La République tchèque assoit sa position de "Hollywood de l'Est" grâce à de nouvelles mesures d'encouragement en faveur de l'industrie cinématographique

15 Septembre, 2015, 15:37 BST de MAP Global

$codeDebug.log("output array of get country targets countryT

HOLLYWOOD, Californie, September 15, 2015 /PRNewswire/ --

Les réalisateurs hollywoodiens se préparent à gagner l'Est à la suite du projet de modification de la loi sur le cinéma du gouvernement tchèque.

Le pays s'est déjà taillé une solide réputation de "Hollywood de l'Est" : les films Casino Royale, Mission Impossible, La Mémoire dans la peau, L'Illusionniste, Snowpiercer, Le Transperceneige, Les Frères Grimm et Le Monde de Narnia ont tous été tournés en République tchèque.

Fort des nouvelles initiatives du gouvernement, le pays est en bonne place pour se positionner comme le leader européen des services cinématographiques. Les amendements proposés à la loi sur le cinéma devraient entrer en vigueur en janvier et élargir le champ des mesures incitatives offertes aux producteurs de films, avec l'octroi notamment d'importants avantages fiscaux. Frank Yablans, légendaire directeur général de la MGM et président de Paramount Pictures, n'a-t-il pas déclaré un jour : "La République tchèque n'aurait pour ainsi dire pas de concurrent si elle proposait des dégrèvements de 25 % [pour les films]. Le service y est absolument incroyable et, pour toute équipe, les producteurs n'ont qu'à s'entourer d'un réalisateur et d'acteurs."

Le ministre tchèque des Finances, Andrej Babis, vise précisément à porter les aides fiscales du pays de 20 % actuellement à 25 %. Il affirme que cela « permettra d'augmenter sensiblement le nombre de films réalisés dans le pays et favorisera la croissance économique de la République tchèque en créant de nombreux emplois dans ce secteur passionnant et influent tout en constituant un attrait pour les touristes et multinationales.   

Ces propositions de modification n'ont pas laissé Hollywood indifférent. Pour Barry Jay Reiss , ancien avocat principal de MCA-Universal et actuel avocat de MAP Global, société de distribution de films et d'investissement dans le cinéma, il s'agit d'un tournant : « Il est regrettable qu'un pays aussi important que la République tchèque ne soit pas plus présent dans les salles de cinéma américaines. La République tchèque dispose de réalisateurs créatifs et talentueux, mais qui n'ont pas suffisamment l'opportunité de montrer ce dont ils sont capables à l'international. L'aide du gouvernement est un premier pas positif pour l'avenir du cinéma tchèque et synonyme d'évolution du secteur. Elle va inciter à une plus grande coopération internationale qui assiéra solidement le pays dans son rôle de Hollywood de l'Est.   

Seuls trois films tchèques sont parvenus à être distribués en salles sur le marché cinématographique américain : Kolya en 1996 qui a remporté l'Oscar du Meilleur film de langue étrangère, Dark Blue World de Jan Sverak en 2001 et, plus récemment, le film Ghoul de Petr Jakl, le film d'horreur le plus rentable de l'histoire de la République tchèque, produit par MAP Global et sorti en 2015 aux États-Unis et à l'international.

Le gouvernement tchèque a pris des dispositions pour soutenir l'industrie cinématographique nationale et approuvé une mesure qui portera le montant de l'aide au financement du Fonds national du cinéma de 8 millions de dollars à 16 millions de dollars. Ces capitaux visent à inciter les réalisateurs tchèques à participer à des films internationaux produits à l'étranger et financeront des co-productions tchèques. Ils viendront également soutenir de grandes productions tchèques tournées dans le pays tout en permettant à l'industrie du cinéma tchèque de bénéficier d'une expertise internationale.

LA

SOURCE MAP Global