La proposition sur l'économie circulaire de la Commission européenne laisse de la place pour des mesures plus ambitieuses sur les bio-industries, telles que les bio-plastiques

02 Décembre , 2015, 17:18 GMT de European Bioplastics

BERLIN, December 2, 2015 /PRNewswire/ --

European Bioplastics salue la nouvelle proposition de la Commission européenne sur l'économie circulaire en Europe et attend avec impatience de participer au débat sur la meilleure manière d'intégrer les matériaux biodégradables et renouvelables au sein de cette vision. « La proposition constitue une avancée importante en vue de clore le cycle du carbone en Europe », a déclaré François de Bie, président d'European Bioplastics.  

La communication reconnaît que « les matériaux d'origine biologique fournissent des avantages en raison de leurs propriétés renouvelables, biodégradables et compostables ». Le cycle du carbone, dans lequel les bio-plastiques jouent un rôle majeur, doivent être reconnus et soutenus dans le cadre législatif de l'UE. Par ailleurs, les bio-plastiques doivent jouer un rôle important au sein de la législation pour réviser les objectifs relatifs aux déchets, car ils contribuent à multiplier les options de fin de vie, à l'instar du recyclage mécanique ou organique et de la transformation en « bio-énergie ». Les propriétés matérielles et environnementales des bio-plastiques doivent également être reconnues dans le cadre des mesures d'éco-conception.

Malheureusement, la proposition de la Commission visant à modifier la Directive-cadre sur les déchets ne reconnaît pas pleinement les avantages de la collecte des déchets organiques pour l'Europe. En appliquant la bonne législation en matière de déchets, 60 millions de tonnes supplémentaires de déchets biologiques pourraient être recyclés, ce qui entraînerait la création de 30 000 nouveaux emplois.[1]

--------------------------------------------------

1. Source : European Compost Network (ECN) e.V.  

« Même si la production continue d'augmenter, les prévisions montrent qu'en 2019, plus de 95 % des capacités de production de bio-plastiques seront situées en dehors de l'Europe. Si les États membres de l'UE veulent utiliser pleinement le potentiel social, économique et environnemental des bio-plastiques, ils doivent résoudre le problème du manque de soutien économique et politique », a affirmé François de Bie.  

Déclaration complète : http://en.european-bioplastics.org/press/press-releases/

Contact : Kristy Lange, press@european-bioplastics.org, +49(0)30-28482356.

Source : European Bioplastics


LA

SOURCE European Bioplastics