LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES, LA SOCIÉTÉ MERCK & CO., INC. ET LA RÉPUBLIQUE DU BOTSWANA LANCENT UN NOUVEAU PROJET SUR LE VIH

11 Juillet, 2000, 19:40 BST de Merck & Co, Inc.

Seattle, Washington, et Whitehouse Station, New Jersey - La Fondation Bill et Melinda Gates, la société Merck & Co., Inc. (MRK à la Bourse de New York)(1) et la République du Botswana ont annoncé aujourd'hui la création du "Partenariat global sur le VIH-sida au Botswana" (Botswana Comprehensive HIV/AIDS Partnership), nouveau projet visant à améliorer la situation générale des soins et des traitements relatifs au VIH et au sida au Botswana. En collaboration avec le gouvernement du Botswana et grâce à un apport intensif de ressources, le Partenariat global sur le VIH et le sida au Botswana s'efforcera de favoriser de manière significative la prévention du VIH et du sida, l'accès aux soins de santé, la gestion des patients et le traitement du VIH au Botswana, pays où, selon les estimations, 29 % de la population adulte est séropositive pour le VIH. La Fondation Gates consacrera 50 millions de dollars pendant une période de cinq ans afin d'aider le Botswana à renforcer à la base son système de soins de santé primaires. Merck et la Fondation Merck Company verseront le même montant de financement que la Fondation Gates par l'entremise de deux contributions majeures : la mise sur pied et la gestion du programme, ainsi que le don de médicaments antirétrovirus. Ce programme en concertation a été conçu pour démontrer les avantages d'une perspective d'ensemble en ce qui a trait à l'amélioration des soins prodigués aux personnes vivant avec le VIH dans un pays aux ressources limitées.

"Compte tenu de l'ampleur du problème de santé publique auquel nous sommes confrontés, le Botswana se réjouit de la création de ce partenariat unique entre le secteur public et le secteur privé", a déclaré Joy Phumaphi, ministre de la Santé du Botswana. "La coopération et la collaboration entre tous les secteurs participant à la lutte contre le VIH et le sida sont cruciales pour assurer la réussite des méthodes pratiques destinées à prévenir et à traiter l'infection par VIH. L'engagement pris par la Fondation Bill et Melinda Gates et par la société Merck afin de nous aider à relever ce défi sanitaire de taille s'avère fort encourageant, et nous avons hâte de travailler avec ces collaborateurs dans le but d'améliorer l'état de santé de milliers de personnes vivant avec le VIH au Botswana."

A la lumière des résultats initiaux, la Fondation Gates et la société Merck travailleront de concert avec le gouvernement du Botswana, les organismes de santé et de développement oeuvrant à l'échelle mondiale, ainsi qu'avec les collaborateurs, les donateurs et les autres commanditaires potentiels du secteur privé afin d'assurer la viabilité à long terme du projet. Les leçons tirées de cette initiative seront largement communiquées au sein des milieux internationaux de la santé et du développement afin de contribuer à renforcer la réponse mondiale adressée au défi que constituent le VIH et le sida.

Adoption d'une démarche globale en matière de soins et de traitements relatifs au VIH

L'objectif du projet est de réduire la propagation du VIH et d'améliorer considérablement la sensibilisation, la prévention, le diagnostic et le traitement en matière de VIH et de sida au Botswana.

"Nous sommes heureux d'appuyer un programme d'intervention aussi complet en matière de VIH et de sida", a déclaré le Dr Gordon Perkin, directeur du programme de santé mondiale au sein de la Fondation Bill et Melinda Gates. "Nous nous réjouissons à la perspective de travailler avec Merck, avec nos autres associés, ainsi qu'avec la population du Botswana. Ce plan fort bien conçu réunit les meilleures initiatives des secteurs public et privé et il vise à faire la démonstration d'un programme de prévention et de soins en matière de VIH et de sida qui soit global et durable."

Ce projet débutera avec une évaluation du degré de sensibilisation à l'égard du VIH et du sida, de l'importance des programmes de prévention de l'épidémie et de la qualité des soins et des traitements prodigués aux personnes infectées par le VIH ou atteintes du sida au Botswana. Cette évaluation servira de base à l'élaboration d'un plan détaillé dans lequel seront spécifiés les buts, les données repères permettant de mesurer le succès obtenu, ainsi que les ressources nécessaires au parachèvement du projet tout comme à sa pérennité au-delà de la période de cinq ans que durera la phase pilote.

Accordant une importance particulière à l'amélioration des ressources de santé existantes qui s'adressent aux personnes infectées par le VIH ou atteintes du sida, le projet abordera en premier lieu les questions relatives à la sensibilisation, à l'éducation et à la recherche volontaire, tout en se penchant sur les programmes offrant des services de conseils. En consultation avec les autorités sanitaires et les médecins traitants du Botswana, le projet verra à mettre en oeuvre des stratégies de prévention et d'intervention appropriées. A mesure que le projet se poursuivra, l'accès aux traitements et aux soins en matière de VIH augmentera considérablement, au diapason des progrès enregistrés au chapitre des infrastructures de santé, notamment en ce qui a trait aux traitements contre la tuberculose, contre les infections opportunistes liées au VIH et contre les infections par VIH.

Un projet ciblé basé sur une expertise opérationnelle; Boehringer-Ingelheim et Unilever se joindront au partenariat

"Merck est persuadée que des interventions ciblées et globales généreront des solutions sanitaires à long terme qui permettront de relever le défi que pose l'épidémie de VIH et de sida dans les pays en développement", a affirmé Raymond V. Gilmartin, président et PDG de Merck & Co., Inc. "En consacrant de vastes efforts au Botswana, nous espérons démontrer les résultats qui peuvent être obtenus grâce à des interventions globales qui touchent l'ensemble du champ des soins de santé, depuis la recherche volontaire, les services de conseils et l'éducation jusqu'à la fourniture d'un accès accru aux médicaments et à un suivi adéquat du traitement. Nous sommes heureux d'annoncer que Boehringer-Ingelheim et Unilever ont déjà accepté de se joindre à ce partenariat."

Boehringer-Ingelheim s'est engagée à donner des médicaments destinés à prévenir la transmission de l'infection par VIH d'une mère à son enfant. Pour sa part, Unilever PLC mettra à contribution son expertise dans la mise en oeuvre de mécanismes de distribution et de programmes publics de sensibilisation et de communication. La Fondation Gates et Merck chercheront à associer d'autres participants au projet.

Le Partenariat global sur le VIH-sida au Botswana sera dirigé avec la participation des entités suivantes : les gouvernements nationaux d'autres pays, le Harvard AIDS Institute et d'autres centres d'études, les organismes de santé et de développement oeuvrant à l'échelle mondiale tels que le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA), les organisations non gouvernementales (ONG), les organismes communautaires luttant contre le VIH, ainsi que les personnes vivant avec le VIH.

Ce premier engagement d'une durée de cinq ans sera administré par l'entremise d'une équipe multidisciplinaire locale, dont le but ultime est de générer un esprit d'initiative et un sens des responsabilités au sein de la population du Botswana, de manière à ce que le projet devienne viable une fois que la phase pilote ait été complétée. Un groupe consultatif composé d'intervenants clés et d'experts mondiaux sera désigné afin de coordonner le programme.

Première initiative globale mise sur pied dans le cadre de l'effort de coopération des Nations Unies annoncé récemment

En mai, Merck s'est associée aux principaux organismes de santé et de développement oeuvrant à l'échelle internationale, ainsi qu'à quatre autres sociétés pharmaceutiques dans le but de former une nouvelle entreprise coopérative des secteurs public et privé destinée à accélérer l'accès aux soins et aux traitements relatifs au VIH et au sida dans les pays en développement. Merck s'est engagée à travailler conjointement avec le programme ONUSIDA, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la Banque mondiale, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), ainsi qu'avec les sociétés Boehringer-Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, GlaxoWellcome et F. Hoffmann-La Roche, dans le but d'améliorer de façon appréciable l'accès aux soins et aux traitements relatifs au VIH et au sida dans les pays en développement.

Ce projet constitue la première initiative globale lancée dans l'esprit de cette collaboration entre les Nations Unies et l'industrie. Conformément à la série de principes directeurs approuvés par tous les participants au sein du groupe de collaboration entre les Nations Unies et l'industrie, ce projet reflète une vision commune sur la manière dont l'épidémie de VIH et de sida peut être abordée de façon plus efficace dans les pays en développement. Cela suppose :

-- un engagement politique soutenu et sans équivoque de la part des gouvernements nationaux;

-- le renforcement des ressources nationales;

-- la participation de tous les secteurs de la société nationale et de la collectivité mondiale;

-- des mécanismes de distribution efficaces, fiables et sécuritaires;

-- un apport substantiel de financement supplémentaire de la part de bailleurs de fonds nationaux et internationaux;

-- un investissement soutenu en recherche et développement de la part de l'industrie pharmaceutique.

Merck & Co., Inc. est une compagnie pharmaceutique mondiale axée sur la recherche qui, de manière directe ainsi que par l'intermédiaire de ses coentreprises, découvre, met au point, fabrique et commercialise un vaste éventail de produits novateurs destinés à améliorer la santé des personnes et des animaux. La Société fournit également des services de gestion des frais pharmaceutiques par le truchement de Merck-Medco Managed Care.

La Fondation Bill et Melinda Gates se consacre à améliorer les conditions de vie des personnes en faisant bénéficier la population mondiale des progrès réalisés dans les domaines de la santé et de l'éducation. Dirigée par William H. Gates, père de Bill Gates, et par Patty Stonesifer, la fondation a son siège social à Seattle et possède des actifs d'environ 21,8 milliards de dollars. Ses grandes priorités sont la prévention des maladies mortelles chez les enfants pauvres, grâce à l'accès élargi aux vaccins et à la mise au point de vaccins contre le paludisme, le VIH et le sida, ainsi que la tuberculose. La fondation s'attache également à accroître les possibilités d'apprentissage sans précédent qui existent actuellement, en dotant chaque bibliothèque publique admissible des Etats-Unis et du Canada d'ordinateurs avec un accès Internet et en accordant, par l'entremise du Gates Millennium Scholars Program (www.gmsp.org), des bourses à des étudiants des groupes minoritaires des Etats-Unis qui démontrent un talent pour les études, mais éprouvent de sérieuses difficultés financières. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la fondation et pour connaître les directives concernant les subventions, veuillez consulter le site à l'adresse www.gatesfoundation.org.

(1) Merck & Co., Inc. est établie à Whitehouse Station, dans le New Jersey, et elle exerce des activités dans la plupart des pays en dehors des Etats-Unis sous la dénomination de Merck Sharp & Dohme.

Personnes-ressources : Greg Reaves, +1-908-423-6022, ou Jeffrey L. Sturchio, +1-908-423-3981, cellulaire : +1-327-566-6779, tous deux de Merck; Annemarie Hou, +1-206-709-3265, cellulaire : +1-206-219-4456, ou Trevor Neilson, +1-206-709-3112, tous deux de la Fondation Bill et Melinda Gates.

Site Web - http://www.gatesfoundation.org

Site Web - http://www.merck.com

LA

SOURCE Merck & Co, Inc.