L'Azerbaïdjan s'interroge sur des manœuvres au sein du Parlement européen visant à « préjuger » des élections de novembre

10 Juillet, 2015, 17:04 BST de Azerbaijan Monitor

BAKOU, Azerbaïdjan, July 10, 2015 /PRNewswire/ --

Selon les propos tenus par un éminent membre du Parlement d'Azerbaïdjan, le Parlement européen (PE) prend le risque de porter un jugement prématuré sur les élections parlementaires de novembre en Azerbaïdjan s'il tient compte de l'avis de son propre groupe de coordination des élections qui appelle à ne pas envoyer de mission d'observation.

Le Groupe de soutien à la démocratie et de coordination des élections du PE a adressé une lettre à Martin Schulz, Président du Parlement européen, recommandant de ne pas envoyer d'observateurs cette année.

Cependant, Elkhan Suleymanov (membre du Parlement et président de la délégation azerbaïdjanaise auprès d'EuroNest) affirme que les raisons évoquées dans cette lettre sont de nature « calomnieuse » et que ses recommandations n'ont aucun sens dans la mesure où, le mois dernier, l'Azerbaïdjan proposait à l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) d'envoyer une mission d'observation indépendante.

« Le groupe de coordination des élections (relevant du PE) semble insinuer que nous ne sommes pas prêts à recevoir une mission d'observation ; rien ne saurait être plus éloigné de la vérité », a indiqué Elkhan Suleymanov dans une déclaration faite jeudi.

« Nous avons déjà invité l'OSCE dont le rapport relatif à notre scrutin présidentiel en 2013 était favorable, comme vous vous en souviendrez peut-être. En réalité, les missions du PE et de l'APCE ont abouti à la même conclusion, qualifiant l'élection de 2013 de scrutin à la fois libre et équitable. »

Elkhan Suleymanov a affirmé que cette lettre n'était que le nouvel épisode d'une campagne visant à nuire à l'Azerbaïdjan au moyen d'« accusations calomnieuses et d'allégations non avérées ».

Par ailleurs, il a déclaré que cela s'inscrivait dans une tentative maladroite de désinformation ; en effet, la lettre renvoie de manière incorrecte aux « élections présidentielles du 1er novembre 2015 » quand il s'agit en réalité d'élections parlementaires.

Elkhan Suleymanov a lui-même rédigé une lettre qu'il a adressée à Martin Schulz (Président du PE), à Linda McAvan (Présidente de la Commission du développement) et à Elmar Brock (Président de la Commission des affaires étrangères) afin de dénoncer cette tentative visant à préjuger le scrutin.

De manière plus générale, il pense que son pays est pénalisé pour avoir choisi de poursuivre son engagement au sein des institutions européennes tandis que d'autres pays s'en éloignent. D'après sa lettre, le PE a perdu toute sa bonne volonté et son influence en Ukraine ; il est sur le point de perdre la Moldavie au profit des partis antieuropéens. En outre, « personne ne vous écoute en Biélorussie ».

Après la réélection du Président Aliyev en 2013, le Parlement européen et les observateurs de l'APCE ont publié une déclaration commune affirmant que le scrutin avait suivi un « processus électoral libre, équitable et transparent ».

 

 


LA

SOURCE Azerbaijan Monitor