La forteresse de Hailongtun devient le premier site du patrimoine mondial de la province chinoise du Guizhou

06 Juillet, 2015, 15:43 BST de Office of the Application to World Heritage for Hailongtun, Huichuan District, Zunyi

-- Cette forteresse médiévale de la Chine féodale, qui était jusqu'à présent inconnue et inexplorée, ouvre ses portes au monde entier 

ZUNYI, Chine, 6 juillet 2015 /PRNewswire/ -- La 39ème session du Comité du patrimoine mondial s'est tenue le 28 juin à Bonn, en Allemagne, et, le 4 juillet, trois des sites tusis protégés en Chine ont été ajoutés à la Liste du patrimoine mondial.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20150706/230446

Les sites concernés sont des ruines de la forteresse de Hailongtun, dans la province du Guizhou, Yongshun, dans la province du Hunan, et Tangya, dans le comté de Xianfeng, province du Hubei. 

La forteresse de Hailongtun est la ville tusie la plus ancienne, la plus vaste et la mieux conservée en Chine. Il a servi de citadelle militaire, de bureaux gouvernementaux dans la Chine féodale et de palais impérial provisoire pour les dignitaires dynastiques de haut rang qui visitaient la région.

La forteresse de Hailongtun est située au sommet du mont Longyan, dans la province du Guizhou, qui est entouré de précipices et de falaises escarpés au nord, à l'est et au sud, et s'élève à 1 350 mètres au dessus du niveau de la mer.

La forteresse de Hailongtun, bâtie à la fin de la dynastie des Song du Sud (1257), était un système défensif complet doté d'énormes rochers, et elle a été utilisée pendant des générations, surtout après une vaste expansion de Yang Yinglong, le dernier Tusi de Bozhou, pendant l'ère de l'empereur Wan Li de la dynastie Ming (vers 1595-1600). Neuf entrées, qui étaient suffisamment larges pour laisser pénétrer un cheval au galop, étaient reliées par une muraille de 10 kilomètres. Un pont suspendu a été construit à l'extérieur de la porte de la ville et jeté au dessus de profondes tranchées.

La forteresse présente une architecture complexe : des bureaux administratifs, des logements pour les Tusis, des fabriques d'artisanat, des installations militaires ainsi que des puits d'eau. Sa conception correspondait non seulement à sa vocation de défense militaire, mais elle permettait également d'accueillir dans le confort les Tusis qui y résidaient.

La forteresse a pratiquement été réduite en cendres lors de la bataille de Pingbo en 1600. Bien que la plupart des structures en bois aient brûlé pendant les guerres, les bâtiments en pierre qui subsistent sont bien conservés et font aujourd'hui partie du patrimoine mondial. Peu connu du monde extérieur pendant le règne des Tusis, c'est le premier site du patrimoine mondial dans la province du Guizhou, et le 48ème en Chine. Cette reconnaissance ne manquera pas de mettre la culture tusie chinoise davantage sous les projecteurs.

LA

SOURCE Office of the Application to World Heritage for Hailongtun, Huichuan District, Zunyi