La formulation orale de neuroleptiques a action antipsychotique offre une alternative "conviviale" a l'injection pour les patients atteints de psychose aigue

11 Septembre, 2000, 08:00 BST de Janssen Pharmaceutica


 Munich - Bien que de nombreux médecins aient recours aux injections intramusculaires de neuroleptiques à action antipsychotique pour les soins d'urgence aux patients en état d'agitation psychotique, des recherches récentes ont démontré que la formulation orale de Risperdal™ (rispéridone) était aussi efficace et pourrait constituer une alternative plus acceptable, tant pour le personnel soignant que pour les patients.1


 


 L'étude, présentée aujourd'hui lors d'un grand congrès international de neuropsychopharmacologie à Munich*, a démontré que Risperdal fonctionnait aussi rapidement et aussi efficacement qu'une injection intramusculaire (IM) d'halopéridol, un neuroleptique à action antipsychotique conventionnel plus ancien, en termes de réduction des symptômes d'agitation psychotique. Ces deux traitements ont été administrés en association avec le lorazépam, un anxiolytique.


 


 "Lorsque deux médicaments présentent une efficacité identique, le médecin doit tenir compte du choix et de la volonté du patient lors de la sélection d'un neuroleptique à action antipsychotique en cas d'urgence," a déclaré le Dr Glenn Currier, investigateur principal et maître de conférence des départements de psychiatrie et de médecine d'urgence à l'Université de Rochester. "Lorsque des patients en état d'agitation psychotique, généralement d'origine schizophrénique, arrivent aux urgences, ils sont généralement désorientés, effrayés et paranoïaques. Les injections sont douloureuses et peuvent être considérées comme hostiles et "coercitives". Cela peut présenter un obstacle majeur à la capacité du médecin à fournir des soins satisfaisants et à la capacité du patient à les accepter."


 


 En revanche, une solution orale (liquide) est plus aisément administrée que des comprimés dans des situations d'urgence et est non invasive. Les patients peuvent également continuer à suivre le même traitement à leur sortie de l'hôpital, ce qui encourage l'observation des prescriptions à long terme. Le Dr Currier ajoute qu'une formulation orale présente également des avantages pour le personnel soignant. Les injections exposent en effet les membres du personnel hospitalier et d'autres établissements à un risque accru de piqûres d'aiguilles et donc d'exposition à des maladies telles que le SIDA et l'hépatite, en particulier lorsque le personnel soignant traite des patients agités et parfois violents.


 


 Dans des cas aigus, des injections intramusculaires de neuroleptiques a action antipsychotique sont parfois envisagées pour calmer le patient. Toutefois, pour une pathologie telle que la schizophrénie, l'effet tranquillisant est secondaire par rapport à l'effet antipsychotique. Les nouveaux résultats démontrent que la formulation liquide possède une rapidité d'action et une efficacité similaires à celles d'une injection intramusculaire.1


 


 Dans l'étude prospective et "naturaliste", 60 patients souffrant de psychose aiguë admis aux urgences d'un grand centre médical urbain se sont vus administrer une solution orale de Risperdal (2 mg) en association avec du lorazépam par voie orale (2 mg) ou une IM d'halopéridol (5 mg) avec une IM de lorazépam (2 mg), qui constitue le traitement standard dans cette institution. Les symptômes d'agitation psychotique comprenaient une excitation excessive, une hostilité, un trouble du contrôle des impulsions et un comportement délirant.


 


 Le degré d'agitation des patients et l'amélioration enregistrée à la suite du traitement ont été évalués à l'aide des échelles d'impression clinique globale (CGI) et PANSS (Positive and Negative Syndrome Scale). Les scores d'agitation pour les patients des deux groupes (initialement comparables) ont considérablement diminué 30 et 60 minutes après l'administration du traitement. Les scores PANSS ont fortement baissé, passant du niveau "extrême" de 20-25 à 7-12 dans les 30 premières minutes, puis à 2-5, ce qui est nettement plus proche du score de 1, correspondant à une "absence" de symptômes.


 


 Aucune différence significative n'a en outre été relevée entre les scores CGI des patients, évalués à intervalles de 15, 30, 60 et 120 minutes. En moyenne, les scores CGI de tous les patients étaient proches de 2, valeur proche du niveau "Très fortement amélioré" de l'échelle (7 représentant des symptômes "Très fortement aggravés").


 


 Aucun effet indésirable n'a été constaté dans le groupe traité au Risperdal, un patient nécessitant une IM d'halopéridol pour maîtriser une agitation persistante. Un patient traité par une IM d'halopéridol a souffert de dystonie aiguë (contraction musculaire anormale).


 


 "En tant que neuroleptique à action antipsychotique atypique disponible en solution orale, Risperdal constitue une option importante pour les médecins urgentistes et leurs patients souffrant de crises psychotiques aiguës," a déclaré le Dr Ramy Mahmoud, responsable des affaires médicales SNC chez Janssen.


 


 Remarque aux éditeurs :


 


 Le siège social de Janssen Pharmaceutica est situé à Beerse, Belgique. Risperdal™ est commercialisé à l'échelle mondiale par Janssen-Cilag et en partenariat avec NV Organon dans l'Union européenne (à l'exception de l'Italie, de l'Espagne et de la Finlande, où il est commercialisé par Janssen-Cilag uniquement), en Norvège, en Suisse, au Brésil et en Argentine.
 Janssen Pharmaceutica est depuis 1961 membre du groupe de sociétés Johnson & Johnson, le premier fabricant de produits de soins de santé et le plus complet du monde, desservant les marchés pharmaceutique, professionnel et grand public.


 


 Informations médias : Ces informations ne reflètent pas nécessairement l'avis de l'ECNP


 


 Référence


 


 1. G.W.Currier et al. Risperidone oral solution versus intramuscular
 haloperidol for control of psychotic agitation. The Journal of the European
 College of Neuropsychopharmacology, Volume 10, Supplément 3, septembre 2000, page S296


 

LA

SOURCE Janssen Pharmaceutica