L'AMP soutient la création d'un Comité technique national pour la vaccination et les vaccins en Côte d'Ivoire

25 Janvier, 2010, 08:00 GMT de Agence de Medecine Preventive (AMP)

PARIS, January 25 /PRNewswire/ -- Le 15 janvier, le Ministre de la Santé et de l'Hygiène de Côte d'Ivoire, Dr. Rémi Allah Kouadio, a présidé une cérémonie afin de marquer le lancement d'un Comité technique national pour la vaccination et les vaccins dénommé << Comité National d'Experts Indépendants pour la Vaccination et les Vaccins de la Côte d'Ivoire >> (CNEIV-CI).

(Photo: http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20100125/374937 )

Le CNEIV-CI a été créé suite à des recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) en vue de renforcer la capacité nationale à prendre des décisions politiques concernant l'immunisation et les vaccins basées sur des données robustes.

La Côte d'Ivoire est le premier pays éligible à GAVI en Afrique Sub-Saharienne à créer un tel comité. Celui-ci a été établi avec le soutien de l'initiative SIVAC (Supporting Independent Immunization and Vaccine Advisory Committees), implémentée par l'Agence de Médecine Préventive (AMP) en partenariat avec l'International Vaccine Institute (IVI). Cette initiative, qui est financée par une subvention de la Fondation Bill & Melinda Gates, vise à soutenir la création ou le renforcement de comités techniques nationaux pour la vaccination et les vaccins viables et pérennes dans les pays éligibles à GAVI et ceux à revenus moyens.

Le rôle du CNEIV-CI est de conseiller le Ministère de la Santé de Côte d'Ivoire sur tous les sujets liés aux vaccins et aux immunisations. Ceci inclut par exemple : les stratégies et politiques de vaccination, l'introduction de vaccins, la priorisation de nouveaux vaccins, la révision de calendriers de vaccination, et la couverture vaccinale.

Le comité se compose de trois types de membres : des experts nationaux indépendants de nombreuses disciplines (membres de droit), des représentants d'agences de l'État (membres ex-officio), et des représentants d'institutions partenaires (OMS, UNICEF, AMP). Seul le premier groupe a le droit de voter.

Le comité est coprésidé par Janine Tagliante-Saracino, professeur de santé publique, et Emmanuel Bissagnene, professeur de maladies infectieuses. L'Institut National d'Hygiène Publique (INHP) jouera le rôle de secrétariat scientifique et technique du comité.

<< SIVAC va maintenant établir un contrat pluriannuel avec l'INHP pour apporter un soutien technique et scientifique afin de s'assurer que le comité est en mesure de produire des recommandations fondées sur des bases scientifiques avérées >>, a déclaré Kamel Senouci, directeur de la SIVAC.

Légende de la photo :

Les membres du nouveau comité entourent ici le Ministre Rémi Allah Kouadio (au centre). (PHOTO : AMP)

SOURCE

Agence de Médecine Préventive (AMP)

Liens connexes

AMP : http://www.aamp.org

IVI: http://www.ivi.int

SIVAC : http://www.sivacinitiative.org

Pour de plus amples informations, veuillez contacter l'Agence de Médecine Préventive : amp@aamp.org