Le cabinet d'avocats newyorkais Zwerling, Schachter & Zwerling, LLP, représente les victimes dans l'affaire Madoff de fraude financière

16 Décembre , 2008, 20:09 GMT de Zwerling, Schachter & Zwerling, LLP

NEW YORK, December 16 /PRNewswire/ --

- Le cabinet d'avocat spécialisé en actions collectives en restitution mène une enquête concernant les acteurs d'une fraude à grande échelle

Le cabinet d'avocats newyorkais Zwerling, Schachter & Zwerling, LLP, a été choisi par les personnes physiques et morales ayant confié des centaines de millions de dollars à Bernard L. Madoff, conseiller en investissement qui, d'après les autorités, a avoué avoir mis en oeuvre une chaîne de Ponzi d'un montant de 50 milliards de dollars US.

Depuis l'arrestation le 11 décembre de M. Madoff, 70 ans, la liste des sociétés et des personnes confrontées à d'importantes pertes financières liées à leurs relations avec M. Madoff et des entreprises associées avec lui ou sous son contrôle, s'est allongée et comprend des personnes physiques et morales provenant des quatre coins des États-Unis. De plus, M. Madoff alimentait son fonds avec de l'argent obtenu auprès de certaines des plus grandes banques européennes, y compris des entités au Royaume Uni, en Espagne, en France et en Italie, ainsi que leurs clients.

<< S'il s'était agi d'un vol de banque classique, les témoins oculaires auraient déclaré que M. Madoff était sorti avec des milliards de dollars sous le bras tandis que quelqu'un lui tenait la porte ouverte >>, affirme Jeffrey Zwerling, l'un des associés fondateurs de Zwerling, Schachter & Zwerling. << Si cela est vrai, c'est tout simplement incroyable, ne serait-ce que du point de vue de son audace. >>

M. Zwerling et son cabinet représentent des partenariats d'investissements, des individus et des entreprises que l'arnaque de M. Madoff a probablement fait perdre des quantités considérables d'argent. Le cabinet vise non seulement les sociétés de M. Madoff mais aussi les tierces parties, y compris les sociétés financières et autres institutions susceptibles d'avoir joué un rôle dans l'arnaque.

<< Il est tout simplement inimaginable que ceci ait pu avoir lieu sans le bénéfice d'une aide quelconque >>, ajoute Robert S. Schachter, l'un des principaux associés du cabinet. << Les preuves montrent déjà que M. Mardoff cherchait à attirer des 'investisseurs' à travers d'autres entités. Ce sont ces sociétés qui devront répondre à un certain nombre de questions à présent. >>

Zwerling, Schachter & Zwerling, LLP, est actuellement en train d'explorer les différentes approches légales dont disposent ses clients. L'enquête et tout litige seront entrepris par le cabinet selon le principe de quota litis, ce qui signifie que les clients du cabinet ne leurs verseront des honoraires que s'ils parviennent à récupérer de l'argent. Le cabinet, qui a des bureaux dans les villes de New York, Garden City (État de New York) et Seattle, joue actuellement un rôle central dans de nombreuses requêtes en restitution importantes et litiges commerciaux complexes au niveau fédéral et local. Le cabinet est reconnu par les tribunaux à travers le pays comme étant hautement expérimenté et compétent dans les litiges complexes, en particulier s'agissant de litiges d'actions collectives en restitution fédérales.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur http://www.zsz.com.

Pour plus d'informations ou pour parler à Jeffrey Zwerling ou Robert S. Schachter au sujet de l'affaire Madoff, veuillez contacter Mark Annick au +1-800-559-4534 (bureau), +1-214-213-1754 (portable) ou à l'adresse mark@androvett.com.

LA

SOURCE Zwerling, Schachter & Zwerling, LLP