L'Alliance Renault-Nissan a enregistré en 2013 un record de 2,9 milliards d'euros de synergies

02 Juillet, 2014, 13:00 BST de Renault-Nissan Alliance

PARIS et YOKOHAMA, Japon, July 2, 2014 /PRNewswire/ --


  • Les synergies restent particulièrement importantes dans les achats, la mécanique et l'ingénierie  
  • La part des ventes et du marketing progresse  
  • A l'avenir, les synergies devraient s'accélérer avec la convergence dans quatre domaines clés 

L'Alliance Renault-Nissan a enregistré en 2013 des synergies record, d'un montant de 2,87 milliards d'euros contre 2,69 milliards d'euros en 2012. Au moment où l'Alliance se prépare à lancer ses premiers véhicules issus de l'architecture partagée CMF, les achats, la mécanique et l'ingénierie restent les principales sources de synergies générées au sein de l'Alliance.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20140130/666713-a )

En 2013, les achats, gérés en commun par Renault-Nissan Purchasing Organization (RNPO), ont généré 1 036 milliard d'euros de synergies en 2013. L'ingénierie des véhicules, qui concerne principalement les plateformes et les composants communs, a contribué à hauteur de 714 millions d'euros. La part du co-développement et du partage d'organes mécaniques s'élève à 525 millions d'euros.

Les synergies représentent des réductions de coûts, des frais évités et des revenus supplémentaires. Seules sont prises en compte, chaque année, les synergies nouvelles, et non l'ensemble des synergies générées depuis l'origine. Elles permettent à Renault et Nissan de réaliser leurs objectifs de performance et de garantir le meilleur rapport qualité/prix possible à leurs clients.

(Pour en savoir plus sur les synergies réalisées en 2013, voir la vidéo  http://www.media.blog.alliance-renault-nissan.com/news/5165) 

L'approche CMF et les marchés émergents jouent un rôle moteur 

L'architecture modulaire mise en place au sein de l'Alliance, Common Module Family (CMF) est une source de synergies en constante progression. CMF permet à Renault et Nissan de produire une vaste gamme de véhicules avec un ensemble de pièces et composants commun, tout en garantissant un éventail de choix aux clients. CMF se décompose en trois segments : CMF-A pour les petits véhicules, CMF-B pour les véhicules intermédiaires et CMF-C/D pour les véhicules les plus grands.

Nissan a commercialisé en 2013 ses premiers véhicules sur CMF C/D : Rogue en novembre aux États-Unis et X-Trail en décembre au Japon. Qashqai a été lancé sur le marché européen en février 2014.

Chez Renault, le premier modèle CMF C/D sera le successeur d'Espace, qui sera commercialisé en 2015.

En 2013, l'Alliance a également commencé le développement des premiers véhicules basés sur CMF-A, dont la production démarrera en 2015 dans l'usine de Renault-Nissan de Chennai, en Inde.

« Le développement des véhicules CMF se traduit par une augmentation des synergies dans toutes les grandes branches de notre activité, que ce soit les achats, l'ingénierie ou la mécanique », explique Christian Mardrus, Directeur de Renault-Nissan BV et Directeur Délégué à la Présidence Alliance. « L'architecture CMF devrait confirmer à l'avenir son rôle moteur en matière de synergies, puisqu'elle devrait concerner 70% de nos véhicules d'ici 2020. »

L'Alliance réalise également des synergies sur les marchés émergents dans les usines communes à Renault et Nissan. Renault a commencé l'an dernier à vendre Duster au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. La version direction à droite est fabriquée en Inde dans l'usine d'Oragadam, près de Chennai. L'usine, d'une capacité de 400 000 véhicules par an, partage sa production entre les véhicules Renault et Nissan.

En 2013, Nissan a commencé la commercialisation d'Almera, une berline fabriquée à Togliatti, en Russie, dans un complexe industriel que se partagent Renault et son partenaire AVTOVAZ, premier constructeur automobile russe.

Les autres sources de synergies de l'Alliance 

L'Alliance bénéficie également des synergies réalisées dans d'autres domaines, comme les ventes et le marketing. En 2013, elle a signé deux grands contrats de renouvellement de flotte avec le géant de l'industrie pharmaceutique Merck et le groupe Atos, spécialiste mondial des services informatiques.

« Grâce à notre partenariat, nous sommes à même de proposer à nos clients une large gamme de véhicules, dans le monde entier, de Dacia à Infiniti », souligne Christian Mardrus.

La création le 1er avril 2014 de directions communes à Renault et Nissan dans quatre domaines clés - l'Ingénierie, la Fabrication et la Logistique, les Achats et les Ressources humaines - devrait permettre à l'Alliance de réaliser au moins 4,3 milliards de synergies d'ici 2016, contre 1,5 milliard d'euros en 2009, date à laquelle l'Alliance a commencé à réaliser des synergies significatives.

(Pour en savoir plus sur le plan de convergence, rendez-vous sur  http://www.media.blog.alliance-renault-nissan.com/news/renault-and-nissan-to-converge-four-major-alliance-functions-1-april/) 

A PROPOS DE L'ALLIANCE RENAULT-NISSAN 

L'Alliance Renault-Nissan est un partenariat stratégique entre Renault et Nissan qui, à eux deux, sont à la tête d'une gamme de 10 véhicules vendus dans le monde. Partenaires depuis 1999, les deux groupes ont vendu 8,3 millions de véhicules dans près de 200 pays en 2013. L'Alliance regroupe également des collaborations avec des constructeurs comme Daimler, Dongfeng, Ashok Leyland et Avtovaz dont elle a récemment pris une participation majoritaire. Plus d'informations sur :

http://blog.alliance-renault-nissan.com

Contacts:

Mia Nielsen
Renault-Nissan Alliance
+33-(0)6-10-83-31-33
mia.nielsen@renault.com

Hélène Mazier
Renault SAS
+33-(0)1-76-84-39-59
+33-(0)6-45-51-50-30
helene.mazier@renault.com

Toshitake Inoshita
Nissan Motor Co., Ltd.
+81-(0)50-3804-7199 
t-inoshita@mail.nissan.co.jp

LA

SOURCE Renault-Nissan Alliance