LA COMBINAISON D'UN BLOQUEUR AT1 AVEC UN INHIBITEUR DE l'ECA ENTRAÎNE UNE BAISSE CONSIDÉRABLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE CHEZ LES PATIENTS DIABÉTIQUES DE TYPE 2

02 Juin, 2000, 15:50 BST de AstraZeneca

<div> <UL> <LI>La double restriction du SRA provoque un effet r&amp;#233;noprotecteur potentiel plus puissant </LI></LI></UL> <P> Gothenburg - Selon les r&amp;#233;sultats de l'&amp;#233;tude CALM* devant &amp;#234;tre pr&amp;#233;sent&amp;#233;s aujourd'hui lors de la dixi&amp;#232;me conf&amp;#233;rence de la Soci&amp;#233;t&amp;#233; Europ&amp;#233;enne d'Hypertension Art&amp;#233;rielle, l'association du bloqueur AT1, Atacand&amp;reg; (candesartan cilexetil), et de l'inhibiteur de l'ECA, Zestril&amp;reg; (lisinopril), est un traitement plus efficace que la monoth&amp;#233;rapie de l'un ou de l'autre dans la r&amp;#233;duction de la pression art&amp;#233;rielle chez les patients hypertendus diab&amp;#233;tiques de type 2 souffrant de micro-albuminurie. </P> <P> L'&amp;#233;tude montre qu'Atacand&amp;reg; est aussi efficace que le r&amp;#233;f&amp;#233;rent en la mati&amp;#232;re, Zestril &amp;reg;inhibiteur de l'ECA, pour r&amp;#233;duire la pression art&amp;#233;rielle et la micro-albuminurie chez les patients hypertendus atteints de diab&amp;#232;te de type 2. En outre, la combinaison des deux traitements a &amp;#233;t&amp;#233; tr&amp;#232;s bien tol&amp;#233;r&amp;#233;e et a entra&amp;#238;n&amp;#233; une diminution de la pression art&amp;#233;rielle plus marqu&amp;#233;e par rapport &amp;#224; une monoth&amp;#233;rapie (p&amp;lt;0.001) ainsi qu'une tendance &amp;#224; r&amp;#233;duire davantage la micro-albuminurie. </P> <P> &amp;#171; La combinaison d'Atacand&amp;reg; et Zestril&amp;reg; fournit un avantage suppl&amp;#233;mentaire et m&amp;#233;dicalement appropri&amp;#233; dans la r&amp;#233;duction de la pression art&amp;#233;rielle, surtout pour cette cat&amp;#233;gorie de patients qui est connue pour &amp;#234;tre difficile &amp;#224; soigner &amp;#187; a d&amp;#233;clar&amp;#233; le professeur Carl Erik Mogensen, directeur de recherche de l'&amp;#233;tude CALM de l'h&amp;#244;pital universitaire d'Aarhus au Danemark. </P> <P> &amp;#171; Les m&amp;#233;decins ont besoin d'avoir le choix de traitements capables d'atteindre les nouveaux objectifs dans le domaine de la pression art&amp;#233;rielle, diminuant ainsi les taux &amp;#233;lev&amp;#233;s de d&amp;#233;c&amp;#232;s et d'infirmit&amp;#233; chez les diab&amp;#233;tiques. L'association de ces deux th&amp;#233;rapies fournit une option efficace et bien tol&amp;#233;r&amp;#233;e qui semble &amp;#233;galement prot&amp;#233;ger les reins &amp;#187; </P> <P> Les maladies cardio-vasculaires sont les principales causes de d&amp;#233;c&amp;#232;s et d'infirmit&amp;#233; chez les personnes atteintes de diab&amp;#232;te de type 2 dans les pays industrialis&amp;#233;s, et qui sont sujettes &amp;#224; un risque de 2 &amp;#224; 4 fois plus &amp;#233;lev&amp;#233; de maladies coronariennes que les personnes non diab&amp;#233;tiques. De r&amp;#233;centes &amp;#233;tudes importantes, telles les &amp;#233;tudes &amp;#171; UKPDS &amp;#187; et &amp;#171; HOT &amp;#187;, ont prouv&amp;#233; de fa&amp;#231;on d&amp;#233;cisive qu'une r&amp;#233;gulation stricte de la tension art&amp;#233;rielle r&amp;#233;duit le risque de d&amp;#233;c&amp;#232;s chez les diab&amp;#233;tiques, ainsi que les complications macro et micro vasculaires. Les directives de l'Office Mondiale de la Sant&amp;#233; et de la Soci&amp;#233;t&amp;#233; Internationale de l'Hypertension Art&amp;#233;rielle (World Health Organisation-International Society of Hypertension (WHO/ISH)) ainsi que l'Association Am&amp;#233;ricaine des Diab&amp;#233;tiques recommandent chez les diab&amp;#233;tiques de type 2, une tension art&amp;#233;rielle maintenue en dessous de 130/85 mm Hg, tandis que la F&amp;#233;d&amp;#233;ration Internationale des Diab&amp;#233;tiques pr&amp;#233;conise un objectif de 140/85 mm Hg. L'&amp;#233;tude HOT a d&amp;#233;montr&amp;#233; qu'un traitement combin&amp;#233; est souvent n&amp;#233;cessaire pour atteindre ces valeurs basses. </P> <P> Les inhibiteurs de l'ECA(IEC), comme Zestril&amp;reg; par exemple, sont largement consid&amp;#233;r&amp;#233;s comme &amp;#233;tant les antihypertenseurs de r&amp;#233;f&amp;#233;rence chez les diab&amp;#233;tiques, et preuve a &amp;#233;t&amp;#233; faite qu'ils aident &amp;#224; soigner et &amp;#224; emp&amp;#234;cher l'apparition de maladies r&amp;#233;nales. Toutefois, une inhibition plus complexe du syst&amp;#232;me r&amp;#233;nine-angiotensine (SRA) peut s'av&amp;#233;rer n&amp;#233;cessaire pour atteindre les nouveaux objectifs de pression art&amp;#233;rielle. Les inhibiteurs de l'ECA r&amp;#233;gulent le SRA au niveau de l'enzyme de l'ECA, (affectant &amp;#233;galement la bradykinine), alors qu'Atacand&amp;reg; pr&amp;#233;sente une inhibition plus s&amp;#233;lective agissant au niveau du r&amp;#233;cepteur de type 1 (AT1) et a &amp;#233;galement affich&amp;#233; des capacit&amp;#233;s potentielles de r&amp;#233;noprotection. </P> <P> &amp;#171; Ces r&amp;#233;sultats fournissent un argument de poids en faveur d'une double action d'inhibition du syst&amp;#232;me r&amp;#233;nine-angiotensine. Nous savons d&amp;#233;sormais qu'ajouter Atacand&amp;reg; &amp;#224; Zestril&amp;reg; est b&amp;#233;n&amp;#233;fique pour les diab&amp;#233;tiques. Cela offre aux m&amp;#233;decins un nouvel outil puissant &amp;#187; a annonc&amp;#233; le professeur Mogensen. </P> <P> L'&amp;#233;tude CALM a &amp;#233;t&amp;#233; effectu&amp;#233;e de fa&amp;#231;on multicentrique, al&amp;#233;atoire et en double-aveugle sur 199 patients diab&amp;#233;tiques de type 2 hypertendus (DBP 90-110 mmHg) et souffrant de micro-albuminurie. Les patients ont re&amp;#231;u de fa&amp;#231;on al&amp;#233;atoire soit Zestril&amp;reg; soit Atacand&amp;reg; pendant 12 semaines, puis soit la m&amp;#234;me monoth&amp;#233;rapie, soit la combinaison des deux agents durant 12 semaines suppl&amp;#233;mentaires. Apr&amp;#232;s 12 semaines de monoth&amp;#233;rapie, Atacand&amp;reg; et Zestril&amp;reg; ont tous deux diminu&amp;#233; de fa&amp;#231;on significative la pression art&amp;#233;rielle (Atacand: 12.4/9.5 mmHg p&amp;lt;0.001; Zestril:15.7/9.7mmHg, p&amp;lt;0.001) et le rapport albumine urinaire/cr&amp;#233;atinine (Atacand: - 30% p&amp;lt;0.001; Zestril: - 46% p&amp;lt;0.001) sans diff&amp;#233;rence notable entre les deux traitements. Durant le second stade de l'&amp;#233;tude, la pression art&amp;#233;rielle n'a pas baiss&amp;#233; davantage avec la monoth&amp;#233;rapie, mais les valeurs ont encore diminu&amp;#233; avec le traitement combin&amp;#233; par rapport &amp;#224; la monoth&amp;#233;rapie (10.6/6.0mmHg, p&amp;lt;0.001). Les deux m&amp;#233;dicaments ainsi que le traitement combin&amp;#233; ont &amp;#233;t&amp;#233; bien tol&amp;#233;r&amp;#233;s et aucune diff&amp;#233;rence dans les effets secondaires n'a &amp;#233;t&amp;#233; not&amp;#233;e parmi les trois groupes trait&amp;#233;s. </P> <P> Atacand&amp;reg; et Zestril&amp;reg; sont d&amp;#233;velopp&amp;#233;s et commercialis&amp;#233;s par AstraZeneca. Atacand&amp;reg; est fabriqu&amp;#233; sous licence de Takeda Chemical Industries. AstraZeneca est une importante soci&amp;#233;t&amp;#233; internationale de l'industrie pharmaceutique engag&amp;#233;e dans la recherche, le d&amp;#233;veloppement, la production et la commercialisation de produits pharmaceutiques &amp;#233;thiques (d&amp;#233;livr&amp;#233;s sur ordonnance)et la prestation de services de soins. AstraZeneca est parmi les cinq premi&amp;#232;res soci&amp;#233;t&amp;#233;s pharmaceutiques internationales avec un chiffre d'affaires de 15 milliards de dollars et une place de leader pour la vente des produits dans les domaines suivants ; appareil cardiovasculaire, gastro-ent&amp;#233;rologie, oncologie, anesth&amp;#233;sie y compris gestion de la douleur, syst&amp;#232;me nerveux central et syst&amp;#232;me respiratoire. </P> <P> *Candesartan And Lisinopril Microalbuminuria Study </P> </div> <div> <UL> <LI>La double restriction du SRA provoque un effet r&amp;#233;noprotecteur potentiel plus puissant </LI></LI></UL> <P> Gothenburg - Selon les r&amp;#233;sultats de l'&amp;#233;tude CALM* devant &amp;#234;tre pr&amp;#233;sent&amp;#233;s aujourd'hui lors de la dixi&amp;#232;me conf&amp;#233;rence de la Soci&amp;#233;t&amp;#233; Europ&amp;#233;enne d'Hypertension Art&amp;#233;rielle, l'association du bloqueur AT1, Atacand&amp;reg; (candesartan cilexetil), et de l'inhibiteur de l'ECA, Zestril&amp;reg; (lisinopril), est un traitement plus efficace que la monoth&amp;#233;rapie de l'un ou de l'autre dans la r&amp;#233;duction de la pression art&amp;#233;rielle chez les patients hypertendus diab&amp;#233;tiques de type 2 souffrant de micro-albuminurie. </P> <P> L'&amp;#233;tude montre qu'Atacand&amp;reg; est aussi efficace que le r&amp;#233;f&amp;#233;rent en la mati&amp;#232;re, Zestril &amp;reg;inhibiteur de l'ECA, pour r&amp;#233;duire la pression art&amp;#233;rielle et la micro-albuminurie chez les patients hypertendus atteints de diab&amp;#232;te de type 2. En outre, la combinaison des deux traitements a &amp;#233;t&amp;#233; tr&amp;#232;s bien tol&amp;#233;r&amp;#233;e et a entra&amp;#238;n&amp;#233; une diminution de la pression art&amp;#233;rielle plus marqu&amp;#233;e par rapport &amp;#224; une monoth&amp;#233;rapie (p&amp;lt;0.001) ainsi qu'une tendance &amp;#224; r&amp;#233;duire davantage la micro-albuminurie. </P> <P> &amp;#171; La combinaison d'Atacand&amp;reg; et Zestril&amp;reg; fournit un avantage suppl&amp;#233;mentaire et m&amp;#233;dicalement appropri&amp;#233; dans la r&amp;#233;duction de la pression art&amp;#233;rielle, surtout pour cette cat&amp;#233;gorie de patients qui est connue pour &amp;#234;tre difficile &amp;#224; soigner &amp;#187; a d&amp;#233;clar&amp;#233; le professeur Carl Erik Mogensen, directeur de recherche de l'&amp;#233;tude CALM de l'h&amp;#244;pital universitaire d'Aarhus au Danemark. </P> <P> &amp;#171; Les m&amp;#233;decins ont besoin d'avoir le choix de traitements capables d'atteindre les nouveaux objectifs dans le domaine de la pression art&amp;#233;rielle, diminuant ainsi les taux &amp;#233;lev&amp;#233;s de d&amp;#233;c&amp;#232;s et d'infirmit&amp;#233; chez les diab&amp;#233;tiques. L'association de ces deux th&amp;#233;rapies fournit une option efficace et bien tol&amp;#233;r&amp;#233;e qui semble &amp;#233;galement prot&amp;#233;ger les reins &amp;#187; </P> <P> Les maladies cardio-vasculaires sont les principales causes de d&amp;#233;c&amp;#232;s et d'infirmit&amp;#233; chez les personnes atteintes de diab&amp;#232;te de type 2 dans les pays industrialis&amp;#233;s, et qui sont sujettes &amp;#224; un risque de 2 &amp;#224; 4 fois plus &amp;#233;lev&amp;#233; de maladies coronariennes que les personnes non diab&amp;#233;tiques. De r&amp;#233;centes &amp;#233;tudes importantes, telles les &amp;#233;tudes &amp;#171; UKPDS &amp;#187; et &amp;#171; HOT &amp;#187;, ont prouv&amp;#233; de fa&amp;#231;on d&amp;#233;cisive qu'une r&amp;#233;gulation stricte de la tension art&amp;#233;rielle r&amp;#233;duit le risque de d&amp;#233;c&amp;#232;s chez les diab&amp;#233;tiques, ainsi que les complications macro et micro vasculaires. Les directives de l'Office Mondiale de la Sant&amp;#233; et de la Soci&amp;#233;t&amp;#233; Internationale de l'Hypertension Art&amp;#233;rielle (World Health Organisation-International Society of Hypertension (WHO/ISH)) ainsi que l'Association Am&amp;#233;ricaine des Diab&amp;#233;tiques recommandent chez les diab&amp;#233;tiques de type 2, une tension art&amp;#233;rielle maintenue en dessous de 130/85 mm Hg, tandis que la F&amp;#233;d&amp;#233;ration Internationale des Diab&amp;#233;tiques pr&amp;#233;conise un objectif de 140/85 mm Hg. L'&amp;#233;tude HOT a d&amp;#233;montr&amp;#233; qu'un traitement combin&amp;#233; est souvent n&amp;#233;cessaire pour atteindre ces valeurs basses. </P> <P> Les inhibiteurs de l'ECA(IEC), comme Zestril&amp;reg; par exemple, sont largement consid&amp;#233;r&amp;#233;s comme &amp;#233;tant les antihypertenseurs de r&amp;#233;f&amp;#233;rence chez les diab&amp;#233;tiques, et preuve a &amp;#233;t&amp;#233; faite qu'ils aident &amp;#224; soigner et &amp;#224; emp&amp;#234;cher l'apparition de maladies r&amp;#233;nales. Toutefois, une inhibition plus complexe du syst&amp;#232;me r&amp;#233;nine-angiotensine (SRA) peut s'av&amp;#233;rer n&amp;#233;cessaire pour atteindre les nouveaux objectifs de pression art&amp;#233;rielle. Les inhibiteurs de l'ECA r&amp;#233;gulent le SRA au niveau de l'enzyme de l'ECA, (affectant &amp;#233;galement la bradykinine), alors qu'Atacand&amp;reg; pr&amp;#233;sente une inhibition plus s&amp;#233;lective agissant au niveau du r&amp;#233;cepteur de type 1 (AT1) et a &amp;#233;galement affich&amp;#233; des capacit&amp;#233;s potentielles de r&amp;#233;noprotection. </P> <P> &amp;#171; Ces r&amp;#233;sultats fournissent un argument de poids en faveur d'une double action d'inhibition du syst&amp;#232;me r&amp;#233;nine-angiotensine. Nous savons d&amp;#233;sormais qu'ajouter Atacand&amp;reg; &amp;#224; Zestril&amp;reg; est b&amp;#233;n&amp;#233;fique pour les diab&amp;#233;tiques. Cela offre aux m&amp;#233;decins un nouvel outil puissant &amp;#187; a annonc&amp;#233; le professeur Mogensen. </P> <P> L'&amp;#233;tude CALM a &amp;#233;t&amp;#233; effectu&amp;#233;e de fa&amp;#231;on multicentrique, al&amp;#233;atoire et en double-aveugle sur 199 patients diab&amp;#233;tiques de type 2 hypertendus (DBP 90-110 mmHg) et souffrant de micro-albuminurie. Les patients ont re&amp;#231;u de fa&amp;#231;on al&amp;#233;atoire soit Zestril&amp;reg; soit Atacand&amp;reg; pendant 12 semaines, puis soit la m&amp;#234;me monoth&amp;#233;rapie, soit la combinaison des deux agents durant 12 semaines suppl&amp;#233;mentaires. Apr&amp;#232;s 12 semaines de monoth&amp;#233;rapie, Atacand&amp;reg; et Zestril&amp;reg; ont tous deux diminu&amp;#233; de fa&amp;#231;on significative la pression art&amp;#233;rielle (Atacand: 12.4/9.5 mmHg p&amp;lt;0.001; Zestril:15.7/9.7mmHg, p&amp;lt;0.001) et le rapport albumine urinaire/cr&amp;#233;atinine (Atacand: - 30% p&amp;lt;0.001; Zestril: - 46% p&amp;lt;0.001) sans diff&amp;#233;rence notable entre les deux traitements. Durant le second stade de l'&amp;#233;tude, la pression art&amp;#233;rielle n'a pas baiss&amp;#233; davantage avec la monoth&amp;#233;rapie, mais les valeurs ont encore diminu&amp;#233; avec le traitement combin&amp;#233; par rapport &amp;#224; la monoth&amp;#233;rapie (10.6/6.0mmHg, p&amp;lt;0.001). Les deux m&amp;#233;dicaments ainsi que le traitement combin&amp;#233; ont &amp;#233;t&amp;#233; bien tol&amp;#233;r&amp;#233;s et aucune diff&amp;#233;rence dans les effets secondaires n'a &amp;#233;t&amp;#233; not&amp;#233;e parmi les trois groupes trait&amp;#233;s. </P> <P> Atacand&amp;reg; et Zestril&amp;reg; sont d&amp;#233;velopp&amp;#233;s et commercialis&amp;#233;s par AstraZeneca. Atacand&amp;reg; est fabriqu&amp;#233; sous licence de Takeda Chemical Industries. AstraZeneca est une importante soci&amp;#233;t&amp;#233; internationale de l'industrie pharmaceutique engag&amp;#233;e dans la recherche, le d&amp;#233;veloppement, la production et la commercialisation de produits pharmaceutiques &amp;#233;thiques (d&amp;#233;livr&amp;#233;s sur ordonnance)et la prestation de services de soins. AstraZeneca est parmi les cinq premi&amp;#232;res soci&amp;#233;t&amp;#233;s pharmaceutiques internationales avec un chiffre d'affaires de 15 milliards de dollars et une place de leader pour la vente des produits dans les domaines suivants ; appareil cardiovasculaire, gastro-ent&amp;#233;rologie, oncologie, anesth&amp;#233;sie y compris gestion de la douleur, syst&amp;#232;me nerveux central et syst&amp;#232;me respiratoire. </P> <P> *Candesartan And Lisinopril Microalbuminuria Study </P> </div>