L'ACQUISITION DE ECC PAR IMETAL N'EST PAS ENCORE APPROUVÉE

15 Février , 2000, 19:18 GMT de PACE International Union

  • Le syndicat affirme que les actionnaires n'ont même pas été informés

Nashville, Tennessee - Plusieurs mois après que Imetal eut annoncé l'acquisition de English China Clays (ECC), la prise de contrôle n'a pas encore été approuvée aux Etats-Unis. De nouvelles questions ont fait surface sur la possibilité de pratiques monopolistiques sur le marché du carbonate de calcium, matière première utilisée dans la production papetière. Imetal et English China Clays dominent actuellement le marché du carbonate de calcium dans le sud-est des Etats-Unis.

Un manquement à l'obtention de l'approbation finale du juge de la cour fédérale américaine, qui examine actuellement diverses questions soulevées par le syndicat Paper, Allied-Industrial, Chemical and Energy Workers International Union (PACE), renverrait tout simplement le projet à la case départ, selon un porte-parole de PACE.

La Commission européenne a sanctionné l'acquisition en avril, sous réserve de l'approbation finale aux Etats-Unis. PACE croit que les actionnaires de Imerys, le nouveau nom de la société combinée, n'ont pas été informés du très long délai nécessaire à l'obtention de l'approbation à l'acquisition.

Imerys a son siège social à Paris et ses actions sont cotées à la bourse française. Paul Demarais, du Canada, et le Baron Albert Frère de Belgique contrôlent Imerys par l'intermédiaire de nombre de sociétés de holding.

PACE, qui est établi à Nashville, au Tennessee, représente 320 000 travailleurs des industries du papier, des produits chimiques, de l'énergie et des pièces automobiles. Le syndicat est particulièrement inquiet de l'incidence à long terme de la fusion des deux entreprises sur l'emploi dans l'industrie papetière.

LA

SOURCE PACE International Union