La première cyberconférence sur le syndrome du côlon irritable offre une nouvelle source d'information aux médecins

23 Novembre, 2000, 08:42 GMT de University of Leuven

Louvain, Belgique - Le Centre de recherche en gastro-entérologie de l'Université de Louvain a annoncé aujourd'hui que la première cyberconférence portant sur le syndrome du côlon irritable fera l'objet d'une webdiffusion depuis la huitième United European Gastroenterology Week Meeting, qui aura lieu à Bruxelles le 27 novembre 2000. Cette nouvelle technologie Internet permettra aux médecins du monde entier de participer à un symposium par satellite. Les participants pourront écouter les présentations des orateurs, visionner les diapositives, poser des questions et recevoir des réponses en temps réel.

"Le syndrome du côlon irritable est une maladie grave qui touche des millions de personne au niveau mondial, et il est crucial que les médecins du monde demeurent au fait des plus récents progrès en matière de diagnostic et de traitement", a déclaré le professeur Jan Tack, président du symposium, membre de l'unité de gastro-entérologie et chercheur principal de l'Université de Louvain, en Belgique. "Ces progrès se produisent si rapidement qu'il est logique d'utiliser les capacités de réponse en temps réel d'Internet."

Le symposium satellite, intitulé "Taking the 'Irritable' Out of IBS - Patients, Physicians and Pharmaceuticals" (Eliminer le mot 'irritable' du syndrome du côlon irritable - malades, médecins et médicaments) sera diffusé en direct dans Internet de 18 h à 19 h 30, heure de Bruxelles, le lundi 27 novembre. Le symposium proposera notamment un survol épidémiologique du syndrome du côlon irritable, sur les différentes manières dont cette condition peut toucher les individus, et sur l'importance de personnaliser le traitement pour répondre aux besoins spécifiques de chaque malade. Les participants discuteront des médicaments à l'étape de la mise au point, en plus des options thérapeutiques actuelles. Les médecins peuvent s'inscrire gratuitement à la cyberconférence à l'adresse www.ibsandhealth.com/indexpro.html. Les représentants des médias sont également invités à participer par le truchement du site Web à l'adresse http://www.IBS_mediacentre.com.

"Jusqu'à tout récemment, les médecins devaient parcourir les périodiques médicaux pour se garder au courant des nouvelles informations sur le syndrome du côlon irritable, a déclaré le professeur Jan Tack. Grâce à cette cyberconférence, nous permettons aux médecins qui manquent de temps ou qui n'ont pas les ressources nécessaires pour participer au congrès l'occasion de s'informer sur les derniers progrès en matière de syndrome du côlon irritable."

Tous ce dont les médecins ont besoin pour participer est un ordinateur personnel branché sur Internet. Le site Web fournit des instructions complètes permettant de participer à cet événement en direct, tous les logiciels gratuits nécessaires, ainsi que des renseignements sur les invités et l'horaire de la rencontre. Le symposium sera archivé pour ceux qui sont dans l'incapacité de participer à la diffusion en direct, et sera disponible sur le site Web d'IBS and Health (http://www.ibsandhealth.com).

Le professeur Jan Tack présidera à la rencontre, accompagné de : Dr Sidney F. Phillips, clinique Mayo, Etats-Unis; professeur Christoph Beglinger, unité de gastro-entérologie, hôpital universitaire, Bâle, Suisse; Dr Robin Spiller, unité de gastro-entérologie, hôpital universitaire, Queen's Medical Centre, Nottingham, Royaume-Uni.

  • A propos du syndrome du côlon irritable

Trouble gastro-intestinal fonctionnel chronique le plus courant, le syndrome du côlon irritable touche jusqu'à 20 pour cent de la population de l'hémisphère ouest. On estime que trois fois plus de femmes que d'hommes sont touchés par le syndrome du côlon irritable. Chez les femmes, le syndrome du côlon irritable est plus fréquent que les autres problèmes chroniques, comme l'ostéoporose, l'arthrite, le diabète et l'incontinence urinaire. Les symptômes du syndrome du côlon irritable comprennent la douleur et l'inconfort abdominaux, la constipation, la diarrhée, ou une alternance de constipation et de diarrhée. Le syndrome du côlon irritable peut avoir un impact non négligeable non seulement sur la santé du malade, mais sur sa capacité de travailler et d'avoir une vie sociale. Il s'agit de la deuxième cause d'absentéisme aux Etats-Unis, derrière le rhume. Le syndrome du côlon irritable est responsable de 25 pour cent des visites chez un gastro-entérologue, et coûte huit milliards de dollars au système de santé américain chaque année.

  • Traitement

Actuellement, il n'existe aucun traitement du syndrome du côlon irritable qui soulage les maints symptômes comme la douleur et l'inconfort abdominaux, les ballonnements et la constipation. Les malades souffrant du syndrome du côlon irritable sont souvent insatisfaits des traitements disponibles, dont les antispasmodiques, les fibres et les anti-diarrhéique, à cause de leur long délai d'action et de leur manque d'efficacité générale.

"Plusieurs de mes patients qui souffrent du syndrome du côlon irritable sont très insatisfaits des traitements actuels. Il y a un besoin clair de traitements améliorés, et le tégasérod est un progrès prometteur qui offre un soulagement rapide et est bien toléré par les malades souffrant du syndrome du côlon irritable", a déclaré le professeur Christoph Beglinger, directeur de l'unité de gastro-entérologie de l'hôpital universitaire de Bâle, en Suisse.

  • A propos de l'Université de Louvain

Fondée en 1425, l'Université de Louvain est la plus ancienne université catholique en existence. La splendeur du passé et le dynamisme du présent font de l'Université de Louvain un centre renommé de science de haut niveau. L'unité de gastro-entérologie, et son centre de recherche en gastro-entérologie, créés par le Dr G. Vantrappen et dirigé par le Dr J. Janssens, est l'une des institutions les plus prestigieuses quant à l'étude des aspects de base et cliniques des troubles fonctionnels et moteurs du tractus gastro-intestinal.

Ce symposium par satellite est rendu possible grâce à une subvention de Novartis AG et de Bristol-Myers Squibb.

Sites Web: http://www.ibsandhealth.com; http://www.IBS_mediacentre.com

LA

SOURCE University of Leuven