La GSMA lance un appel pour favoriser l'emploi des femmes dans le secteur des communications mobiles

28 Novembre, 2012, 18:39 GMT de GSMA

- Un événement à Bruxelles inspire des actions positives pour augmenter le nombre de femmes travaillant avec et pour le secteur du mobile

BRUXELLES, 28 novembre 2012 /PRNewswire/ -- La GSMA a tenu en Europe sa première conférence destinée aux femmes, GSMA Connected Women, qui a rassemblé plus de 250 professionnels du secteur des télécommunications afin de discuter des défis et opportunités qui se présentent aux femmes du secteur aujourd'hui. Grâce à des discours et des panels de discussion, l'événement GSMA Connected Women: Enriching the Mobile Ecosystem a exploré les thèmes suivants : comment attirer, cultiver et promouvoir les talents féminins au sein du secteur des télécommunications mobiles, secteur qui a révolutionné les vies de milliards de personnes à travers le monde.

« Aujourd'hui, la masse salariale est composée de femmes à 40 % et plus de la moitié des diplômés universitaires sont des femmes. Mais elles n'occupent que 3 à 5 % des postes de direction du secteur de la technologie », déclare Anne Bouverot, directrice générale de la GSMA. « C'est un défi critique que nous devons relever immédiatement. Notre secteur sera désavantagé si nous ne parvenons pas à attirer et retenir les meilleurs talents, dont bon nombre sont des femmes. L'événement Connected Women met en avant les nombreuses opportunités disponibles pour les femmes dans le secteur technologique, particulièrement dans le mobile, et comment cultiver la prochaine génération des dirigeants du secteur ».

Selon un rapport de Grant Thornton International publié cette année, les femmes occupent seulement 21 % des postes de direction à l'échelle mondiale dans tous les secteurs confondus et ce chiffre n'a presque pas changé depuis 10 ans. La plupart des études donnent des chiffres encore plus bas pour les femmes occupant des postes de direction dans les entreprises du secteur technologique (entre 3 et 5 %). Dans le classement Fortune 500 pour 2012, le nombre de femmes occupant des postes de PDG était de 18, soit un peu plus que les 12 de 2011 ; cependant, ce classement ne compte que 4 % de femmes.

« L'une de nos intervenantes a souligné qu'en 2018, sur 1,4 million de nouveaux postes informatiques aux États-Unis, plus de la moitié pourrait rester non pourvue faute de candidats ayant la formation et les qualifications suffisantes », poursuit Mme Bouverot. « Nous devons faire plus pour préparer les femmes à des carrières dans le secteur des NTIC. Pour cela, nous devons commencer par encourager les jeunes filles et jeunes étudiantes à suivre des cursus techniques. Cela sera la fondation de l'avenir de notre secteur ».

L'événement GSMA Connected Women et son programme continu ont les objectifs suivants :

  • susciter l'intérêt global pour cette cause importante ;
  • inspirer le secteur mobile à prendre des mesures positives pour faire face au problème ;
  • mettre en avant des femmes faisant figure de modèle et des mentors qui encourageront les autres ;
  • augmenter à terme le nombre de femmes à tous les niveaux dans le secteur de la téléphonie mobile et des télécommunications.

La conférence a mis en lumière les défis actuels et les meilleures pratiques, avec un accent sur des questions comme les suivantes : Comment développer l'utilisation des technologies mobiles par les femmes dans leur vie de tous les jours ? Comment susciter l'intérêt des femmes pour les inciter à étudier et travailler dans le secteur des télécommunications, qu'elles soient écolières, qu'elles entrent tout juste dans le marché du travail ou qu'elles soient dans une phase de reconversion professionnelle ? Comment retenir les femmes dans le secteur de la téléphonie mobile et assurer qu'elles puissent construire une carrière à des postes de direction ?

Programme GSMA mWomen

La conférence d'aujourd'hui a aussi mis l'accent sur les problèmes importants qu'affrontent les femmes dans les marchés émergents. Grâce au programme mWomen, la GSMA a pu établir que les femmes n'ont pas le même accès aux téléphones mobiles que les hommes, notamment dans les marchés émergents, ce qui entraîne un écart de 300 millions entre hommes et femmes. Le programme mWomen de la GSMA a pour objectif de réduire cet écart et de mettre des téléphones mobiles entre les mains des femmes dans les marchés émergents pour la première fois. Lancé en octobre 2010, c'est un partenariat privé-public à l'échelle globale sans précédent, entre le secteur de la téléphonie mobile et la communauté internationale de développement.

Le programme mWomen est conçu pour être un catalyseur de création de services mobiles améliorant la qualité de vie en rapport par exemple à la santé, à l'éducation, à la finance et à l'entreprenariat. Pour ce faire, il faudra associer recherche, financements pour les opérateurs mobiles et les ONG, kits d'outils et partage des connaissances par le biais du groupe de travail mWomen, qui inclut plus de 30 partenaires du secteur mobile. Lancé en octobre 2010 par la secrétaire d'état des États-Unis, Hillary Rodham Clinton, le programme mWomen de la GSMA est financé par USAID, AusAID, la GSMA et Visa Inc.

Mme Bouverot conclut : « Le secteur de la téléphonie mobile est dynamique et sa part dans l'économie globale est en croissance constante. Nous voulons favoriser l'intérêt des femmes pour qu'elles construisent des carrières florissantes dans le secteur, y compris dans des rôles techniques et des postes de direction. J'espère que nous encouragerons toutes les femmes, quel que soit leur âge et leur origine, à utiliser les services et technologies mobiles avec aise et efficacité, et surtout, j'espère que nous donnerons envie aux femmes de travailler dans ce secteur passionnant ».

À propos de la GSMA
La GSMA représente les intérêts des opérateurs de mobiles à travers le monde. Présente dans plus de 220 pays, la GSMA rassemble près de 800 opérateurs mobiles dans le monde, ainsi que plus de 230 sociétés dans l'écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones, de logiciels, des fournisseurs d'équipement, des sociétés Internet et des organismes dans les secteurs des services financiers, de la santé, des médias, des transports et des marchés publics. La GSMA organise également les plus grands événements du marché, tels que le Congrès mondial de la téléphonie mobile et la Mobile Asia Expo.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site Internet de la GSMA, www.gsma.com, ou consultez le Mobile World Live, le portail en ligne du secteur de la communication mobile sur www.mobileworldlive.com.

LA

SOURCE GSMA



Liens connexes

http://www.gsma.com