Lancement du Counter Extremism Project en Europe

Le CEP Europe réunit des individus et des groupes issus des États-Unis, de Belgique, et d'Allemagne pour lutter contre l'extrémisme et la radicalisation sur les deux continents avec de nouvelles campagnes pour combattre les discours extrémistes et stopper l'exploitation des médias sociaux

24 Juin, 2015, 14:14 BST de Counter Extremism Project

BRUXELLES, 24 juin 2015 /PRNewswire/ -- L'organisation Counter Extremism Project Europe (CEP Europe, projet de lutte contre l'extrémisme), dans un effort sans précédent pour lutter contre l'extrémisme, réunit des individus et des groupes à travers toute l'Europe pour lutter contre la radicalisation à sa source. Le CEP Europe commencera ses travaux en dévoilant une campagne à deux volets pour combattre les messages de recrutement extrémiste et pour perturber les stratégies de médias numériques extrémistes.

Logo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20150623/225109LOGO

La nouvelle entité étend la portée du Counter Extremism Project (CEP), une organisation à but non lucratif de plaidoyer non partisan lancée aux États-Unis en 2014.

Le CEP Europe, qui mène des actions à Berlin et à Bruxelles, va renforcer les efforts du CEP pour exposer les financements extrémistes, obtenir le soutien du public pour les programmes de lutte contre les discours des extrémistes et plaider en faveur de lois, de politiques et de règlements efficaces qui favorisent la liberté, la sécurité et la tolérance.

Le CEP et Le CEP Europe sont dirigés par un groupe d'anciens diplomates, responsables gouvernementaux et dirigeants du secteur privé de renommée, dont l'ancien conseiller pour la sécurité intérieure aux États-Unis et le président du CEP, Fran Townsend et Roberta Bonazzi, la fondatrice de l'European Foundation for Democracy (Fondation européenne pour la démocratie, EFD) et la dirigeante du bureau du CEP Europe à Bruxelles.

La formation du CEP Europe témoigne de la reconnaissance du fait que les gouvernements ne peuvent pas répondre seuls à la menace croissante posée par les stratégies de propagande extrémiste et de radicalisation. Les groupes privés ont un rôle essentiel à jouer pour relever le défi de sécurité mondiale le plus critique de notre époque.

Le nouveau programme de barrage des discours du CEP Europe pour les populations à risque et vulnérables s'axera sur une méthode alternative de déploiement. La campagne ciblera les acteurs dotés d'une énorme aptitude à atteindre et influencer les jeunes : des éducateurs, des travailleurs sociaux et des dirigeants respectés par la communauté. Roberta Bonazzi a travaillé pour combattre la radicalisation au travers de l'EFD depuis sa création en 2005. En 2010, elle a lancé un réseau de militants musulmans européens qui travaillent localement pour lutter contre l'extrémisme islamique.

Le CEP Europe dévoilera également une nouvelle campagne de perturbation numérique. S'inspirant du succès du CEP dans l'identification de comptes extrémistes de langue anglaise et l'incitation à les éliminer des plateformes de médias sociaux comme Twitter, la nouvelle organisation ciblera les abus extrémistes sur Twitter d'interlocuteurs allemands, turcs, français et italiens. CEP Europe trouvera, traduira et exposera le contenu violent et menaçant pour prouver à Twitter que les mesures récentes visant à sévir à propos des incitations de langue anglaise ne sont pas suffisantes pour répondre à la menace extrémiste mondiale d'aujourd'hui.

CEP Europe sera officiellement lancé au cours d'une conférence d'informations à 12 h 30, heure locale à Bruxelles, le 29 juin au Brussels Press Club Europe. Le même jour, à 15 h, heure de Bruxelles, une séance de questions et réponses Twitter sera tenue avec les dirigeants de CEP Europe.

Les dirigeants du CEP qui prendront la parole lors de l'événement sont : le Dr August Hanning, un diplomate décoré et l'ancien chef du service de renseignement allemand qui sera à la tête des opérations du CEP à Berlin, Jiri Schneider, l'ancien Premier vice-ministre des Affaires étrangères de la République tchèque et un membre du conseil consultatif de CEP Europe, l'ancien sénateur américain, candidat démocrate à la vice-présidence en 2000 et membre du conseil consultatif du CEP Joseph Lieberman et l'ambassadeur Mark D. Wallace, le PDG du CEP et l'ancien ambassadeur américain aux Nations Unies pour la réforme de la gestion.

Le CEP a été lancé aux États-Unis en septembre 2014. Depuis cette date, le CEP a été à l'origine de plusieurs campagnes avec des résultats notables, dont : 

  • La mise en œuvre de la campagne #CEPDigitalDisruption qui expose les extrémistes utilisant les médias sociaux pour la propagande, le recrutement et l'incitation d'autres personnes à la violence. Le CEP a fait pression sur Twitter pour éliminer des centaines de comptes extrémistes et pour modifier ses politiques concernant l'affichage de contenu violent.
  • La perturbation des sources financières des groupes extrémistes. Le gouvernement de la Gambie a ordonné, suite à une investigation du CEP, à Husayn Tajideen, un bailleur de fonds du Hezbollah sanctionné aux É.-U. de cesser toutes ses activités commerciales dans le pays et de le quitter.
  • Le CEP a récemment persuadé Western Union et DHL de rompre les relations avec des entités associées au financement du terrorisme et d'empêcher ces entités d'abuser d'entreprises de bonne réputation.
  • La construction d'une base de données de recherches étendues sur les groupes extrémistes, leurs dirigeants et leurs réseaux de soutien et promotion d'une législation ciblée visant ceux qui abusent des médias sociaux pour fournir un « soutien matériel » aux terroristes.

Des informations et des recherches supplémentaires sont disponibles sur www.counterextremism.com. Veuillez contacter media@counterextremism.com à tout moment pour l'organisation d'interviews.

À PROPOS DU CEP :
Le Counter Extremism Project est une organisation à but non lucratif, non partisane et de politique internationale qui a été créée pour contrer la menace posée par l'idéologie extrémiste. Elle le fait en faisant pression sur les réseaux de soutien financier, en luttant contre les discours des extrémistes et leur recrutement en ligne, et en préconisant des lois, des politiques et réglementations efficaces.

Le CEP utilise ses recherches et son expertise analytique afin de construire un mouvement mondial contre la menace posée par l'extrémisme de tous les types au pluralisme, à la paix et la tolérance. Le CEP est basé à New York aux États-Unis, mais il dispose également d'une équipe à Washington D.C.

À PROPOS DE L'EFD :
L'European Foundation for Democracy (EFD) est un institut de politiques basé à Bruxelles qui se consacre à la défense des valeurs fondamentales européennes de gouvernance démocratique, de pluralisme politique, de liberté individuelle et de tolérance religieuse. L'EFD identifie des approches constructives pour contrer les menaces à la sécurité et aux libertés en Europe posées par des individus et des états qui prônent des idéologies radicales et extrémistes. L'EFD travaille en collaboration avec de simples militants, des médias, des experts politiques et des responsables gouvernementaux en Europe et ailleurs pour faire progresser sa mission et transformer les idées en actions.

L'EFD a orienté le débat avec des recherches de très haut niveau qui sont au centre de certains des programmes politiques nationaux et internationaux les plus cruciaux en Europe. L'EFD informe régulièrement de manière approfondie les fonctionnaires, les politiciens, les diplomates et les membres des médias européens.

LA

SOURCE Counter Extremism Project



Liens connexes

http://www.counterextremism.com