LA THERAPIE STRATIFIEE : UNE NOUVELLE APPROCHE VERS L'AMELIORATION DU TRAITEMENT DE LA MIGRAINE.

02 Mai, 2000, 08:30 BST de AstraZeneca

    
  • Une étude borne montre qu'une thérapie stratifiée améliore le traitement de la migraine. 

 
    
  • "Le bon traitement, la première fois"

 


 San Diego - Le choix d'une thérapie efficace contre la migraine, et donc l'amélioration des résultats thérapeutiques, sont désormais facilités par l'utilisation d'un questionnaire d'évaluation simple comprenant cinq questions. Tel est le constat essentiel du DISC (Disability In Strategies for Care - Handicap des stratégies de traitement), une nouvelle étude borne présentée aujourd'hui dans le cadre du congrès annuel de l'Académie américaine de neurologie (AAN) (1).


 


 "De nombreux médecins recommandent à leurs patients de traiter la migraine à l'état aigu en adoptant une approche thérapeutique "pas à pas", qui, indépendamment de la gravité de la migraine, doit commencer par de simples analgésiques pour ensuite s'appuyer sur une médication plus puissante et plus spécifique à la migraine", comme le constate le dirigeant de l'étude, Monsieur Richard Lipton, directeur de l'Albert Einstein College of Medicine aux Etats-Unis. "Souvent, ceci signifie que les patients souffrent inutilement de douleur et d'inaptitude au travail, et nombreux sont ceux qui, finalement, en sont frustrés et arrêtent carrément le traitement. Notre étude montre qu'en identifiant à l'aide des MIDAS un plus grand nombre de malades souffrant d'un handicap provoqué par une migraine, on peut mettre au point une thérapie bien plus offensive et donc réduire la souffrance et les handicaps liés au traitement pas à pas".


 


 L'étude du DISC s'est appuyée sur une méthode d'évaluation innovatrice des handicaps causés par la migraine, dénommée MIDAS (Migraine Disability Assessment Scale - Echelle d'évaluation des handicaps liés à la migraine). Simple, cet instrument attribue aux malades de migraine une note sous la forme d'un nombre de points dépendant des réponses que ces derniers donnent à des questions sur le temps d'absence au travail et aux activités ménagères et de loisirs en famille. Plus encore, l'étude américaine a enregistré et évalué la fréquence et la gravité des cycles de souffrance. Le questionnaire utilisé a été élaboré par des experts en matière de migraine, ceci dans le but d'aider les personnes souffrantes à discuter plus efficacement avec leurs médecins des répercussions de la migraine sur leur vie, en aidant dans le même temps les médecins à choisir la thérapie la mieux indiquée.


 


 Dans le cadre de l'étude DISC, plus de 1.000 migraineux originaires de 13 pays ont été répartis selon un procédé arbitraire entre trois stratégies thérapeutiques comprenant chacune une série de six attaques migraineuses. Les traitements infligés étaient les suivants :


 
    
  • Un traitement stratifié dans lequel les notes MIDAS ont été utilisées pour départager les patients devant bénéficier soit d'une médication légère non-spécifique (aspirine-métoclopramide), soit d'une médication spécifique au Zomig (zolmitripan).

 
    
  • Une médication pas à pas contre les attaques migraineuses, pendant laquelle tous les patients ont obtenu une médication à l'aspirine-métoclopramide contre les trois premières attaques, remplacée par la suite par une médication plus forte au Zomig pour les trois dernières attaques migraineuses dans les cas où les patients ne réagissaient pas à la thérapie légère antérieure.

 
    
  • Une médication pas à pas pendant les attaques migraineuses, pendant laquelle tous les patients ont obtenu une médication à l'aspirine-métoclopramide, remplacée par des soins au Zomig dans le cas où il n'y avait aucun soulagement des douleurs deux heures après le traitement initial.

 


 Les chercheurs se sont alors aperçus qu'ils obtenaient de meilleurs résultats en traitant les patients selon leurs notes MIDAS qu'en adoptant l'une des approches thérapeutiques pas à pas traditionnelles. Les patients qui avaient bénéficié d'une médication stratifiée présentaient des temps d'inaptitude considérablement inférieurs et un soulagement nettement supérieur à ceux des patients des deux autres groupes, soumis aux deux médications pas à pas (p<0.001). Les différences entre la médication stratifiée et les deux stratégies pas à pas étaient particulièrement prononcées avant la réévaluation des besoins thérapeutiques (p<0.001).


 


 Produit par AstraZeneca, le Zomig est un récepteur agoniste 5-HT 1B/1D, un soi-disant "triptane de deuxième génération". Il est indiqué pour le traitement de migraine à l'état aigu chez les adultes avec ou sans aura. Le Zomig n'a pas pour but de prémunir le patient contre les attaques migraineuses, mais plutôt de soulager ce dernier des douleurs et des autres symptômes indépendamment des cycles de douleurs.


 


 AstraZeneca est l'une des principales sociétés internationales de soins médicaux, active dans le domaine de la recherche, du développement, de la production et de la distribution de produits pharmaceutiques compatibles à l'éthique (prescription) et la fourniture de soins de santé. Elle compte parmi les cinq premières sociétés pharmaceutiques mondiales, atteignant un volume de vente de produits pharmaceutiques de plus de 15 milliards de dollars et menant le peloton de tête pour la vente de produits gastro-intestinaux, d'oncologie, d'anesthésie, y compris des équipements analgésiques, cardio-vasculaires, des outils pour le système nerveux central (SNC) et des équipements respiratoires.


 


 References:


 


 (1) Lipton R, Stewart W, Sawyer J. Stratified care is a more effective migraine management strategy than stepped care: results of a randomised clinical trial. Platform presentation at the American Academy of Neurology Annual Meeting in San Diego, 1 May 2000.


 

LA

SOURCE AstraZeneca