LA CERIVASTATINE PEUT-ELLE AMELIORER LES TAUX DE SURVIE DES PATIENTS ATTEINTS D'INSUFFISANCE RENALE TERMINALE?

26 Juin, 2000, 11:30 BST de Bayer

<div> <UL> <LI>XIIth International Symposium on Atherosclerosis (ISA) </LI></LI></UL> <UL> <LI>Lancement d'une importante &amp;#233;tude d'efficacit&amp;#233; </LI></LI></UL> <P> Stockholm - Le lancement d'une &amp;#233;tude cl&amp;#233;, l'&amp;#233;tude CHORUS (Cerivastatin in Heart Outcomes in Renal disease: Understanding Survival), a &amp;#233;t&amp;#233; annonc&amp;#233; aujourd'hui aux m&amp;#233;dias internationaux lors du 12e symposium international sur l'ath&amp;#233;roscl&amp;#233;rose. L'&amp;#233;tude CHORUS examinera si une intervention pr&amp;#233;coce avec l'hypolip&amp;#233;miant puissant c&amp;#233;rivastatine peut r&amp;#233;duire les taux dramatiques de morbidit&amp;#233; et de mortalit&amp;#233; cardiovasculaires observ&amp;#233;s chez les patients atteints d'insuffisance r&amp;#233;nale terminale (IRT). </P> <P> Pr&amp;#232;s de 50 % des patients IRT subissent des incidents cardiovasculaires durant la premi&amp;#232;re ann&amp;#233;e d'h&amp;#233;modialyse.1 La surveillance rigoureuse des facteurs de risque cardiovasculaires, y compris des lipides, est une condition cruciale &amp;#224; l'optimisation du r&amp;#233;sultat th&amp;#233;rapeutique chez ces patients.2 </P> <P> Le Professeur Keane, investigateur responsable de l'&amp;#233;tude, Hennepin County Medical Centre, Minneapolis, USA, commente : &amp;quot;Les anomalies lipidiques sont tr&amp;#232;s r&amp;#233;pandues chez les patients insuffisants r&amp;#233;naux chroniques et IRT, et cependant, seuls 8 % des patients sous h&amp;#233;modialyse re&amp;#231;oivent actuellement un traitement hypolip&amp;#233;miant. Aucun essai clinique sur les statines n'a &amp;#233;t&amp;#233; men&amp;#233; &amp;#224; date dans cette population de patients. L'am&amp;#233;lioration des taux de survie des patients IRT correspond &amp;#224; un besoin urgent et nous pensons que CHORUS d&amp;#233;montrera que cette chance est offerte par la c&amp;#233;rivastatine. L'&amp;#233;tude CHORUS a le potentiel de montrer une r&amp;#233;duction de 36 % des &amp;#233;v&amp;#233;nements cardiovasculaires. Le groupe des patients IRT &amp;#233;tant l'un des plus difficiles &amp;#224; traiter, une am&amp;#233;lioration des crit&amp;#232;res cardiovasculaires chez ces patients rendrait d'autant plus patente l'issue favorable du traitement dans la population g&amp;#233;n&amp;#233;rale.&amp;quot; </P> <P> L'IRT est une maladie complexe et multifactorielle. Environ 45 % des patients IRT sont diab&amp;#233;tiques, 26% souffrent d'hypertension, ces deux maladies primaires &amp;#233;tant &amp;#233;galement des facteurs cl&amp;#233;s de risque de maladie CV. De plus, les perturbations du m&amp;#233;tabolisme lipidique visibles chez ces patients comprennent une &amp;#233;l&amp;#233;vation des LDL, des TG, de l'Apo B et de la Lp (a), ainsi qu'une baisse du HDL et du transport inverse du cholest&amp;#233;rol. </P> <P> Jusqu'ici, le traitement de l'IRT s'est concentr&amp;#233; sur la prolongation de la vie au moyen de la transplantation et de la dialyse, mais n'a pas port&amp;#233; sur la maladie qui provoque finalement la mort du patient. Chez les patients sous dialyse, l'infarctus aigu du myocarde est associ&amp;#233; &amp;#224; une mortalit&amp;#233; globale de 75% &amp;#224; deux ans.3 En outre, les patients souffrant d'insuffisance r&amp;#233;nale et de diab&amp;#232;te montrent un risque accru de maladie CV avant m&amp;#234;me le d&amp;#233;but de l'IRT, ce qui situe la population &amp;#224; risque &amp;#224; un niveau tr&amp;#232;s significatif d'environ 12-18 millions. </P> <P> Les principales organisations de sant&amp;#233; r&amp;#233;nale pr&amp;#233;conisent d'ores et d&amp;#233;j&amp;#224; que les patients qui contr&amp;#244;lent leur cholest&amp;#233;rol - par un r&amp;#233;gime alimentaire ou par des m&amp;#233;dicaments - ont davantage de chances de pr&amp;#233;server leur fonction r&amp;#233;nale r&amp;#233;siduelle.4 </P> <P> L'avantage des statines dans le traitement de l'IRT pourrait ne pas r&amp;#233;sulter uniquement de leurs propri&amp;#233;t&amp;#233;s hypolip&amp;#233;miantes. Des &amp;#233;tudes chez l'animal ont montr&amp;#233; que le traitement par une statine peut diminuer la prot&amp;#233;inurie et la glom&amp;#233;ruloscl&amp;#233;rose associ&amp;#233;es &amp;#224; l'insuffisance r&amp;#233;nale. D'autres effets incluent des r&amp;#233;ponses inflammatoires qui sont des composantes communes &amp;#224; de nombreuses formes d'atteinte r&amp;#233;nale progressive et peuvent contribuer &amp;#224; une maladie CV. 5,6,7 C'est pourquoi CHORUS examinera &amp;#233;galement si l'utilisation pr&amp;#233;coce de la c&amp;#233;rivastatine modifie ces processus inflammatoires ; un autre objectif secondaire important sera de v&amp;#233;rifier si la c&amp;#233;rivastatine peut r&amp;#233;duire les pertes des pontages art&amp;#233;rioveineux. </P> <P> CHORUS est la premi&amp;#232;re &amp;#233;tude d'efficacit&amp;#233; sur une statine men&amp;#233;e dans une large population de patients souffrant d'insuffisance r&amp;#233;nale terminale. Il s'agit d'une &amp;#233;tude cl&amp;#233; con&amp;#231;ue dans le but de montrer que le contr&amp;#244;le de la lipoprot&amp;#233;in&amp;#233;mie chez les patients nouvellement dialys&amp;#233;s peut r&amp;#233;duire la morbidit&amp;#233; et la mortalit&amp;#233; CV au bout de deux ans de traitement. L'&amp;#233;tude CHORUS sera men&amp;#233;e dans dix centres au Canada et au moins 30 centres aux Etats-Unis. Au moins 1000 patients nouvellement dialys&amp;#233;s participeront &amp;#224; l'&amp;#233;tude. Les crit&amp;#232;res-cibles primaires incluent l'infarctus du myocarde mortel, l'infarctus du myocarde non mortel, la mort cardiaque subite ou une proc&amp;#233;dure de revascularisation coronaire. </P> <P> Le Dr Frank Armstrong, chef de Product Development, Business Group Pharma, Bayer AG, d&amp;#233;clare : &amp;quot;Bayer s'est engag&amp;#233; &amp;#224; repousser les fronti&amp;#232;res de la m&amp;#233;decine cardiovasculaire et &amp;#224; offrir des options th&amp;#233;rapeutiques am&amp;#233;lior&amp;#233;es &amp;#224; une population plus large de patients. Nous croyons que CHORUS nous r&amp;#233;v&amp;#233;lera les avantages des effets additionnels obtenus gr&amp;#226;ce aux statines telles que la c&amp;#233;rivastatine et apportera aux m&amp;#233;decins le support clinique qui leur permettra d'aborder directement le probl&amp;#232;me du taux de survie des patients IRT.&amp;quot; </P> <P> R&amp;#233;f&amp;#233;rences </P> <P> 1. Tyroler HA. Nutrition and coronary artery disease epidemiology. Adv Exp Med Biol 1995; 369: 7 - 19 </P> <P> 2. Eckardt KU, Cardiovascular consequences of renal anaemia and erythropoietin therapy. Nephrol Dial Transplant 1999: 14 (5) 1317-23 </P> <P> 3. Herzog CA et al. New England Journal of Medicine 1998; 339: 799 - 805 </P> <P> 4. The National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases (NIDDK). The National Institutes of Health, U.S. Public Health Service. <A target="_blank" href="http://www.niddk.nih.gov/health/kidney/pubs/yourkids/index.htm">http://www.niddk.nih.gov/health/kidney/pubs/yourkids/index.htm</A> </P> <P> 5. Oda H and Keane WF Recent advances in statins and the kidney. Kidney International 1999: 56 (S71) 2-5. </P> <P> 6. Cooper ME et al. Role of hyperlipidemia in progressive renal disease: focus on diabetic nephropathy Kidney International 1999: 56 (S71) 31-6 </P> <P> 7. Omata M et al. Role of free radicals in the pathogenesis of lipid-induced glomerulosclerosis in rats. Kidney International 1999:55 (4) 1348-58 </P> </div> <div> <UL> <LI>XIIth International Symposium on Atherosclerosis (ISA) </LI></LI></UL> <UL> <LI>Lancement d'une importante &amp;#233;tude d'efficacit&amp;#233; </LI></LI></UL> <P> Stockholm - Le lancement d'une &amp;#233;tude cl&amp;#233;, l'&amp;#233;tude CHORUS (Cerivastatin in Heart Outcomes in Renal disease: Understanding Survival), a &amp;#233;t&amp;#233; annonc&amp;#233; aujourd'hui aux m&amp;#233;dias internationaux lors du 12e symposium international sur l'ath&amp;#233;roscl&amp;#233;rose. L'&amp;#233;tude CHORUS examinera si une intervention pr&amp;#233;coce avec l'hypolip&amp;#233;miant puissant c&amp;#233;rivastatine peut r&amp;#233;duire les taux dramatiques de morbidit&amp;#233; et de mortalit&amp;#233; cardiovasculaires observ&amp;#233;s chez les patients atteints d'insuffisance r&amp;#233;nale terminale (IRT). </P> <P> Pr&amp;#232;s de 50 % des patients IRT subissent des incidents cardiovasculaires durant la premi&amp;#232;re ann&amp;#233;e d'h&amp;#233;modialyse.1 La surveillance rigoureuse des facteurs de risque cardiovasculaires, y compris des lipides, est une condition cruciale &amp;#224; l'optimisation du r&amp;#233;sultat th&amp;#233;rapeutique chez ces patients.2 </P> <P> Le Professeur Keane, investigateur responsable de l'&amp;#233;tude, Hennepin County Medical Centre, Minneapolis, USA, commente : &amp;quot;Les anomalies lipidiques sont tr&amp;#232;s r&amp;#233;pandues chez les patients insuffisants r&amp;#233;naux chroniques et IRT, et cependant, seuls 8 % des patients sous h&amp;#233;modialyse re&amp;#231;oivent actuellement un traitement hypolip&amp;#233;miant. Aucun essai clinique sur les statines n'a &amp;#233;t&amp;#233; men&amp;#233; &amp;#224; date dans cette population de patients. L'am&amp;#233;lioration des taux de survie des patients IRT correspond &amp;#224; un besoin urgent et nous pensons que CHORUS d&amp;#233;montrera que cette chance est offerte par la c&amp;#233;rivastatine. L'&amp;#233;tude CHORUS a le potentiel de montrer une r&amp;#233;duction de 36 % des &amp;#233;v&amp;#233;nements cardiovasculaires. Le groupe des patients IRT &amp;#233;tant l'un des plus difficiles &amp;#224; traiter, une am&amp;#233;lioration des crit&amp;#232;res cardiovasculaires chez ces patients rendrait d'autant plus patente l'issue favorable du traitement dans la population g&amp;#233;n&amp;#233;rale.&amp;quot; </P> <P> L'IRT est une maladie complexe et multifactorielle. Environ 45 % des patients IRT sont diab&amp;#233;tiques, 26% souffrent d'hypertension, ces deux maladies primaires &amp;#233;tant &amp;#233;galement des facteurs cl&amp;#233;s de risque de maladie CV. De plus, les perturbations du m&amp;#233;tabolisme lipidique visibles chez ces patients comprennent une &amp;#233;l&amp;#233;vation des LDL, des TG, de l'Apo B et de la Lp (a), ainsi qu'une baisse du HDL et du transport inverse du cholest&amp;#233;rol. </P> <P> Jusqu'ici, le traitement de l'IRT s'est concentr&amp;#233; sur la prolongation de la vie au moyen de la transplantation et de la dialyse, mais n'a pas port&amp;#233; sur la maladie qui provoque finalement la mort du patient. Chez les patients sous dialyse, l'infarctus aigu du myocarde est associ&amp;#233; &amp;#224; une mortalit&amp;#233; globale de 75% &amp;#224; deux ans.3 En outre, les patients souffrant d'insuffisance r&amp;#233;nale et de diab&amp;#232;te montrent un risque accru de maladie CV avant m&amp;#234;me le d&amp;#233;but de l'IRT, ce qui situe la population &amp;#224; risque &amp;#224; un niveau tr&amp;#232;s significatif d'environ 12-18 millions. </P> <P> Les principales organisations de sant&amp;#233; r&amp;#233;nale pr&amp;#233;conisent d'ores et d&amp;#233;j&amp;#224; que les patients qui contr&amp;#244;lent leur cholest&amp;#233;rol - par un r&amp;#233;gime alimentaire ou par des m&amp;#233;dicaments - ont davantage de chances de pr&amp;#233;server leur fonction r&amp;#233;nale r&amp;#233;siduelle.4 </P> <P> L'avantage des statines dans le traitement de l'IRT pourrait ne pas r&amp;#233;sulter uniquement de leurs propri&amp;#233;t&amp;#233;s hypolip&amp;#233;miantes. Des &amp;#233;tudes chez l'animal ont montr&amp;#233; que le traitement par une statine peut diminuer la prot&amp;#233;inurie et la glom&amp;#233;ruloscl&amp;#233;rose associ&amp;#233;es &amp;#224; l'insuffisance r&amp;#233;nale. D'autres effets incluent des r&amp;#233;ponses inflammatoires qui sont des composantes communes &amp;#224; de nombreuses formes d'atteinte r&amp;#233;nale progressive et peuvent contribuer &amp;#224; une maladie CV. 5,6,7 C'est pourquoi CHORUS examinera &amp;#233;galement si l'utilisation pr&amp;#233;coce de la c&amp;#233;rivastatine modifie ces processus inflammatoires ; un autre objectif secondaire important sera de v&amp;#233;rifier si la c&amp;#233;rivastatine peut r&amp;#233;duire les pertes des pontages art&amp;#233;rioveineux. </P> <P> CHORUS est la premi&amp;#232;re &amp;#233;tude d'efficacit&amp;#233; sur une statine men&amp;#233;e dans une large population de patients souffrant d'insuffisance r&amp;#233;nale terminale. Il s'agit d'une &amp;#233;tude cl&amp;#233; con&amp;#231;ue dans le but de montrer que le contr&amp;#244;le de la lipoprot&amp;#233;in&amp;#233;mie chez les patients nouvellement dialys&amp;#233;s peut r&amp;#233;duire la morbidit&amp;#233; et la mortalit&amp;#233; CV au bout de deux ans de traitement. L'&amp;#233;tude CHORUS sera men&amp;#233;e dans dix centres au Canada et au moins 30 centres aux Etats-Unis. Au moins 1000 patients nouvellement dialys&amp;#233;s participeront &amp;#224; l'&amp;#233;tude. Les crit&amp;#232;res-cibles primaires incluent l'infarctus du myocarde mortel, l'infarctus du myocarde non mortel, la mort cardiaque subite ou une proc&amp;#233;dure de revascularisation coronaire. </P> <P> Le Dr Frank Armstrong, chef de Product Development, Business Group Pharma, Bayer AG, d&amp;#233;clare : &amp;quot;Bayer s'est engag&amp;#233; &amp;#224; repousser les fronti&amp;#232;res de la m&amp;#233;decine cardiovasculaire et &amp;#224; offrir des options th&amp;#233;rapeutiques am&amp;#233;lior&amp;#233;es &amp;#224; une population plus large de patients. Nous croyons que CHORUS nous r&amp;#233;v&amp;#233;lera les avantages des effets additionnels obtenus gr&amp;#226;ce aux statines telles que la c&amp;#233;rivastatine et apportera aux m&amp;#233;decins le support clinique qui leur permettra d'aborder directement le probl&amp;#232;me du taux de survie des patients IRT.&amp;quot; </P> <P> R&amp;#233;f&amp;#233;rences </P> <P> 1. Tyroler HA. Nutrition and coronary artery disease epidemiology. Adv Exp Med Biol 1995; 369: 7 - 19 </P> <P> 2. Eckardt KU, Cardiovascular consequences of renal anaemia and erythropoietin therapy. Nephrol Dial Transplant 1999: 14 (5) 1317-23 </P> <P> 3. Herzog CA et al. New England Journal of Medicine 1998; 339: 799 - 805 </P> <P> 4. The National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases (NIDDK). The National Institutes of Health, U.S. Public Health Service. <A target="_blank" href="http://www.niddk.nih.gov/health/kidney/pubs/yourkids/index.htm">http://www.niddk.nih.gov/health/kidney/pubs/yourkids/index.htm</A> </P> <P> 5. Oda H and Keane WF Recent advances in statins and the kidney. Kidney International 1999: 56 (S71) 2-5. </P> <P> 6. Cooper ME et al. Role of hyperlipidemia in progressive renal disease: focus on diabetic nephropathy Kidney International 1999: 56 (S71) 31-6 </P> <P> 7. Omata M et al. Role of free radicals in the pathogenesis of lipid-induced glomerulosclerosis in rats. Kidney International 1999:55 (4) 1348-58 </P> </div>