La FDA des États-Unis approuve l'utilisation du XTANDI® (enzalutamide) en capsules pour le traitement du cancer métastatique de la prostate résistant à la castration

12 Septembre, 2014, 20:11 BST de Astellas Pharma Inc.

$codeDebug.log("output array of get country targets countryT

SAN FRANCISCO et TOKYO, September 12, 2014 /PRNewswire/ --

Cette approbation repose sur une amélioration globale de la survie, un retard de progression radiographique et un profil avantage-risque globalement positif 

Medivation, Inc. (Nasdaq : MDVN) et Astellas Pharma Inc. (Tokyo : 4503) ont annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé l'utilisation du XTANDI® (enzalutamide) en capsules comme nouvelle indication de traitement du cancer métastatique de la prostate résistant à la castration (CPRC). Cette nouvelle utilisation approuvée fait suite à une évaluation prioritaire de la demande d'indication supplémentaire (sNDA) basée sur les résultats de l'étude de phase 3 PREVAIL.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20140522/689211 )

La FDA avait initialement approuvé XTANDI, un inhibiteur des récepteurs aux androgènes administré par voie orale une fois par jour, en août 2012 pour traiter les patients atteints d'un CPRC métastatique ayant précédemment suivi une chimiothérapie à base de docétaxel. La nouvelle indication permet l'utilisation du XTANDI chez les hommes souffrant d'un CPRC métastatique qui n'ont pas reçu de chimiothérapie. Le CPRC métastatique est un cancer qui s'est développé au-delà de la glande prostatique et s'est disséminé malgré un traitement visant à réduire la sécrétion de testostérone (par une hormone libératrice de gonadotrophine (GnRH) ou par l'ablation des testicules).  

« L'évaluation prioritaire et l'approbation de cette nouvelle indication d'utilisation de XTANDI par la FDA va permettre aux patients atteints d'un cancer métastatique de la prostate résistant à la castration de bénéficier d'un traitement important à tous les stades de leur maladie », a déclaré Sef Kurstjens, docteur en médecine, titulaire d'un doctorat, directeur médical d'Astellas Pharma Inc. et président d'Astellas Pharma Global Development, Inc.  « Nous sommes heureux que ces patients puissent désormais recourir à XTANDI pour se soigner. »

« L'ensemble de l'équipe Medivation tient à remercier les praticiens et patients ayant participé à l'essai clinique PREVAIL qui a abouti, à l'approbation de ce jour », a déclaré David Hung, docteur en médecine, fondateur et président-directeur général de Medivation, Inc. « En tant que société désireuse de mettre au point rapidement de nouveaux traitements pour soigner des maladies graves, nous sommes ravis que l'usage de XTANDI ait été approuvé pour cette population de patients importante. »

Au cours de l'étude PREVAIL de phase 3, une amélioration statistiquement significative de la survie globale, une réduction du risque de décès et un retard de progression radiographique ont été observés chez les hommes traités par XTANDI et GnRH, par rapport au groupe placebo.    

  • XTANDI a réduit de façon significative le risque de progression radiographique ou de décès de 83 % par rapport au placebo (RR = 0,17 ; p < 0,0001).
  • XTANDI a réduit de façon significative le risque de décès de 29 % (RR = 0,71 ; p < 0,0001), par rapport au placebo.  

Les patients traités par XTANDI ont également bénéficié d'un début de chimiothérapie retardé et d'un délai prolongé jusqu'à la survenue du premier événement squelettique, par rapport au placebo.

Le profil de sécurité de XTANDI a été mis à jour pour tenir compte des données issues des essais de phase 3 PREVAIL et AFFIRM.

  • Des convulsions ont été observées chez 0,9 % des patients précédemment traités par docétaxel ayant reçu du XTANDI et chez 0,1 % des patients n'ayant pas été traités par chimiothérapie.  
  • Les manifestations indésirables les plus courantes (≥ 10%) le plus souvent signalées (≥ 2% par rapport au placebo) au cours du traitement par XTANDI lors des deux études cliniques randomisées étaient les suivantes : fatigue ou asthénie, mal de dos, perte d'appétit, constipation, arthralgie, diarrhée, bouffées de chaleur, infections des voies respiratoires supérieures, œdèmes périphériques, dyspnée, douleurs musculosquelettiques, pertes de poids, céphalées, hypertension et vertiges.

« L'enzalutamide a été étudié et approuvé pour le traitement des patients atteints d'un cancer de la prostate métastatique résistant à un traitement hormonal de première intention, également appelé cancer de la prostate résistant à la castration. Dans ce contexte, il a été démontré que l'enzalutamide prolonge la survie globale et retarde de façon significative la progression du cancer de la prostate », a indiqué Tomasz M. Beer, docteur en médecine, membre de l'Ordre des médecins américain (F.A.C.P.), co-investigateur principal de l'étude PREVAIL, directeur adjoint du Knight Cancer Institute et professeur de médecine à l'Oregon Health & Science University. « De plus, lors de l'étude PREVAIL, le délai médian avant instauration d'une chimiothérapie a été retardé de 17 mois chez les patients traités par enzalutamide par rapport au placebo, soit une durée significative de contrôle de la maladie sans nécessité de recourir à une chimiothérapie. »

L'examen de la demande de modification de la demande d'autorisation de mise sur le marché en Europe, compte tenu des résultats de l'étude PREVAIL, a été validé le 24 avril 2014 par l'Agence européenne des médicaments.

L'approbation de cette nouvelle indication de XTANDI va entraîner le versement échelonné de 90 millions de dollars à Medivation en vertu d'un accord de collaboration conclu avec Astellas.

Remarques à l'attention des rédacteurs :  

Mécanismes d'action de l'enzalutamide  

L'enzalutamide est un inhibiteur des récepteurs androgènes qui exerce ses effets sur les trois étapes de la voie de signalisation des récepteurs androgènes.

À propos des capsules XTANDI® (enzalutamide)  

XTANDI (enzalutamide) a été approuvé par la FDA le 10 septembre 2014 pour le traitement des patients atteints d'un CPRC métastatique.

Informations importantes relatives à la sécurité  

Contre-indications : Lorsqu'elles sont administrées à des femmes enceintes, les capsules de XTANDI (enzalutamide) peuvent être nocives pour le fœtus compte tenu du mécanisme d'action du médicament et des résultats obtenus chez les animaux. XTANDI ne doit pas être utilisé chez la femme. XTANDI est contre-indiqué chez les femmes enceintes ou susceptibles de l'être.

Mises en garde et précautions : Lors de la 1ère étude menée auprès de patients atteints d'un cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) métastatique précédemment traités par docétaxel, des cas de convulsions ont été rapportés chez 0,9 % des patients traités par XTANDI contre 0 % pour le placebo. Lors de la 2e étude menée auprès de patients atteints d'un CPRC métastatique n'ayant pas été traités par chimiothérapie, des cas de convulsions ont été rapportés chez 0,1 % des patients traités par XTANDI et 0,1 % des patients recevant le placebo. Les patients victimes de convulsions ont été définitivement exclus du traitement et l'ensemble des problèmes de convulsion résolus. Aucun essai de réadministration de XTANDI à des patients victimes de convulsions n'a été mené dans le cadre d'une étude clinique et rares sont les retours liés à des patients ayant des facteurs les prédisposant à des convulsions. L'utilisation concomitante de médicaments susceptibles de réduire le seuil a été exclue lors de la 1ère étude mais autorisée lors de la 2e. Compte tenu du risque de convulsions associé à l'utilisation de XTANDI, les patients doivent être informés des risques qu'ils encourent s'ils se livrent à des activités lors desquelles ils peuvent se blesser ou blesser gravement un tiers en cas de perte de connaissance brutale. Le traitement par XTANDI doit être définitivement arrêté chez les patients développant des convulsions en cours de traitement.

Effets indésirables : Les manifestations indésirables les plus courantes (≥ 10%) le plus souvent associées à un traitement par XTANDI  (≥ 2 % par rapport au placebo) au cours des deux études cliniques randomisées étaient les suivantes : fatigue ou asthénie, mal de dos, perte d'appétit, constipation, arthralgie, diarrhée, bouffées de chaleur, infections des voies respiratoires supérieures, œdèmes périphériques, dyspnée, douleurs musculosquelettiques, perte de poids, céphalées, hypertension et vertiges.

Autres effets indésirables :

• Résultats de laboratoire anormaux : Lors des deux études, des neutropénies de grade 1 à 4 ont été observées chez 15 % des patients traités par XTANDI (1 % de grade 3-4) et 6 % des patients recevant le placebo (0,5 % de grade 3-4). Une thrombocytopénie de grade 1 à 4 a été observée chez 6 % des patients traités par XTANDI (0,3 % de grade 3-4) et chez 5 % des patients du groupe placebo (0,5 % de grade 3-4). Une augmentation du taux d'ALT de grade 1 à 4 a été observée chez 10 % des patients traités par XTANDI (0,2 % de grade 3-4) et chez 16 % des patients recevant le placebo (0,2 % de grade 3-4). Une augmentation du taux de bilirubine de grade 1 à 4 a été notée chez 3 % des patients traités par XTANDI (0,1 % de grade 3-4) et chez 2 % des patients recevant le placebo (aucune de grade 3-4).

• Infections : Dans la 1ère étude, 1 % des patients traités par XTANDI contre 0,3 % de ceux recevant le placebo ont contracté une infection ayant conduit au décès. Lors de la 2e étude, un patient dans chaque groupe de traitement (0,1 %) a contracté une telle infection.

• Chutes : Dans les deux études, des chutes et blessures à la suite de chutes ont été observées chez 9 % des patients traités par XTANDI versus 4 % dans le groupe placebo. Ces chutes n'ont ni été associées à des pertes de connaissance ni à des convulsions. Les blessures consécutives à des chutes ont été plus graves chez les patients traités par XTANDI : fractures non pathologiques, lésions articulaires et hématomes.

• Hypertension : Dans les deux études, des cas d'hypertension ont été signalés chez 11 % des patients traités par XTANDI et 4 % des patients du groupe placebo. Aucune crise hypertensive n'a été observée. Les antécédents d'hypertension étaient répartis de manière équilibrée entre les deux groupes. L'hypertension a conduit à un abandon de l'étude chez < 1 % des patients traités par XTANDI ou par placebo.

Interactions médicamenteuses :   

• Effet d'autres médicaments sur XTANDI L'administration d'inhibiteurs puissants du CYP2C8 peut augmenter l'exposition plasmatique à XTANDI. L'utilisation concomitante de XTANDI et d'inhibiteurs puissants du CYP2C8 doit être évitée autant que possible. S'il est impossible d'éviter l'administration concomitante de XTANDI, la dose de XTANDI doit être réduite. L'administration concomitante de XTANDI et d'inducteurs puissants ou modérés du CYP3A4 et du CYP2C8 peut modifier l'exposition plasmatique de XTANDI et doit être évitée autant que possible.

• Effet de XTANDI sur d'autres médicaments ‐XTANDI est un inducteur puissant du CYP3A4 et un inducteur modéré du CYP2C9 et du CYP2C19 chez l'homme. Il convient d'éviter les substrats du CYP3A4, du CYP2C9, du CYP2C19 dotés d'une marge thérapeutique étroite dans la mesure où XTANDI peut réduire l'exposition plasmatique de ces médicaments. En cas d'administration concomitante de XTANDI et warfarine (substrat du CYP2C9), il convient de procéder à des mesures complémentaires de l'INR.

À propos d'Astellas Pharma Inc.  

Astellas Pharma Inc. est une société pharmaceutique qui a vocation à améliorer la santé de la population mondiale grâce à la fourniture de produits pharmaceutiques innovants et fiables. Déterminée à être un leader reconnu à l'échelle mondiale dans les domaines de l'oncologie et l'urologie, l'entreprise développe actuellement plusieurs composés anti-cancéreux, en plus de l'enzalutamide. Pour en savoir plus sur Astellas Pharma Inc., veuillez consulter le site Web de la société à l'adresse http://www.astellas.com/en.

À propos de Medivation   

Medivation, Inc. est une société biopharmaceutique spécialisée dans le développement rapide de médicaments nouveaux pour soigner des maladies graves pour lesquelles il n'existe actuellement qu'un nombre limité d'options thérapeutiques. Medivation a pour objectif d'améliorer le traitement de ces maladies afin d'offrir plus d'espoir aux patients gravement malades et à leurs familles. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site http://www.medivation.com.

À propos de la collaboration entre Astellas et Medivation  

En octobre 2009, Medivation a conclu un accord d'envergure mondiale avec Astellas en vue de la mise au point et de la commercialisation conjointe de l'enzalutamide. Les sociétés travaillent ensemble à l'élaboration d'un programme de développement exhaustif qui comprend le lancement d'études de développement de l'enzalutamide en vue du traitement de tous les types de cancer de la prostate et du sein à un stade avancé. Les deux sociétés commercialisent conjointement XTANDI aux États-Unis, et Astellas est chargée de la fabrication et de toutes les démarches réglementaires supplémentaires à l'échelle internationale, ainsi que de la commercialisation de XTANDI en dehors des États-Unis.

Énoncés prospectifs  

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs qui sont formulés conformément aux dispositions d'exonération des lois fédérales sur les valeurs mobilières, et plus particulièrement des déclarations relatives aux avantages potentiels de XTANDI pour la population de patients répondant aux indications. Les déclarations contenues dans ce communiqué de presse qui ne sont pas des énoncés de faits historiques peuvent être considérées comme des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs impliquent des risques et incertitudes susceptibles de faire différer sensiblement les résultats réels de Medivation de ceux anticipés, notamment, sans que cela soit limitatif, le risque de voir la situation évoluer de manière inattendue et retarder ou empêcher le lancement et la commercialisation de XTANDI pour la  nouvelle indication, ainsi que d'autres risques décrits dans les documents déposés par Medivation auprès de la Securities and Exchange Commission, notamment son rapport pour le trimestre clos le 30 juin 2014 déposé le 7 août 2014 sur formulaire 10-Q auprès de la SEC.  Il convient de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs qui n'ont de valeur qu'à la date du présent communiqué de presse. Medivation n'est pas tenu et se dégage de toute obligation d'actualiser ou de revoir tout énoncé prospectif contenu dans le présent communiqué de presse.

 

LA

SOURCE Astellas Pharma Inc.