La cour de justice de l'Ukraine ajourne le procès de Mme Timochenko pour raisons médicales

11 Juillet, 2012, 14:46 BST de Protagoras

KIEV, Ukraine, 11 juillet 2012 /PRNewswire/ -- La dernière instance du procès contre l'ancien Premier ministre Ioulia Timochenko a été ajournée pour raisons médicales, lui octroyant la possibilité de suivre un traitement continu avec des médecins allemands.

Mme Timochenko a reçu un traitement au Central Clinical Hospital No 5 à Kharkiv pour ce que son équipe juridique a nommé « de nombreux problèmes de santé », parmi lesquels des problèmes de dos.

Elle aurait dû se présenter devant la cour le mardi 10 juillet, mais son équipe juridique a demandé un ajournement cette semaine sur la base des recommandations de ses médecins.

La cour a donné son accord et a ajourné le procès au 23 juillet.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré : « C'est une décision du tribunal qui a accordé des mesures spéciales pour le bien-être de Mme Ioulia Timochenko ».

« Lorsqu'elle a d'abord demandé à être soignée en dehors de la prison, cela lui a été octroyé ».

« Lorsqu'elle a demandé des médecins allemands indépendants, la requête a également été accordée ».

« Ces gestes sont probablement la raison pour laquelle la Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH) a convenu le mois dernier qu'elle reçoit "un traitement médical adéquat dans une institution appropriée" »

À part des plaintes pour des problèmes de dos, Mme Timochenko s'est engagée cette année dans une grève de la faim et souffre de contusions lorsqu'elle s'est débattue lors du transfèrement entre la prison et l'hôpital situé en dehors de la prison.

La CEDH examinera toutes ces questions avant de rendre une décision sur l'adéquation de son traitement médical.

Elle reste actuellement à l'hôpital où elle reçoit des soins permanents, dont un accès à un traitement chiropratique régulier. Mme Timochenko a précédemment reçu des massages par sa masseuse personnelle qui a apporté sa propre table de massage en prison pour soulager les douleurs dorsales de Mme Timochenko.

Au mois d'octobre de l'année dernière, Mme Timochenko a été condamnée à sept ans de prison pour avoir outrepassé son autorité en tant que Premier ministre lors de la signature d'un contrat de gaz avec la Russie qui continue à faire que les Ukrainiens payent pratiquement le double de l'Allemagne pour leurs besoins énergétiques.

Dans le procès actuellement devant la cour, Mme Timochenko fait face à des accusations qui comprennent l'organisation de l'appropriation de fonds publics par le biais d'abus de pouvoir et faux.

Le procès se rapporte à son précédent rôle avec United Energy Systems Ukraine (UESU) qui détenait le monopole de la fourniture de gaz à la fin des années 90.

LA

SOURCE Protagoras