La quatrième table ronde sur les huiles essentielles se concentre sur les données environnementales pour l’enregistrement REACH

18 Septembre, 2015, 08:00 BST de IFRA

GRASSE, France, September 18, 2015 /PRNewswire/ --

Ce vendredi 18 septembre, Prodarom et IFRA ont organisé une quatrième table ronde réunissant toutes les parties prenantes du secteur des huiles essentielles. Cette session fait partie d'un programme d'actions décidé par le secteur. En effet, vu la complexité du règlement européen des produits chimiques (REACH) et les enjeux importants qui en découlent, la recherche de solutions pragmatiques a été initiée dès avril 2014 par la Commission européenne et l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA), en partenariat avec les experts de l'industrie.

La session précédente, organisée le 9 juillet à Aix-en-Provence, avait déjà marqué un pas décisif pour l'enregistrement en 2018 des huiles essentielles dans le cadre de ce règlement. Les lignes directrices adoptées à cette occasion serviront de guide aux nombreuses petites et moyennes entreprises actives dans le secteur et permettront à la filière agricole d'aborder les enregistrements de 2018 avec moins d'incertitude.

Cette quatrième table ronde s'est notamment concentrée sur les aspects de l'impact environnemental des huiles essentielles. Elle fait suite à une réunion de travail organisée par l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA), fin août, à Helsinki. Les données environnementales nécessaires prévues dans le règlement REACH sont complexes et des solutions pragmatiques doivent être adaptées aux spécificités des huiles essentielles. Une feuille de route identifiant les travaux à réaliser par les parties prenantes au cours des prochains mois a été élaborée. Comme ce fut le cas pour la caractérisation des substances, des lignes directrices devraient être adoptées et permettre la production des données requises pour la mise sur le marché. Dans cette phase, les transformateurs en aval viennent en soutien de la filière agricole, apportant leur compétence et expertise dans ce domaine. Cette solidarité à tous les niveaux de la chaîne de valeurs et le dialogue constant avec l'Agence et la Commission européenne doivent permettre la recherche de solutions sans compromettre l'essence même de REACH, qui, en matière de réglementation chimique, est la plus avancée du monde sur la sécurité sanitaire et la protection de l'environnement.

Geert Dancet, Directeur exécutif de l'ECHA, a réitéré l'engagement de son agence, avec celui de la Commission européenne, pour faire preuve d'écoute et de force de propositions afin de trouver un cadre compréhensible pour un secteur économique souvent laissé à lui-même face à des réglementations, certes utiles, mais complexes. 'Le travail réalisé sera bénéfique pour tous les acteurs de cette filière à l'échelle européenne' a ajouté Geert Dancet.

Enfin, les représentants des industriels et de la filière agricole ont unanimement salué l'implication et l'accompagnement de Monsieur Robert Tessier, chargé de mission nommé par le Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. Son engagement a engendré le relais de confiance nécessaire auprès du secteur économique dans son ensemble et a témoigné du soutien du gouvernement français.

LA

SOURCE IFRA