Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) s'engage à repousser les limites de la prévisibilité dans sa stratégie pour 2025

12 Septembre, 2016, 07:10 BST de European Centre for Medium-Range Weather Forecasts (ECMWF)

READING, Angleterre, September 12, 2016 /PRNewswire/ --

  • La prévision des phénomènes météorologiques à fort impact devrait être portée à 2 semaines et la prévision des transitions entre régimes et des évènements à grande échelle à quatre semaines  
  • La résolution du modèle de prévision d'ensemble globale devrait être multipliée par plus de trois et passer ainsi de 18 à 5 km   

Dans le cadre d'une nouvelle stratégie annoncée ce jour, le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) s'engage à allonger de trois jours l'échéance de ses prévisions météorologiques à fort impact pour les porter à six jours au cours de la prochaine décennie.

D'ici 2025, le CEPMMT vise à prévoir les phénomènes météorologiques à fort impact, comme la tempête Tor qui a frappé le nord-ouest de l'Europe en janvier 2016, 10 jours à l'avance en moyenne, voire jusqu'à deux semaines à l'avance. De la même façon, les phénomènes de grande ampleur, comme la vague de chaleur qui a touché l'Europe en juillet et août 2015, pourraient être prévus en moyenne trois semaines à l'avance, et jusqu'à quatre semaines à l'avance dans certains cas.

Pour y parvenir, il conviendra de repousser les limites de la recherche et de l'informatique afin que le CEPMMT puisse mieux décrire l'état initial sur lequel se basent les prévisions de même que la représentation des processus physiques qui régissent les enveloppes fluides de la Terre. La poursuite de la coopération internationale en matière de recherche et d'informatique jouera un rôle déterminant dans la réussite de la stratégie.

Le CEPMMT va poursuivre le travail révolutionnaire qu'il a entrepris en vue d'élaborer un nouveau système d'assimilation des données couplé destiné à générer un état cohérent de l'atmosphère terrestre à même de permettre des prévisions à toutes les échéances.

Les objectifs de la nouvelle stratégie du CEPMMT sont les suivants :

  • Augmenter la résolution horizontale du système de prévision d'ensemble globale pour la porter à 5 km, soit une résolution trois fois meilleure que la résolution actuelle.  
  • Développer un modèle haute résolution de représentation de l'atmosphère terrestre amélioré afin de mieux tenir compte des interactions complexes entre l'atmosphère, l'océan, les terres et glaces, les aérosols et l'ozone.
  • Mettre en place une approche évolutive du codage des processus de prévision météorologique par modélisation numérique pour faire face aux futurs enjeux en termes de puissance informatique et de big data.

Florence Rabier, directrice générale du CEPMMT, a déclaré :

« Notre ambition pour 2025 est de mettre la barre plus haut à l'international. Compte tenu de la probabilité accrue de répercussions potentiellement mortelles du changement climatique sur le temps terrestre, nous allons tirer parti de l'évolution rapide des technologies et de la disponibilité croissante des données pour renforcer plus encore et plus rapidement la précision des prévisions et en élargir l'éventail. »

« Le CEPMMT témoigne parfaitement de la valeur de la coopération européenne et mondiale dans le domaine scientifique, une coopération qui donne des résultats tangibles jour après jour pour dans des dizaines de pays et dans la vie quotidienne de millions de personnes. »

Grâce à ses prévisions affinées, les phénomènes météorologiques à fort impact, telles que tempêtes, inondations et vagues de chaleur, pourront mieux être anticipés. Les services d'urgence et météorologiques nationaux seront ainsi mieux à même de protéger les vies et les biens.

De plus, les phénomènes de grande ampleur comme El Niño pourraient être prévus jusqu'à un an à l'avance.

Pour que de tels progrès soient possibles, des méthodes informatiques et scientifiques totalement nouvelles devront être élaborées en mettant à profit les ressources et compétences internationales.

Le CEPMMT va par ailleurs continuer de mettre à disposition son infrastructure informatique ultra-performante pour que l'on puisse tirer parti des avantages qu'offre l'innovation d'une façon qui soit à la fois respectueuse de l'environnement et peu consommatrice d'énergie.

Le CEPMMT est une organisation intergouvernementale indépendante créée en 1975. Il offre les données et services dont les organismes météorologiques nationaux ont besoin dans les 34 pays coopérants et membres de l'organisation pour fournir au public des prévisions météorologiques précises.

Au cours de ces 40 dernières années, le CEPMMT s'est imposé comme un leader dans le domaine des prévisions météorologiques. Fort de ses capacités informatiques supérieures, il assimile en moyenne 40 millions d'informations par jour recueillies par plus de 70 instruments d'observation par satellite. Il travaille en étroite collaboration avec les organismes de météorologie des pays membres, les États qui coopèrent avec lui et plus encore.

Remarques à l'intention des rédacteurs :  

  1. Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) est une organisation intergouvernementale indépendante financée par 34 Etats, créée en 1975. Sa mission première est de produire des prévisions météorologiques par modélisation numérique, de réaliser des études techniques et scientifiques afin d'améliorer les capacités de prévision et de conserver des archives des données météorologiques.

  2. Le document Feuille de route pour 2025 est disponible ici :
http://www.ecmwf.int/en/about/who-we-are/strategy  

 

LA

SOURCE European Centre for Medium-Range Weather Forecasts (ECMWF)