 
      couverture croisée. Pour la seule dernière semaine de septembre, les 
      clients ont realise 25 000 transactions dans la zone de couverture 
      croisée, 60 % d'entre elles ayant été effectuées par les clients de la 
      << traditionnelle >> Bank of America dans d'anciens centres bancaires 
      de Fleet.

Eléments commerciaux marquants pour le troisième trimestre

Afin de fournir une comparaison significative de période à période reflétant davantage les activités permanentes, les principaux éléments de cette section ont été calculés sur une base pro-forma à partir des résultats combinés de la Bank of America et de Fleet.

    
    - La société a annoncé une nouvelle activité au niveau national destinée
      à répondre aux besoins d'individus et de familles dont les revenus nets 
      sont extrêmement élevés.

    - Les dépôts des petits épargnants ont progressé de 11 % pour atteindre
      399,6 milliards de dollars.

    - 537 000 nouveaux compte chèques clients ont été enregistrés par la
      société ce trimestre, ce qui représente un montant total de 1 515 000
      nouveaux comptes depuis le début de l'année. La société prévoit de 
      dépasser son objectif initial de 2 millions de comptes pour l'année.

    - 624 000 nouveaux comptes d'épargne clients ont été enregistrés par la
      société ce trimestre, ce qui représente un montant total de 1 876 000
      nouveaux comptes depuis le début de l'année. La société prévoit de 
      dépasser son objectif initial de 2 millions de comptes pour l'année.

    - La société a ouvert 1,6 millions de nouveaux comptes de carte de crédit
      ce trimestre. Cette croissance est liée à des campagnes marketing avec 
      envois de messages publipostés ciblés, à de forts programmes inter-
      marques et à la vente croisée efficaces de cartes dans des centres 
      bancaires.

    - Au cours du trimestre, la société a ouvert 38 nouveaux centres
      bancaires, ce qui porte le nombre total d'ouvertures à 83 pour l'année.

    - Les clients continuent à utiliser de plus en plus les cartes de débit.
      Les volumes d'achat et le montant total de transactions ont augmenté
      respectivement de 19 et 18 % par rapport à l'année précédente.

    - Le nombre d'utilisateurs réguliers de services bancaires en ligne a
      augmenté de 5 %, à 11,8 millions d'utilisateurs. Parmi ces 
      utilisateurs, 4,8 millions utilisent Internet pour régler leurs 
      factures. Au cours du trimestre, le volume de factures réglées via 
      Internet a augmenté de 10 %.

    - Au cours des neuf premiers mois de cette année, la société est devenue
      le premier gestionnaire d'affaires aux Etats-Unis en matière de titres
      adossés à des créances hypothécaires.

    - Au cours des neuf premiers mois de cette année, la part de marché de la
      société en prêts en participation a augmenté de 20,0 %. La part de 
      marché des créances à haut rendement a progressé de 12,2 %.

Résumé financier du troisième trimestre

Voici les résultats fournis par le GAAP. Ils n'incluent pas les résultats de Fleet sur la même période l'année passée.

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires sur une base de montant imposable équivalent a progressé, passant à 12,73 milliards de dollars contre 9,92 milliards de dollars l'an passé.

Les intérêts créditeurs nets sur une base de montant imposable équivalent s'élèvent à 7,84 milliards de dollars, contre 5,48 milliards de dollars un an auparavant. Outre l'impact de Fleet, cette augmentation est liée à la répercussion de porte-feuilles de gestion d'actifs / passifs et de taux plus importants, ainsi qu'à une croissance des prêts aux consommateurs et des dépôts à l'intérieur du pays. Ces augmentations ont été compensées en partie par l'impact de soldes plus faibles d'emprunts étrangers et de grandes entreprises ainsi que par des marges commerciales moindres et des hypothèques détenues pour la vente.

Les intérêts non créditeurs s'élèvent à 4,90 milliards de dollars contre 4,45 milliards de dollars un an auparavant. Outre l'impact de Fleet, ces résultats sont liés à des revenus records dans le domaine des cartes, à des frais de gestion plus élevés, à des revenus de placement et de courtage ainsi que des placements en actions plus importants compensés par une perte de 250 millions de dollars de prêts sur créances hypothécaires, qui ont entraîné un volume de commission sur prêt inférieur et une réduction de la valeur de l'actif des droits de gestion hypothécaire.

Au cours du trimestre, les valeurs de la société ont augmenté de 732 millions de dollars car celle-ci a repositionné ses titres adossés à des créances hypothécaires, de manière à réduire le risque de remboursement anticipé des hypothèques.

Efficacité

Les frais non créditeurs s'élèvent à 6,99 milliards de dollars, contre 5,08 milliards de dollars il y a un an, notamment en raison de la venue de Fleet. Les économies d'échelle avant impôts réalisées suite à la fusion se sont élevées à 309 millions de dollars au cours du trimestre.

Qualité du crédit

La qualité générale du crédit a continué à s'améliorer. Les amortissements nets et les avoirs non productifs ont continué à diminuer. Tous les principaux indicateurs relatifs à la qualité des actifs commerciaux ont indiqué des tendances positives et la qualité des actifs clients est restée stable alors que les amortissements des cartes de crédit ont augmenté dans la même mesure que le porte-feuille des cartes.

    
    - Les provisions pour les créances irrécouvrables s'élèvent à 650
      millions de dollars, et sont donc en recul comparé aux 789 millions de
      dollars enregistrés au deuxième trimestre et aux 651 millions de 
      dollars un an plus tôt.

    - Les amortissements nets ont atteint 0,57 % des emprunts et crédits-baux
      moyens, soit 719 millions de dollars, ce qui représente une baisse de 
      0,67 %, soit 829 millions de dollars au deuxième trimestre et 0,86 % 
      des emprunts et crédits-baux, soit 776 millions de dollars un an 
      auparavant.

    - Les avoirs non productifs représentent 0,55 % des emprunts,
      crédits-baux et avoirs globaux saisis en réalisation de garantie, soit 
      2,84 milliards de dollars le 30 septembre 2004. En comparaison, ils 
      représentaient 0,64 %, soit 3,18 milliards de dollars le 30 juin 2004 
      et 0,98 %, soit 3,66 milliards de dollars le30 septembre 2003.

    - Les provisions pour pertes d'emprunts et de crédits-baux représentaient
      1,70 % des emprunts et crédits-baux, soit 8,72 milliards de dollars le 
      30 septembre 2004, comparé à 1,76 %, soit 8,77 milliards de dollars le 
      30 juin 2004 et 1,68 %, soit 6,26 milliards de dollars le 30 septembre 
      2003. Depuis le 30 septembre 2004, les provisions pour pertes 
      d'emprunts et de crédits-baux ont représenté 343 % des emprunts et 
      crédits-baux non productifs, contre 305 % le 30 juin 2004 et 183 % le 
      30 septembre 2003.

Gestion des immobilisations

Les capitaux propres des actionnaires s'élevaient à 98,0 milliards de dollars le 30 septembre 2004, contre 50,4 milliards de dollars un an auparavant, ce qui représente 9 % des 1,09 trillions de dollars enregistrés à la fin de la période. Le ratio de fonds propres de niveau 1 s'élève à 8,08 %, comparé à 8,20 % le 30 juin 2004 et 8,25 % un an plus tôt.

Au cours du trimestre, la Bank of America a versé un dividende en espèces de 0,45 dollar par action, ce qui représente une augmentation de 12,5 % par rapport au trimestre précédent. La société a également émis 26,8 millions d'actions liées principalement aux options des employés et aux plans d'actionnariat. Elle a racheté 40,4 millions d'actions. Le montant des actions ordinaires moyennes et les actions en circulation s'élève à 4,05 milliards de dollars au troisième trimestre, contre 4,06 milliards de dollars au deuxième trimestre et 2,98 milliards de dollars un an plus tôt. Les titres de la société ont été divisés par 2 le 27 août 2004.

Résultats du segment commercial

Depuis le 1er avril 2004, l'entreprise a réorganisé son segment commercial. La branche Consumer and Commercial Banking a été divisée en deux segments : Consumer and Small Business Banking et Commercial Banking. Wealth and Investment Management a été ajoutée au Premier Banking et à la société spécialisée dans la bourse de New York. Global Corporate and Investment Banking reste relativement inchangé et Corporate Other englobe l'Amérique latine, des placements en action, des activités de liquidation et des bons du trésor.

Services bancaires aux particuliers et aux PME

La branche dédiée aux clients individuels et aux petites entreprises a réalisé 1,68 milliards de bénéfices pour un chiffre d'affaires total de 7,03 milliards de dollars.

Au cours du trimestre, la mise en oeuvre avec succès par la société de la stratégie de la relation client a continué à fournir une dynamique à cette activité.

Les ventes de produit par associé ont continué à progresser avec le développement des relations clients. Cette tendance s'est reflétée dans la croissance forte et continue des comptes chèques et des comptes d'épargne. Les emprunts sur garantie immobilière et les soldes des cartes de crédit ont augmenté de manière significative au cours du trimestre. Le volume d'achat des cartes de crédit a progressé et le nombre de titulaires de cartes continue à augmenter.

Le chiffre d'affaires et les bénéfices ont été touchés par une perte de 250 millions de dollars de prêts sur créances hypothécaires, en raison d'un volume de commission sur prêt inférieur et d'une réduction de la valeur de l'actif des droits de gestion hypothécaire. Les résultats ont également été influencés par des dépenses de provision plus élevées liées à une croissance du porte-feuille de la carte de crédit.

Opérations des banques commerciales

La branche commerciale a réalisé des bénéfices de 824 millions de dollars et un chiffre d'affaires total de 1,82 milliards de dollars.

Au cours du trimestre, les commissions et frais bancaires d'investissement ont progressé car la société a enregistré une baisse des dépenses de provisions et de personnel. Les emprunts ont continué à progresser faiblement.

Services mondiaux bancaires d'investissement et aux grandes entreprises

La branche dédiée aux entreprises internationales et aux banques d'affaires a réalisé un bénéfice de 475 millions de dollars pour un chiffre d'affaires global de 2,06 milliards de dollars.

Le ralentissement de l'économie, une courbe de rendement plus plane, un ralentissement normal au cours de l'été et le risque géo-politique constant ont eu des répercussions sur les résultats. Bien que les résultats des banques d'affaires aient été inférieurs à ceux du deuxième trimestre, ils se sont situés au-dessus des niveaux de l'année passée, reflétant l'équilibre continu de la plate-forme de la société. La croissance des consortialisations de prêts et des services consultatifs ont entraîné une augmentation des frais des banques d'affaires.

Les résultats commerciaux sont passés sous la barre record du deuxième trimestre et sont inférieurs à ceux de l'année passée. Une courbe de rendement plus plane et des écarts créditeurs resserrés ont créé un environnement commercial difficile. Une forte demande constante de titres adossés à des créances hypothécaires et à des crédits a compensé ce phénomène. Les dépenses de provision ont été négatives tout au long du trimestre, ce qui reflète une amélioration constante de la qualité du crédit.

Gestion d'actifs

La gestion du patrimoine et de l'investissement a rapporté 469 millions de dollars de bénéfices pour un chiffre d'affaires total de 1,57 milliards de dollars.

Le segment a bénéficié de son modèle commercial diversifié et d'augmentations importantes des emprunts et des dépôts au sein de la Private Bank et de Premier Banking. Cela a plus que compensé des frais de courtage moindres reflétant un commerce de détail moins important sur les marchés des capitaux et des actions.

Les intérêts créditeurs nets ont augmenté de 12 % au cours du trimestre car les dépôts dans ce segment ont augmenté de 14 %, reflétant les efforts de dépôt importants de Premier Banking et de la Private Bank. Les emprunts ont augmenté de 3 % au cours du trimestre. Les actifs gérés s'élèvent à 430 milliards de dollars, ce qui représente une baisse par rapport au trimestre précédent.

Autres activités

Les bénéfices des autres branches de la société s'élèvent à 314 millions de dollars. Principal Investing continue à afficher des signes d'amélioration, avec des accroissements de la trésorerie de 257 millions de dollars au troisième trimestre, compensés par une baisse des résultats de 59 millions de dollars et des ajustements de l'évaluation au cours du marché de 27 millions de dollars. L'Amérique latine a réalisé 151 millions de dollars de bénéfices pour un chiffre d'affaires total de 264 millions de dollars, principalement en raison de provisions moindres.

Remarque : Marc D. Oken, directeur financier, discutera des résultats du troisième trimestre lors d'une conférence téléphonique qui aura lieu aujourd'hui à 9:30 (heure de la côte est des Etats-Unis.) Vous pourrez accéder à cette conférence, qui sera diffusée sur le site Web de la Bank of America à l'adresse suivante : http://www.bankofamerica.com/investor/ .

La Bank of America est l'une des plus importantes institutions financières au monde. Elle est au service des consommateurs individuels, des petites entreprises et des grandes sociétés. Elle propose toute une gamme de produits et services bancaires, d'investissement, de gestion de porte-feuille mais également financiers et de gestion du risque. La proximité de la société est inégalée aux Etats-Unis, avec plus de 33 millions de relations clients par l'intermédiaire de 5 800 agences bancaires, plus de 16 500 distributeurs de billets et un service d'opérations bancaires en ligne primé et utilisé par plus de onze millions d'usagers. La Bank of America est le premier organisme prêteur aux petites entreprises américaines par l'intermédiaire du SBA. La société sert des clients dans 150 pays et entretient des relations avec 96 % des sociétés U.S. Fortune 500 et 82 % des sociétés Global Fortune 500. Le titre de la Bank of America Corporation (BAC) est coté à la bourse de New York.

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des énoncés liés à la situation financière, aux résultats des perspectives relatives aux opérations et bénéfices de la Bank of America Corporation. Ces énoncés prospectifs impliquent des risques et incertitudes spécifiques. Les facteurs susceptibles d'entraîner des écarts entre les résultats ou bénéfices réels et ces énoncés prospectifs sont notamment les suivants : 1) la croissance commerciale envisagée consécutivement à des changements de processus et d'autres investissements est moins importante que prévue ; 2) la pression de la concurrence des entreprises de services financiers a augmenté de manière importante ; 3) les conditions économiques générales sont moins favorables que prévu ; 4) les conditions politiques, notamment les menaces d'activités terroristes et les actions consécutives des militaires de l'armée des Etats-Unis sont susceptibles d'affecter défavorablement l'ensemble des conditions commerciales et économiques de la société ; 4) des changements au niveau de l'environnement du taux d'intérêt réduisent les marges d'intérêts et se répercutent sur les sources de financement ; 5) des changements au niveau des taux d'intérêt à l'étranger augmentent les risques ; 6) des changements au niveau des taux et prix du marché peuvent avoir une influence défavorable sur la valeur des produits financiers ; 7) les environnements exigences ou changements législatifs ou réglementaires affectent défavorablement les activités de la société ; 8) les procès liés aux litiges, notamment les coûts, dépenses, règlements amiables et jugements, peuvent affecter défavorablement la société ou ses activités et 9) les décisions de réduire, vendre ou fermer des unités ou bien de modifier l'ensemble des activités commerciales d'une unité de la société. Pour de plus amples informations concernant la Bank of America Corporation, veuillez consulter les rapports de la Bank of America déposés auprès de la SEC et disponibles à l'adresse suivante : http://www.sec.gov.

Site Web : http://www.bankofamerica.com

LA

SOURCE Bank of America