La promenade à pied en famille, une tradition en désaffection dans l'ensemble du monde ?

17 Décembre , 2009, 09:00 GMT de MBT

LONDRES, December 17 /PRNewswire/ --

- 52 % des familles admettent qu'elles marchent moins qu'il y a 10 ans

Des chercheurs de la School of Sport, Exercise and Health Science de la Loughborough University, Royaume-Uni, encouragent aujourd'hui les familles du monde entier à pratiquer ensemble des exercices physiques plus réguliers à l'époque du nouvel an après la réalisation d'une recherche* inquiétante qui met en évidence que les deux tiers des habitants de notre planète ne marchent pas en famille (68 %), les Portugais étant les moins assidus (71 %) et les Autrichiens (63 %) les plus enclins à ces promenades familiales.

Selon une recherche internationale commandée par MBT, spécialiste de la marche urbaine, la traditionnelle << promenade >> ou << paseo >> est en désaffection, avec plus de la moitié des personnes interrogées à travers le monde (52 %) qui répondent qu'elles marchent moins qu'il y a 10 ans, citant le manque d'intérêt des autres membres de la famille (45 %), le manque de temps (43 %), le manque d'informations sur les lieux de marche (39 %), la fatigue (38 %) et leur faible motivation (33 %) comme principaux obstacles. De même, l'augmentation d'activités plus sédentaires est vue comme un facteur explicatif, avec des familles qui choisissent de passer plus de temps ensemble pour prendre leurs repas (80 %), se retrouver pour discuter (66 %) et/ou regarder la télévision (53 %).

Néanmoins, la période des fêtes est encore la plus propice aux promenades en famille, avec 69 % des sondés qui éliminent les excès de Noël en marchant. Les Autrichiens, encore une fois, et les Allemands (les deux à 86 %) sont les plus actifs alors que les Espagnols (56 %) et les Américains (58 %) sont les moins disposés. De plus, parmi les facteurs qui augmentent la fréquence des promenades familiales, les personnes interrogées citent le plus souvent avoir une meilleure santé, respirer un l'air frais (tous deux à 73 %) et profiter du beau temps (65 %).

Le Dr Stacy Clemes, chargée d'enseignement en biologie humaine à la Loughborough University, commente : << Il est prouvé dans le monde entier, par force documents, que le manque d'activité physique est un facteur majeur de risque lié à de nombreuses maladies chroniques. Malgré le fait que la marche soit décrite comme une forme d'exercice idéale (1), il est inquiétant de voir que les familles du monde entier n'utilisent pas ce type d'exercice bon marché et efficace pour favoriser la bonne santé de leurs membres. >>

<< La marche est une activité universelle, permettant aux familles de partager un intérêt commun et de passer des moments privilégiés en plein air (2). Il est également intéressant de remarquer qu'une activité physique accrue grâce à la marche aurait un effet sur les chiffres généraux de l'obésité tout en offrant une alternative libre à la salle de sport. >>

Matthias Schneider, scientifique du sport agréé et membre de la MBT Academy International explique : << D'après la recherche que nous avons commanditée en association avec la Loughborough University, 36 % des sondés, en moyenne, ont également signalé que leur chaussures n'étaient pas confortables. Ce facteur les empêche de marcher régulièrement car ils ont peur de s'abîmer les pieds. Chez MBT, nous encourageons tout le monde à débuter cette prochaine décennie en s'engageant à avoir une vie plus active. Il vous suffit de marcher dans des MBT pour tonifier vos muscles, améliorer votre posture et équilibrer et augmenter le nombre de calories brûlées. >>

* Enquête réalisée sur 5 236 personnes en Europe et aux États-Unis par des chercheurs de la Loughborough University.

1 - Morris and Hardman 1997

2 - National Institute for Clinical Excellence (NICE) 2006

LA

SOURCE MBT