L'Azerbaijan Monitor met en garde contre les risques liés à la négativité de l'Europe à l'égard de l'Azerbaïdjan

21 Août , 2015, 08:10 BST de Azerbaijan Monitor

BAKOU, Azerbaïdjan, August 21, 2015 /PRNewswire/ --

À la suite des commentaires faits récemment par le président du PE, Martin Schulz, Bakou avertit que la négativité constante affichée par le Parlement européen (PE) à l'égard de l'Azerbaïdjan risque d'éloigner un « partenaire important » et le peuple azerbaïdjanais.

M. Schulz s'était exprimé au sujet de la condamnation la semaine dernière de Leyla et Arif Yunus prononcée en Azerbaïdjan pour mauvaise gestion financière et délits fiscaux. Ses commentaires ont été dévoilés par un député azerbaïdjanais qui les considère comme une attaque contre le pouvoir judiciaire d'une nation libre et souveraine.

« Si vous estimez que l'Azerbaïdjan est un "partenaire important", alors agissez en conséquence », a rajouté Elkhan Suleymanov, président de la délégation azerbaïdjanaise auprès de l'Assemblée parlementaire Euronest, dans une lettre adressée au PE le mercredi 19 août.

« Quelle serait votre réaction si le parlement de l'Azerbaïdjan ne cessait d'appeler à la libération de divers citoyens allemands jugés et condamnés selon les lois allemandes ? »

En ce qui concerne le Code pénal azerbaïdjanais, M. Suleymanov a souligné que la politique fiscale de l'Azerbaïdjan n'est point plus sévère que celle des États membres de l'UE, y compris l'Allemagne. « S'ils sont trouvés coupables, les individus accusés de délits fiscaux sont condamnés à des peines proportionnelles à la gravité de leur crime ».

Pour ce qui est du cas spécifique de l'incarcération du couple Yunus, M. Suleymanov a informé M. Schulz qu'en Azerbaïdjan, tous les prisonniers sont traités conformément aux normes les plus élevées du droit humanitaire.

« L'état de santé de Mme Yunus et de tout autre prisonnier est surveillé et l'assistance médicale est disponible à tout moment. De plus, ces dernières années, il y a eu plusieurs cas de grâce présidentielle accordée à divers prisonniers pour cause de maladie », a-t-il précisé.

Outre l'affaire récente du couple Yunus, M. Suleymanov critique depuis longtemps le PE et ses « attaques, résolutions et déclarations » contre son État ; il avait d'ailleurs averti vers la fin de 2014 que cette attitude « nuisait gravement » à l'objectivité du PE.

Selon lui, c'est d'autant plus contrariant pour les Azéris que l'Europe affirme en même temps l'importance de l'Azerbaïdjan en tant qu'important partenaire dans les domaines de la sécurité énergétique, de la diplomatie régionale et de la lutte contre le terrorisme.

Quand tout ce que l'Europe fait c'est l'accabler de critiques, « la population en général y voit une ingérence de l'UE dans nos affaires intérieures », a-t-il expliqué.

LA

SOURCE Azerbaijan Monitor