La GSMA révèle que les craintes au sujet de la confidentialité mobile ralentissent la croissance des applications mobiles en Amérique Latine

24 Avril, 2013, 15:00 BST de GSMA

-- La GSMA publie la première enquête complète des attitudes des consommateurs Sud-américains par rapport à la confidentialité mobile

BOGOTA, Colombie, 24 avril 2013 /PRNewswire/ -- La GSMA a présenté aujourd'hui une recherche sur l'impact des inquiétudes à propos de la confidentialité sur l'adoption des applications et des services mobiles en Amérique Latine. L'étude portant sur 4 500 utilisateurs mobiles au Brésil, en Colombie et au Mexique montre que le manque de confiance dans la façon dont les données personnelles sont collectées et partagées ralentit l'adoption à grande échelle des applications mobiles en Amérique Latine, un marché qui au niveau mondial représente 29 milliards $ et croît à raison de 36 % par an[1].

Risque sur la croissance du marché

L'étude montre que les consommateurs souhaitent une meilleure protection de la confidentialité et pensent que les opérateurs mobiles en sont les protecteurs logiques, en ce qui concerne les appareils mobiles.

  • Quatre-vingt-huit pourcent des utilisateurs d'applications mobiles ont peur que les applications glanent des informations personnelles sans leur autorisation.
  • La moitié des consommateurs partageant cette inquiétude sont prêts à limiter l'utilisation de ces applications sauf si de meilleures mesures de protection sont mises en place.
  • Soixante pourcent des répondants s'adresseraient à leur opérateur mobile en cas de violation grave de leur confidentialité pendant l'utilisation d'une application, indépendamment de la responsabilité ultime. Seulement 31 % s'adresseraient au magasin d'applications et 34 % contacteraient directement le développeur de l'application.

En l'absence de mesures de protection de la confidentialité du consommateur, l'Amérique Latine court le risque de prendre du retard par rapport au reste du monde dans l'adoption de nouveaux services mobiles. Les opérateurs mobiles reconnaissent le besoin de collaborer étroitement avec les gouvernements et l'industrie dans son ensemble pour résoudre ces problèmes. Ils demandent aux décideurs d'établir des rapports plus étroits avec l'écosystème mobile alors que de nouvelles lois de protection des consommateurs sont en cours de rédaction.

« Il ne suffit pas aux législateurs de couper-coller d'anciennes réglementations de protection des données pour les appliquer au marché moderne des applications mobiles », déclare Tom Phillips, responsable des problématiques gouvernementales et réglementaires pour la GSMA. « Ils doivent envisager des solutions qui prennent en compte les nouvelles réalités du marché, telles que les icônes de confidentialité développées actuellement aux États-Unis[2], qui fourniront aux consommateurs des méthodes simples pour comprendre les choix de confidentialité et contrôler leurs données. »

Inquiétudes à propos des services basés sur l'emplacement

L'enquête met également en évidence les inquiétudes des consommateurs à propos des données d'emplacement. Quatre-vingt-douze pourcent des répondants veulent qu'on leur demande leur autorisation avant de partager leur emplacement avec un service ou une application. Toutefois, 47 % des applications les plus populaires transmettent l'identité unique d'un téléphone à d'autres entreprises sans que les utilisateurs en soient avertis ou que leur autorisation ait été sollicitée[3]. En outre, 74 % des utilisateurs utilisant régulièrement des services d'emplacement ont peur que leur emplacement ait été transmis à des tierces parties sans leur autorisation.

Sauf lorsque ces services sont fournis directement par les opérateurs mobiles, ces inquiétudes sont particulièrement fondées étant donné que différentes lois et réglementations s'appliquent. Les opérateurs mobiles sont soumis à des restrictions rigoureuses en matière d'informations d'emplacement à la différence des services proposés par les entreprises d'Internet.

« Les règles concernant la confidentialité de l'emplacement ont besoin d'être appliquées de façon égale à tous les différents acteurs qui offrent de tels services. À l'heure actuelle ce manque de cohérence met les données des consommateurs en danger », poursuit M. Phillips. « De nouvelles lois sur la confidentialité sont en cours d'élaboration dans les marchés d'Amérique Latine. La GSMA demande aux gouvernements de garantir que toutes les nouvelles législations s'appliquent de façon égale à tous les acteurs de l'industrie. »

La recherche a été effectuée par Futuresight Ltd. pour le compte de la GSMA. Elle est basée sur des études précédentes en Espagne, au Royaume-Uni et à Singapour ainsi que sur le travail constant de la GSMA en vue d'établir des directives et des approches sectorielles, prenant en compte les inquiétudes des consommateurs à propos de la confidentialité mobile et encourageant la confiance des utilisateurs mobiles.

Pour découvrir les résultats complets de l'enquête au Brésil, en Colombie et au Mexique, veuillez consulter : www.gsma.com/publicpolicy/mobile-and-privacy/resources

Remarques à l'intention des éditeurs 

[1] Source  Strategy Analytics, 2012  

[2] Pour plus de renseignements sur l'App Trust Project (http://apptrustproject.com) et d'autres initiatives dans le cadre du programme de transparence des applications mobiles de la National Telecommunications Informational Administration, veuillez consulter : http://www.ntia.doc.gov/other-publication/2013/privacy-multistakeholder-process-mobile-application-transparency  

[3] Source : Wall Street Journal : http://online.wsj.com/article/SB10001424052748704694004576020083703574602.html

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de mobile à travers le monde. Couvrant plus de 220 pays, la GSMA regroupe près de 800 opérateurs mobiles internationaux, ainsi que plus de 230 entreprises actives dans le vaste écosystème de la mobilité, y compris des fabricants de téléphones, des développeurs de logiciels, des fournisseurs d'équipement, des sociétés Internet et des entreprises de secteurs industriels tels que les services financiers, la santé, les médias, le transport et les services publics.  La GSMA organise également plusieurs évènements phares du secteur, tels que le Mobile World Congress et le Mobile Asia Expo.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site officiel de la GSMA (www.gsma.com) ou Mobile World Live, le portail en ligne de l'industrie des communications mobiles, à l'adresse www.mobileworldlive.com.

LA

SOURCE GSMA



Liens connexes

http://www.gsma.com