L'autorisation de commercialisation par l'Union européenne d'un nouveau soja transgénique ouvre des marchés pour les cultivateurs brésiliens

08 Juillet, 2012, 03:50 BST de Associacao Brasileira de Sementes e Mudas (ABRASEM)

- Cette mesure représente une étape importante pour les exportations de soja brésilien, selon les multiplicateurs de semences

SAO PAULO, 8 juillet 2012 /PRNewswire/ -- La décision prise par la Commission européenne le 28 juin dernier autorisant la commercialisation de la nouvelle technologie de soja transgénique alliant, dans une même semence, la tolérance aux herbicides et la résistance aux insectes, constitue, pour le monde entier, une ouverture des marchés et une reconnaissance des atouts et de la sécurité des semences génétiquement modifiées, selon l'Association brésilienne des producteurs de semences et de plants (ABRASEM).

L'ABRASEM se réjouit de l'ouverture de nouvelles perspectives pour les variétés de semences de haute technologie qui offrent aux producteurs des avantages ainsi que la tranquillité d'esprit. En outre, les cultivateurs auront désormais la garantie qu'ils pourront également exporter vers l'Union européenne le soja produit au Brésil à partir de nouvelles semences. L'Europe est la deuxième plus grande destination des exportations de soja brésilien, directement après la Chine.

L'ABRASEM estime que le cadre réglementaire du Brésil est l'un des plus évolués au monde s'agissant des organismes génétiquement modifiés mais elle regrette que l'évolution n'ait pas été aussi rapide sur les principaux marchés où la production nationale est écoulée. « De nos jours, les entreprises investissent de plus en plus dans les nouvelles technologies pour le marché brésilien. Il est donc nécessaire que les marchés qui importent notre production agricole soutienne le même rythme que celui de cette évolution », selon le récoltant et président de l'ABRASEM, Narciso Barison Neto. S'agissant de la semence, il souligne également qu'elle apportera des avantages écologiques dans la mesure où elle permettra de réduire considérablement le recours aux herbicides et aux insecticides par les cultivateurs.

Les cultivateurs brésiliens attendent l'approbation du nouveau soja sur les nouveaux marchés

C'est en 2010 que la Commission nationale technique brésilienne pour la biosécurité (CTNBio) a autorisé la culture et la commercialisation de ce nouveau soja, qui porte l'appellation commerciale Intacta RR2 Pro. Il s'agit de la première variété conçue à partir de gènes combinés et spécialement pour le Brésil, même si, selon l'ABRASEM, son utilisation va se répandre dans d'autres pays, principalement dans les pays membres du Mercosul. La commercialisation de cette nouvelle technologie devrait également être autorisée en Chine qui est le plus grand importateur de soja brésilien. En 2011, 17,5 millions de tonnes de soja ont été exportées vers le marché chinois.

Selon Barison, l'autorisation qui a été délivrée en Europe devrait également l'être dans d'autres pays, dont la Chine. « En plus de garantir de nouveaux marchés pour les cultivateurs qui ont adopté cette nouvelle technologie, ces autorisations de commercialisation permettent d'accroître les exportations brésiliennes de matières premières et, par conséquent, d'accroître les recettes des cultivateurs tout en contribuant à une balance commerciale positive chez nous, ce qui est de nature à rendre le cultivateur brésilien plus efficace et plus compétitif », selon lui. Il souligne également l'importance de la synchronisation des cadres réglementaires en matière de biotechnologie entre les principaux pays exportateurs et importateurs de grains afin d'assurer une bonne fluidité commerciale entre les marchés.

A propos de l'ABRASEM

L'Association brésilienne des producteurs de semences et de plants (ABRASEM) représente les divers segments du secteur des semences et des plants du Brésil, dès le début du cycle de production agricole et en offrant une assistance technique aux producteurs grâce à des activités de recherche et de développement, afin de produire de nouvelles variétés de plants adaptées aux diverses conditions géographiques du pays. Fondée en 1972, l'ABRASEM regroupe 13 associations de producteurs de semences et de plants, 126 laboratoires, 332 unités de traitement, 1 200 unités de stockage, ainsi qu'une branche consacrée à la recherche (obtenteurs). L'association compte 620 membres, 42 000 agriculteurs, 4 400 techniciens et 16 600 vendeurs, et génère 1,4 million d'emplois directs et indirects.

Informations supplémentaires pour la presse :
Barcelona Solucoes Corporativas
+55-11-3019-3092/ 3091/ 3095

LA

SOURCE Associacao Brasileira de Sementes e Mudas (ABRASEM)



Liens connexes

http://abrasem.com.br