La Fondation des Nations Unies et la Fondation ExxonMobil publient un nouveau rapport sur les programmes les plus efficaces concernant l'émancipation économique des femmes

16 Septembre, 2013, 14:00 BST de United Nations Foundation

-- Le rapport, intitulé Une feuille de route visant à encourager l'émancipation économique des femmes, identifie les interventions clés permettant d'augmenter la productivité et les salaires des femmes dans le monde entier

IRVING, Texas et WASHINGTON, 16 septembre 2013 /PRNewswire/ -- La Fondation des Nations Unies et la Fondation ExxonMobil ont annoncé aujourd'hui la publication d'un nouveau rapport factuel qui identifie les interventions avérées, prometteuses et à haut potentiel visant à favoriser le progrès économique des femmes dans le monde entier. Le rapport, Une feuille de route visant à encourager l'émancipation économique des femmes, fournit aux organismes de subvention et donateurs, aux ONG et aux gouvernements un cadre pour la sélection et la mise en place de programmes qui augmentent avec succès la productivité et les salaires des femmes dans des contextes économiques et nationaux particuliers.

Les recherches ont montré que lorsque les femmes sont économiquement autonomes, les communautés et les nations en tirent profit. Pourtant, jusqu'à aujourd'hui, il y avait un manque de connaissances essentiel concernant les interventions les plus efficaces permettant de générer de façon directe des opportunités économiques pour les femmes. Pour répondre à ce manque, la Fondation des Nations Unies et la Fondation ExxonMobil ont uni leurs forces en 2012 pour établir Une feuille de route visant à encourager l'émancipation économique des femmes.

« Nous savons que le développement d'opportunités économiques pour les femmes est la chose juste et censée à faire. La grande question, c'est comment y parvenir », a déclaré Mayra Buvinic, Attachée supérieure de recherche de la Fondation des Nations Unies et auteur principal du rapport. « Ce rapport et cette feuille de route mobilisent les meilleures preuves existantes afin de guider le financement et l'action vers les programmes favorisant l'émancipation économique qui ont des résultats avérés et peuvent être adaptés pour avoir un vrai impact. »

Le rapport, le premier de ce genre à réunir un tel spectre de recherches existantes, résume les résultats de 18 études axées sur des programmes portant sur quatre catégories : l'entrepreneuriat, l'agriculture, l'emploi salarié et l'emploi des jeunes femmes. En se basant sur ces études, le projet a compilé une base de données de 136 évaluations empiriques de programmes et politiques qui ont fait l'objet d'une publication. Les études et le rapport ont systématiquement analysé l'efficacité des interventions en termes d'augmentation de la productivité et des salaires des femmes, en tenant compte des contextes économiques et sociaux. Ils ont également examiné la rentabilité et la durabilité des programmes afin d'offrir un cadre nouveau et fiable pour mieux favoriser l'autonomie des femmes.

« Il est largement reconnu que développer les opportunités économiques des femmes fait partie intégrante d'un développement et d'un progrès économique mondiaux élargis, » a déclaré Suzanne McCarron, Présidente de la Fondation ExxonMobil. « Nous espérons que ce rapport constituera une ressource importante pour la communauté des organismes de subventions et donateurs, des politiques et décideurs tandis qu'ils cherchent à donner forme et à renforcer l'impact de leurs programmes ».

Les enseignements principaux issus du rapport incluent les points suivants :

  • Les interventions avérées et prometteuses : d'après des preuves empiriques solides, la feuille de route identifie neuf interventions avérées et neuf interventions prometteuses. Elles incluent les comptes épargne, entraînant l'augmentation avérée de la productivité et des salaires des femmes, et l'utilisation des téléphones portables, ce qui devrait permettre la prestation de services financiers et la communication d'informations sur le marché de manière rentable aux agricultrices et entrepreneuses. 
  • Les très pauvres ont besoin de plus : les femmes très pauvres ont besoin d'une offre de services plus complète que les femmes moins pauvres pour se sortir d'une production de subsistance, dans l'agriculture et l'entrepreneuriat.
  • Assistance en nature : fournir du capital en nature (du stock par exemple) plutôt qu'en espèces peut encourager les micro-entrepreneuses à conserver le capital dans l'activité et éviter les pressions incitant à l'orienter vers d'autres membres de la famille ou besoins du foyer.
  • Emploi salarié : l'accès à la prise en charge des enfants augmente les niveaux d'emploi salarié des femmes et leurs salaires, mais la conception et l'offre ont leur importance pour garantir la qualité des soins, mais également leur caractère abordable et rentable.
  • Les jeunes femmes : les subventions en faveur des jeunes femmes pauvres et très pauvres peuvent augmenter leur choix d'emploi et le revenu en résultant, et ont des avantages sociaux considérables.
  • Contexte du pays : le fait qu'une intervention fonctionne dépend de la situation économique de la femme et du contexte dans lequel elle vit. Par exemple, dans les économies agraires avec un taux de fertilité élevé, les programmes destinés aux agricultrices doivent intégrer des interventions visant à réduire les contraintes de travail et le temps de travail des femmes, et inclure l'accès à des services de planning familial et de santé génésique de qualité. Dans les économies riches en ressources et les nations des petites îles, les programmes doivent chercher à identifier et développer des marchés internes et d'exportation spécialisée qui sont accessibles aux productrices.

Ce rapport est une initiative conjointe basée sur les intérêts partagés et l'expertise de la Fondation des Nations Unies et la Fondation ExxonMobil, les deux ayant longtemps donné la priorité à l'émancipation économique des femmes comme moyen d'encourager le développement économique et social.

Pendant plus d'une décennie, la Fondation des Nations Unies a aidé les Nations Unies à traiter la question des droits et des besoins des femmes et des jeunes filles. La Fondation des Nations Unies œuvre de concert avec les Nations Unies, la société civile, les gouvernements et le secteur privé pour promouvoir l'égalité des sexes, améliorer la santé génésique et maternelle, aider les adolescentes à acquérir une autonomie et éliminer la violence à caractère sexiste.

La subvention accordée à la Fondation des Nations Unies pour cette recherche fait partie des plus de 60 millions de dollars investis par ExxonMobil et la Fondation ExxonMobil ces huit dernières années pour soutenir le progrès économique des femmes.

Le rapport et une base de données consultable des évaluations empiriques portant sur les programmes et les politiques sont disponibles sur le site www.womeneconroadmap.org.

À propos de la Fondation ExxonMobil
La Fondation ExxonMobil est le principal organisme philanthropique d'Exxon Mobil Corporation (NYSE: XOM) aux États-Unis. Au niveau international, ExxonMobil et la Fondation ExxonMobil offrent des financements pour améliorer l'éducation élémentaire, promouvoir la femme comme catalyseur du développement et lutter contre le paludisme et d'autres maladies infectieuses dans les pays en voie de développement. En 2012, avec le soutien de ses employés en poste et employés à la retraite, Exxon Mobil Corporation (NYSE: XOM), ses divisions et filiales, et la Fondation ExxonMobil ont fourni 256 millions de dollars de contributions dans le monde entier. De plus amples informations sur les partenariats communautaires et programmes de contributions d'ExxonMobil sont disponibles à la page www.exxonmobil.com/community.

À propos de la Fondation des Nations Unies La Fondation des Nations Unies crée des partenariats publics/privés pour traiter les problèmes mondiaux les plus urgents et élargit le soutien aux Nations Unies par le biais de plaidoyers et de la sensibilisation du public. Grâce aux campagnes et initiatives novatrices, la Fondation connecte les personnes, les idées et les ressources pour aider les Nations Unies à résoudre les problèmes mondiaux. La Fondation a été créée en 1998 en tant qu'organisme américain de bienfaisance public par l'entrepreneur et philanthrope Ted Turner. Elle est désormais soutenue par des sociétés, fondations, gouvernements et individus du monde entier. Pour plus d'informations, visitez le site www.unfoundation.org.

Fondation des Nations Unies Katherine Brandon kbrandon@unfoundation.org +1-202-419-6406

ExxonMobil Relations avec les médias +1-972-444-1107

LA

SOURCE United Nations Foundation



Liens connexes

http://www.unfoundation.org