La crise qui sévit dans la zone euro ralentit la hausse des prix hôteliers à l'échelle mondiale

05 Mars, 2013, 05:00 GMT de Hotels.com

LONDON, March 5, 2013 /PRNewswire/ --

Une hausse de la flottabilité entraîne une augmentation annuelle à hauteur de 3 %, mais la croissance s'est vue freinée par la paralysie des prix européens, d'après le dernier indice des prix des hôtels de Hotels.com.

Le prix moyen d'une chambre d'hôtel dans le monde a augmenté d'environ 3 % en 2012, par rapport à l'année précédente, selon le dernier indice des prix des hôtels (IPH) de Hotels.com. Le taux d'augmentation s'avère modéré, si comparé à la hausse de 4 % enregistrée en 2011, les problèmes qui affectent la zone euro ayant tiré à la baisse la moyenne globale et ralenti la croissance, pendant le deuxième semestre de l'année.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20120628/540164 )

Pour consulter la version multimédia de ce communiqué de presse, veuillez cliquer sur le lien suivant :

http://www.multivu.com/mnr/58707-eurozone-crisis-slows-hotel-price-growth  

Trois régions se sont démarquées, par rapport au reste du monde.  Les Caraïbes ont enregistré une augmentation de 6 %, l'Amérique du Nord a connu un de ses résultats les plus performants de ces dernières années, avec une augmentation de 5 %, et le Pacifique, quant à lui, a affiché une hausse de 4 %, ces trois régions ayant dépassé ainsi les chiffres globaux.  L'Asie a enregistré une augmentation de 2 % et l'Amérique latine de 1 %, alors que l'Europe et la région du Moyen-Orient ont connu une légère chute.

Lancé en 2004, l'IPH analyse les prix réellement payés par les consommateurs pour les chambres d'hôtel qu'ils ont occupées partout dans le monde.  L'indice pour 2012 se situe à 107, c'est-à-dire, à dix points en moins que celui de 2007, qui avait été le plus élevé (117 points) et devant, de justesse, l'indice de 2005 (106 points).

David Roche, président du Global Lodging Group, chez Expedia, Inc., a déclaré : « Les hôteliers européens ne sont pas épargnés par les problèmes économiques qui sévissent dans la région, et ils ne sont pas parvenus à tenir l'allure d'un marché mondial en cours de reprise en 2012. S'il est vrai que les prix ont augmenté, à l'échelle mondiale, il n'en demeure pas moins que les séjours hôteliers apportent aux consommateurs une haute valeur ajoutée, avec des prix toujours inférieurs aux niveaux les plus hauts d'il y a cinq ans ».

L'impact de la crise de la zone euro ne s'est pas limité aux prix sur le seul territoire européen, mais a également grandement affecté la région, dans la mesure où l'insécurité financière a découragé les projets de voyages.

Dans les Caraïbes, la tendance croissante vers les séjours tout compris a fait augmenter le prix moyen payé par les voyageurs. Aux Etats-Unis, l'influx des touristes internationaux s'est fait ressentir en 2012, de sorte que les hôtels ont moins éprouvé le besoin de pratiquer des prix réduits.  Dans le Pacifique, le boom minier de l'Australie et la force du dollar australien ont continué d'entraîner l'application de prix hôteliers élevés, mais ont affecté de manière négative la fréquentation dans certaines destinations de vacances dépendantes de la demande interne. L'Amérique latine a connu une période de hausse permanente des prix réglés par les clients, au cours de ces dernières années, en raison, principalement, de l'essor des économies de deux marchés, à savoir, le brésilien et le mexicain.

En Asie, toute une série d'évènements a entraîné une fluctuation des prix à l'échelle de l'ensemble de la région, dont notamment la pression à la baisse des prix en Inde, à cause de la chute brutale de la roupie, les variations dans la demande en matière de tourisme en raison de la situation politique sensible dans les îles de la mer de Chine orientale, et la diminution des prix provoquée par le tremblement de terre, le tsunami et la catastrophe nucléaire de 2011 au Japon, ou encore les inondations en Thaïlande. L'augmentation continuelle du nombre de touristes chinois à l'international a contribué à remplir les chambres d'hôtels, ainsi qu'à l'expansion des transporteurs low cost, tout en dynamisant l'offre en termes de voyages.

« On s'atend à ce que le tourisme international remonte à nouveau en 2013 », a déclaré David Roche. « L'industrie de l'hébergement touristique se concentre à présent, pour la plupart, sur les régions de l'Est, dans lesquelles le taux d'augmentation enregistré est le plus élevé, et où les nouvelles infrastructures contribuent à encourager les voyages.  La région Asie/Pacifique a construit deux fois plus de chambres d'hôtel que l'Europe en 2012, et représentera 40 % des nouvelles constructions neuves en 2013. Dans cette région, les prix augmentent, tout en proposant toujours une valeur ajoutée considérable aux touristes, puisque certains des prix les moins élevés du monde y sont pratiqués ».

Pour consulter une copie de la version intégrale de l'IPH concernant le Royaume-Uni, rendez-vous sur le site Internet suivant : http://gb.hotels.com/hotel-price-index/ 

Pour visionner un enregistrement vidéo d'un entretien avec David Roche, de Hotels.com, rendez-vous à l'adresse Internet suivante :

http://www.multivu.com/mnr/58707-eurozone-crisis-slows-hotel-price-growth  

À propos de Hotels.com

Hotels.com est un site Internet de premier orde consacré à l'hébergement en ligne, qui présente quasiment 200 000 établissements situés dans le monde entier, allant des chaînes internationales et des complexes tout compris aux meilleures adresses locales et aux gîtes et chambres d'hôtes, ainsi que toutes les informations nécessaires pour réserver un séjour idéal.  La réservation est possible en ligne ou en appelant l'un des centres d'appel multilingues. Il est possible, également, de télécharger des applications spéciales pour téléphone mobile ou tablette, afin d'accéder à plus de 20 000 offres de dernière minute et effectuer sa réservation.  Grâce à son programme de fidélité (le meilleur du secteur) Welcome Rewards, ses clients peuvent bénéficier d'une nuit gratuite pour chaque séjour de 10 nuits, dans plus de 85 000 hôtels (conformément aux conditions générales du programme Welcome Rewards, telles que publiées sur le site Internet http://www.hotels.com.

Video: http://www.multivu.com/mnr/58707-eurozone-crisis-slows-hotel-price-growth

LA

SOURCE Hotels.com