La Cour suprême de l'État de New York approuve la première répartition provisoire en argent de 167 millions $ aux investisseurs de l'ancien Ariel Fund Limited géré par J. Ezra Merkin; la répartition est faite par Bart M. Schwartz, en tant que séquestre, avant la clôture de l'année 2010

05 Janvier, 2011, 07:30 GMT de Bart M. Schwartz

NEW YORK, January 5, 2011 /PRNewswire/ --

Le juge Richard B. Lowe, III, de la Cour suprême de l'État de New York à Manhattan, a accueilli la requête de Bart M. Schwartz, en tant que séquestre pour Ariel Fund Limited - un fonds d'investissement privé anciennement géré par J. Ezra Merkin, qui est soupçonné d'avoir secrètement investi plus d'un quart des actifs auprès de Bernard L. Madoff Investment Securities - pour distribuer 167 millions $ de produit d'investissement en argent aux investisseurs qui ont enregistré des pertes à cause de ce fonds. Les paiements ont été envoyés à tous les investisseurs du fonds pour une livraison avant la fin de l'exercice de 2010 (à l'exception de M. Merkin et ses associés, dont les paiements, en vertu de leurs avoirs investis dans le fonds, ont été retenu par le séquestre dans l'attente du règlement des poursuites contre M. Merkin, y compris, entre autres, des poursuites intentées par le procureur général de New York, et par le séquestre lui-même). M. Schwartz a été nommé séquestre par le juge Lowe à la suite de l'action en justice d'Andrew Cuomo, alors procureur général.

Lorsqu'on lui a demandé de commenter la première répartition provisoire, M. Schwartz a déclaré : << Je suis très heureux de la décision du juge Lowe de nous permettre de faire une première répartition provisoire d'argent aux investisseurs floués, et je suis ravi que nous ayons été en mesure de livrer les paiements avant la fin de l'exercice 2010. Il s'agit d'une affaire complexe, qui a demandé une surveillance et une direction considérable de la part du juge Lowe et du conseiller-maître spécial nommé par la Cour, Leslie Treff, afin de protéger les intérêts de toutes les parties tout en aidant les investisseurs lésés. >> M. Schwartz a poursuivi en affirmant : << Nous continuerons nos efforts pour maximiser le rendement global pour les investisseurs, notamment grâce à une liquidation prudente, et qui préservera la valeur, des quelques 500 millions $ du fonds en valeur estimée des actifs restants, mais aussi grâce à la poursuite de recouvrements supplémentaires auprès de parties coupables. En effectuant cette première répartition provisoire aux investisseurs, nous nous sommes assurés de conserver assez de moyens pour couvrir tous les besoins opérationnels du fonds dans l'avenir, ainsi que toute dette potentielle raisonnablement prévisible envers les créanciers. >>

En ce qui concerne la possibilité et le moment de futures répartitions provisoires aux investisseurs, M. Schwartz a affirmé : << Nous faisons des progrès notables dans nos efforts d'acquisition de valeur, et nous avons bon espoir que nous soyons en mesure de faire d'autres répartitions provisoires en argent aux investisseurs du fonds pendant le deuxième ou le troisième trimestre de 2011. >>

À propos du cadre légal entourant la première répartition provisoire, le conseiller du séquestre, James C. McCarroll de Reed Smith LLP, a déclaré : << Nous sommes heureux d'avoir pu jouer un rôle dans l'atteinte de ce but préliminaire très positif pour les investisseurs du fonds. La répartition d'argent à des investisseurs d'un fonds établi dans les Îles Caïmans, par l'entremise d'un mandat de séquestre de la Cour de l'État de New York, et avec plusieurs poursuites de créanciers présumés en attente, a nécessité une analyse et une organisation minutieuse du plan de répartition. Nous sommes impatients d'avoir la chance de participer de nouveau à des répartitions aux investisseurs, à mesure que les procédures d'investissement et de réclamation deviennent disponibles. >>

La poursuite se nomme : Les citoyens de l'État de New York c. J. Ezra Merkin, et autres. (Index No. 450879/2009).

LA

SOURCE Bart M. Schwartz