La Coalition contre le commerce illicite (CAIT) souligne le rôle de la technologie pour lutter contre la contrefaçon et la contrebande

20 Mai, 2016, 07:00 BST de Coalition Against Illicit Trade (CAIT)

BRUXELLES, May 20, 2016 /PRNewswire/ --

La Coalition contre le commerce illicite (Coalition Against Illicit Trade, CAIT) publie aujourd'hui son livre blanc sur le rôle des nouvelles technologies pour combattre le commerce illicite et la contrefaçon. Le livre blanc plaide pour un cadre spécifique et des solutions technologiques pour assurer l'intégrité de la chaîne d'approvisionnement ainsi qu'un suivi et une traçabilité efficace des biens et des produits.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20160519/369709LOGO )

La CAIT est une alliance d'entreprises visant à protéger les propriétaires de marque en combattant le commerce de marchandises de contrebande et de contrefaçon - des produits pharmaceutiques jusqu'à la parfumerie . La coalition fonctionne comme un centre de partage des connaissances pour ceux qui développent des moyens innovants pour s'attaquer à ce délit mondial. La CAIT a été créée pour promouvoir une meilleure coopération entre toutes les parties affectées, pour partager les meilleures pratiques et discuter des solutions pratiques face au problème du commerce illicite.

Le livre blanc met en avant les différentes solutions disponibles pour lutter contre le commerce illicite et présente un ensemble de principes qui peuvent permettre aux marques et aux législateurs de formaliser ce qui peut être défini comme les pratiques les plus avancées du secteur.  Le livre blanc souligne la façon dont la numérisation est devenue un moteur déterminant derrière l'innovation des solutions développées et la capacité à combattre les criminels aux méthodes toujours plus sophistiquées. Les consommateurs ont maintenant pris l'habitude d'accéder aux informations en ligne, via leur smartphone, tandis que les propriétaires de marque exigent de pouvoir accéder aux indicateurs de performance en temps réel. Les nouveaux développements technologiques à travers de nombreux secteurs industriels font déjà de cela une réalité.

Dans le souci de refléter les intérêts généraux de ses membres, le document est indépendant de tout produit et propose des solutions applicables à une large gamme d'industries affectées, parmi lesquelles : les produits pharmaceutiques, les pièces automobiles, les produits de luxe, l'alcool, le tabac, les produits chimiques, les cosmétiques, les jouets, les pierres précieuses, les montres et les vêtements, pour n'en nommer que quelques-unes. En plus de nuire au chiffre d'affaires des propriétaires de marque, le commerce illicite finance des formes graves de crime organisé et coûte aux gouvernements du monde entier des milliards d'euros - des fonds qui pourraient sinon être utilisés pour construire des écoles, fournir des soins médicaux et réduire les impôts. Rien qu'en Europe, le coût  des marchandises issues du piratage et de la contrefaçon pour les gouvernements est estimé à plus de 85 milliards d'euros. La CAIT est déterminée à veiller à ce que l'innovation dans le secteur puisse prospérer et c'est ce qui a servi de base aux principes directeurs présentés dans le livre blanc. La CAIT souhaite voir l'adoption d'une méthodologie normative acceptée par tous avec la participation d'organismes indépendants et reconnus d'établissement de normes et de standards dans l'ensemble des industries affectées. En parallèle, chaque secteur d'industrie concerné doit être impliqué dans la définition des informations qui doivent être recueillies et stockées sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement et permettre l'accès à ces informations aux autorités compétentes.

Craig Stobie, Director Global Sector Management & Development chez Domino, et un des membres fondateurs de la CAIT, a déclaré :

« Le développement de ce livre blanc permet à la CAIT et à ses membres de clarifier par écrit les principes fondateurs qui permettront, nous en sommes convaincus, de répondre au problème mondial du commerce de contrebande et de contrefaçon et de mettre en avant les différentes solutions de suivi, de traçabilité et d'authentification disponibles.   

Nous ne croyons pas au « remède miracle » pour lutter contre ce problème au niveau mondial, étant donnés les différents défis rencontrés sur l'ensemble des industries et des régions géographiques, mais nous pensons qu'en proposant une méthodologie normative, nous pouvons cadrer le débat actuel pour nous assurer de mieux utiliser les technologies pour lutter contre les criminels. »   

E-mail : media@coalitionagainstillicittrade.org

Ou consultez

http://www.coalitionagainstillicittrade.org/


LA

SOURCE Coalition Against Illicit Trade (CAIT)