L'Association européenne des malades du foie (ELPA) lance un rapport d'appel à l'action pour le traitement de l'encéphalopathie hépatique

12 Octobre, 2015, 00:01 BST de European Liver Patients' Association (ELPA)

BRUXELLES, October 12, 2015 /PRNewswire/ --

L'encéphalopathie hépatique est un dysfonctionnement du cerveau et une complication de la cirrhose qui toucherait près de 200 000[1],[2] personnes en Europe   

L'Association européenne des malades du foie (ELPA) vient de publier aujourd'hui un nouveau rapport d'appel à l'action intitulé « Time to DeLiver: Getting a Grip on HE » (En découdre avec le foie : maîtriser l'encéphalopathie hépatique) au Parlement européen à Bruxelles. Il s'agit du premier rapport européen qui fait état du fardeau de l'encéphalopathie hépatique sur les malades, leurs familles et soignants ainsi que sur la société dans son ensemble. L'événement a été animé par l'eurodéputée britannique Anneliese Dodds.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20151006/274413LOGO )

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20151006/274416LOGO )

L'encéphalopathie hépatique est un trouble neuropsychiatrique associé aux maladies du foie, susceptible de menacer le pronostic vital. Parce qu'elle est encore insuffisamment diagnostiquée et traitée, l'encéphalopathie hépatique réduit considérablement la qualité de vie des patients et fait peser un lourd fardeau sur leurs soignants.

Le rapport intitulé « Time to DeLiver: Getting a Grip on HE » a été rédigé par des spécialistes cliniques et des associations de patients de partout en Europe. Dix appels à l'action cruciaux sont mis en avant pour améliorer le dépistage, le traitement et la prise en charge de l'encéphalopathie hépatique.

Tatjana Reic, présidente de l'ELPA, a déclaré : « Ce rapport constitue une étape cruciale dans le traitement de cette pathologie invalidante qui touche chaque année des milliers de personnes en Europe. Cela fait trop longtemps que les malades atteints d'encéphalopathie hépatique reçoivent un diagnostic erroné ou se voient négliger par les systèmes de santé. Ce rapport établit clairement les normes de qualité des soins nécessaires à la prise en charge de la maladie. Nous nous réjouissons donc à l'idée de collaborer avec les administrations et les associations de patients de toute l'Europe en vue d'améliorer la prise en charge de cette pathologie ».

« Ce rapport marque un tournant. J'espère que mes collègues du Parlement européen contribueront à la mise en œuvre de cet appel à l'action pour faire reconnaître l'importance de l'encéphalopathie hépatique et en améliorer le traitement », a commenté Anneliese Dodds, eurodéputée pour le sud-est de l'Angleterre.

Norgine B.V. a sponsorisé la rédaction du rapport « Time to DeLiver ».

L'intégralité du communiqué de presse est disponible sur le site http://www.elpa-info.org ou sur http://www.norgine.com

Références 

1 Blachier M et al, The burden of liver disease in Europe: a review of available epidemiological data. European Association for the Study of the Liver. 2013

2 Amodio P et al. Prevalence and prognostic value of quantified electroencephalogram (EEG) alterations in cirrhotic patients. J Hepatol. 2001;35(1):37-45

Contacts pour la presse 
Alex Davies, Tonic Life Communications, Tél. portable : +44-7720-496472, E-mail : alex.davies@toniclc.com
Charlotte Andrews, Norgine, Tél. portable : +44-7714-061-485, E-mail : candrews2@norgine.com
Margaret Walker, ELPA, Tél. portable : +44-7747-121-175, E-mail : margaret@elpa-info.org

 

LA

SOURCE European Liver Patients' Association (ELPA)