La Fondation Gates donne 100 millions de dollars américains à un projet de mise au point d'un vaccin antisida de 550 millions de dollars

27 Janvier, 2001, 16:30 GMT de International AIDS Vaccine Initiative

  • Afin de mobiliser le monde entier à la mise au point et à la livraison d'un vaccin préventif, le donateur lance un défi afin d'amasser des fonds pour l'International AIDS Vaccine Initiative (IAVI)

Davos, Suisse, le 27 janv. /PRNewswire/ - La Fondation Bill & Melinda Gates a octroyé une subvention de 100 millions de dollars américains à l'International AIDS Vaccine Initiative (IAVI) afin de mobiliser un soutien international pour l'organisme et ses projets visant à hâter la mise au point et la livraison d'un vaccin préventif contre le sida. La Fondation a également lancé un défi afin d'amasser des fonds pour ce projet.

Le sida, qui est responsable de plus de décès dans le monde que toute autre maladie infectieuse, a causé la mort de 500 000 enfants et de 2,5 millions d'adultes l'an dernier, selon l'Organisation mondiale de la Santé et ONUSIDA (Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA). Malgré les efforts de prévention en place, l'an dernier, 600 000 enfants et 4,6 millions d'adultes ont été infectés par le VIH, virus responsable du sida. La pandémie a détruit des décennies de progrès économiques et sociaux en Afrique sub-saharienne, et elle s'étend rapidement en Inde, en Chine et en ex-Union Soviétique.

"Il est clair qu'un vaccin préventif disponible à grande échelle représente le meilleur espoir de vaincre cette pandémie, a déclaré le Dr. Seth Berkley, PDG d'IAVI, à l'occasion du Forum économique mondial, à Davos. Il est également évident qu'un seul gouvernement ou un seul organisme ne pourrait et ne devrait tenter en aucun cas d'atteindre ce but seul. Notre objectif est la création d'un mouvement général et international associant les secteurs public et privé afin de vaincre les enjeux scientifiques, politiques et économiques de cette maladie. Voilà pourquoi nous accueillons avec joie le défi émis par la Fondation afin d'encourager les autres, grands et petits, à participer à cette campagne."

Des progrès scientifiques récents favorisent de plus en plus la mise au point d'un vaccin ayant au moins une efficacité limitée en moins d'une décennie. Un plan directeur publié par l'IAVI l'an dernier révèle que le monde devrait déjà avoir entrepris des préparations intensives afin de déployer le vaccin dans les régions qui en ont le plus grand besoin.

"Dans le cadre de la rencontre, à Davos, des leaders du gouvernement et de l'industrie, nous devrions nous rappeler qu'un décès causé par le sida en Afrique est aussi douloureux que celui d'un de nos proches. Il ne s'agit pas uniquement de statistiques. Ce sont des gens comme nous. Les leaders réunis ici devraient quitter Davos avec un engagement absolu et unanime envers l'International AIDS Vaccine Initiative. Un vaccin est la seule manière d'en finir avec le sida une fois pour toutes", a déclaré Bill Gates, cofondateur de la Fondation Bill & Melinda Gates.

Cette somme sera utilisée au financement partiel du programme de mise au point d'un vaccin de l'IAVI, qui coûtera 550 millions de dollars américains et se poursuivra jusqu'en 2007. Ce programme a été détaillé dans le document Scientific Blueprint: 2000, plan stratégique mondial de l'organisme afin de hâter la mise au point d'un vaccin préventif antisida. La subvention ira également soutenir le programme de l'IAVI visant à assurer un accès planétaire à un vaccin antisida. Grâce à cette subvention, l'IAVI a maintenant obtenu des engagements totalisant 230 millions de dollars américains, soit plus de 40 pour cent de sa campagne visant à trouver 550 millions de dollars américains. La Fondation avait déjà accordé deux subventions à l'IAVI, à savoir 1,5 million de dollars américains en 1998 et 25 millions de dollars américains l'année suivante. Parmi les autres acteurs ayant accordé un soutien financier à l'IAVI, mentionnons les fondations Rockefeller, Sloan et Starr, la Banque mondiale et cinq gouvernements.

"Tout comme le soutien déjà accordé par plusieurs fondations a aidé à galvaniser un ensemble croissant de nouveaux donateurs, dont les gouvernements du Royaume-Uni, des Pays-Bas, du Canada, de l'Irlande et des Etats-Unis, nous croyons que cette subvention engendrera de nouveaux engagements plus élevés de la part de donateurs du monde entier. C'est seulement à ce moment que nous pourrons réaliser notre plan, qui est de créer un effort international de mise au point et de distribution d'un vaccin", a déclaré M. Berkley. Le nouvel engagement de la Fondation envers l'IAVI s'étend de 2002 à 2006.

L'IAVI, dont le premier vaccin antisida potentiel fait l'objet d'essais chez l'humain depuis août dernier, possède quatre vaccins antisida candidats distincts pour l'Afrique, en plus de nouveaux programmes en Chine et en Inde. Les lignes directrices scientifiques de l'organisme ont raccourci considérablement le calendrier de mise au point du vaccin et prévoient la mise au point de 25 vaccins candidats, la liste de priorités étant dressée grâce à des essais comparatifs. Ceci conduirait à six à huit essais d'efficacité des candidats les plus prometteurs d'ici 2007. L'IAVI s'est engagée à parrainer de huit à douze des nouveaux vaccins candidats.

Les ententes uniques de propriété intellectuelle de l'IAVI assurent que les fruits de la recherche parrainée par l'organisme seront facilement accessibles dans les pays en développement. En contrepartie de ses investissements dans des sociétés pharmaceutiques ou biotechnologiques, l'IAVI obtient des droits qui font en sorte qu'un vaccin sera vendu dans les pays en développement à un prix raisonnable.

L'an dernier, l'IAVI a lancé un document, intitulé "Access Blueprint" (lignes directrices d'accès), qui trace un plan d'action assurant l'accès simultané à un vaccin antisida autant dans les pays en développement que dans les pays industrialisés. L'implémentation complète des lignes directrices de l'IAVI marquerait la fin du paradigme actuel d'effet dit "de retombée", en vertu duquel les nouveaux vaccins mettent de 10 à 15 ans avant d'atteindre les pays en développement.

Le plan d'accès de l'IAVI résout le problème de la graduation des prix et des mécanismes d'achats reposant sur des estimés précis de la demande; des nouveaux systèmes de livraison permettant d'atteindre les adultes à risque; l'harmonisation de la réglementation; et des projets de démonstration afin de parvenir à une utilisation maximale des vaccins actuellement sous-utilisés dans les pays en développement, grâce à l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination.

L'International AIDS Vaccine Initiative est un organisme scientifique international sans but lucratif fondé en 1996, dont la mission est d'assurer la mise au point de vaccins antisida préventifs sûrs, efficaces, accessibles et destinés à un emploi à l'échelle internationale. Les travaux de l'IAVI visent quatre objectifs : créer une demande internationale pour un vaccin antisida par l'intervention et l'éducation; hâter les progrès scientifiques; encourager la participation du secteur privé à la mise au point d'un vaccin antisida; et assurer l'accès du vaccin à l'échelle internationale. L'IAVI est un centre de collaboration d'ONUSIDA. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web à l'adresse http://www.iavi.org.

La Fondation Bill & Melinda Gates est vouée à l'amélioration des vies par le partage des progrès en matière de santé et par la formation internationale. Dirigée par le père de Bill Gates, William H. Gates, père, et par Patty Stonesifer, la fondation, située à Seattle, possède un patrimoine de 21 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web de la Fondation à l'adresse http://www.gatesfoundation.org.

Sites Web: http://www.iavi.org http://www.gatesfoundation.org

LA

SOURCE International AIDS Vaccine Initiative