L'American Journal of Medicine va publier un article de l'International Psoriasis Council apportant des données probantes sur la manière dont le psoriasis pourrait être lié aux maladies cardiométaboliques

06 Octobre, 2014, 13:00 BST de International Psoriasis Council

ST. LOUIS, 6 octobre 2014 /PRNewswire/ -- L'accumulation de preuves que les patients souffrant de psoriasis présentent un risque plus élevé de développer des maladies cardiovasculaires et des maladies métaboliques (« maladies cardiométaboliques ») est le sujet d'un article qui sera publié dans l'édition de décembre 2014 de l'American Journal of Medicine.

L'article, intitulé « Accumulating Evidence for the Association and Shared Pathogenic Mechanisms between Psoriasis and Cardiometabolic Diseases » (Accumulation de preuves sur l'association et les mécanismes pathogènes partagés entre le psoriasis et les maladies cardiométaboliques), a été rédigé par sept conseillers de l'International Psoriasis Council (IPC), une organisation à but non lucratif internationale axée sur la recherche, l'éducation et les soins aux patients dans le domaine du psoriasis. L'article est un résumé de la réunion de novembre 2013 du groupe de réflexion de l'IPC, une rencontre annuelle d'experts mondiaux du psoriasis venus discuter des problèmes les plus urgents portant sur la compréhension et le traitement de cette maladie.

Lors de la réunion, un panel mondial de spécialistes en dermatologie, en immunologie et en soins cardiovasculaires est venu évoquer l'état de la recherche sur l'association potentielle du psoriasis avec diverses comorbidités liées aux problèmes cardiométaboliques.

Résumant ces discussions, l'article de l'American Journal of Medicine explore les mécanismes pathogènes partagés potentiels, la connectivité génétique et les liens inflammatoires entre le psoriasis et diverses maladies cardiométaboliques comme les maladies cardiaques, l'obésité et le diabète.

« C'est une occasion vraiment unique de disposer en même temps de perspectives d'experts issus d'une multitude de disciplines. Ces types d'interactions accélèrent notre compréhension de l'association entre diverses conditions cardiométaboliques et le psoriasis », a affirmé le Dr Nehal N. Mehta, un expert en maladies cardiométaboliques coauteur de l'article. « Sur la base des données probantes présentées et détaillées lors de ce symposium, la relation entre le psoriasis et les maladies cardiométaboliques démontre de forts liens mécanistes ; il est toutefois anticipé de parler à ce stade de preuves définitives. D'autres études sont nécessaires pour mieux comprendre cette association. »

Parmi les conclusions tirées et identifiées dans le manuscrit, on peut citer :

  • Il est nécessaire d'élucider le lien entre le psoriasis et les mécanismes physiopathologiques cardiométaboliques afin de mieux gérer les patients atteints de psoriasis.
  • L'identification de voies partagées grâce à des études du transcriptome (étude de l'ARN) et à des études d'associations pangénomiques fait évoluer le modèle du psoriasis vers un modèle analogue à d'autres états pro-inflammatoires systémiques tels que l'athérosclérose et le syndrome d'insulino-résistance.
  • Des techniques d'imagerie novatrices pourraient jouer un rôle pivot dans l'identification et la quantification de l'inflammation dans le psoriasis et la maladie cardiométabolique.
  • Des modèles d'inflammation sur des sujets humains sains ont illustré un état pro-inflammatoire caractérisé par d'importantes augmentations des cytokines qui sont également proéminentes dans le psoriasis, dont le TNF-a. Ces sujets ont montré des changements biochimiques temporaires cohérents avec ceux retrouvés dans les maladies cardiométaboliques, suggérant que l'inflammation précède la maladie.
  • Des études prospectives sur des patients commençant à l'âge de 30 ans à surveiller le développement des maladies métaboliques en psoriasis pourraient être le seul moyen définitif permettant de mieux comprendre les relations temporelles entre ces deux maladies.

« Le groupe de réflexion, à l'origine de l'article, illustre la mission de l'IPC consistant à réunir des spécialistes du psoriasis pour faire avancer notre compréhension de cette maladie », a affirmé le Professeur Christopher Griffiths de l'Université de Manchester, au Royaume-Uni, et Président de l'IPC.

L'article peut être consulté avant sa sortie en version papier sur le site http://bit.ly/comorabstract

Visitez http://www.psoriasiscouncil.org/news_comorbid.htm pour lire le communiqué de presse complet.

CONTACT :

Steve O'Dell, PDG
+1-814-323-7828

LA

SOURCE International Psoriasis Council



Liens connexes

http://www.psoriasiscouncil.org