La Commission européenne révise le programme concernant les allergènes de parfumerie

21 Décembre , 2014, 12:27 GMT de IFRA

BRUXELLES, December 21, 2014 /PRNewswire/ --

 

Le deuxième examen annuel du projet IDEA (Dialogue international pour l'évaluation des allergènes) s'est tenu le 17 décembre à Luxembourg et a été effectué par la DG SANCO (Direction générale de la santé C).

Le projet IDEA constitue un effort pluripartite visant à fournir un cadre transparent et reconnu d'évaluation des sensibilisants utilisés en parfumerie à l'échelle mondiale.  C'est une occasion unique d'établir des partenariats entre des experts du secteur et des universitaires réputés pour une meilleure évaluation des risques que comportent les ingrédients de parfumerie identifiés comme allergènes, tout en assurant une meilleure protection des consommateurs.

L'IDEA consiste en une série d'ateliers, six à ce jour, en présence de scientifiques de renommée internationale pour parvenir à un consensus sur l'amélioration des méthodologies actuelles.  Les recommandations qui émanent de ces ateliers font par la suite l'objet d'un suivi par le biais de groupes de travail et de projets de recherche.  L'IDEA est un projet de longue haleine soumis chaque année à une révision annuelle dans le but de surveiller et valider les progrès enregistrés, en plus de mettre à jour le programme et ses priorités.

Après deux ans d'activité, nous sommes optimistes quant au rôle d'IDEA comme plateforme transparente qui facilite la communication, réunit les divers points de vue de tous les acteurs, promeut la compréhension mutuelle et élabore collectivement les mesures à prendre à l'avenir », a expliqué le président de l'IFRA (l'Association internationale des parfums), Pierre Sivac.

« Ce projet exige un travail soutenu des toutes les parties impliquées, à savoir les communautés scientifique et médicale élargies, les experts du secteur et la petite équipe dévouée de l'IFRA », a déclaré le professeur Jim Bridges, président du groupe de supervision d'IDEA. « Nous sommes confiants en ce dialogue et estimons qu'ensemble nous saurons établir des approches de la gestion des risques mondialement acceptables concernant toutes les substances soupçonnées d'être des sensibilisants cutanés. »

Le représentant des services de la Commission européenne a indiqué :  « Le projet IDEA constitue une excellente occasion concernant le contenu, à savoir l'allergie de contact, et le processus effectué.  Les services de la Commission saluent les efforts déployés afin de mieux décrire, définir et comprendre l'allergie de contact dans le cadre des produits de consommation, particulièrement des produits cosmétiques.  Le fait de travailler sur une plateforme commune instaure la confiance et renforce la volonté des acteurs de progresser de manière constructive. »

Pour des détails sur le projet IDEA et les résultats des ateliers des deux premières années, veuillez visiter le site dédié sur :  http://www.ideaproject.info ou le site Web du Comité scientifique de la Commission européenne à la page :  http://ec.europa.eu/health/scientific_committees/events/ev_20141217_en.htm

 


LA

SOURCE IFRA